La cérémonie de remise des prix de la deuxième édition du Festival du cinéma Européen des Arcs annonçait aussi la fin d’une semaine passionnante.

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Tout d’abord, il faut évoquer la présence de nombreux films de qualité qui ont offert un remarquable diaporama des films du cinéma européen, parfois méconnus ou en voie de disparition. Ce sont des films qui peut-être ne trouveront malheureusement pas de distributeurs en France. Mais cette semaine s’est voulue conviviale par son cadre savoyard où l’équipe du Festival a su accueillir avec le sourire autant les festivaliers que les simples skieurs curieux.

Nous quittons donc nos skis pour nous diriger une dernière fois vers la salle Taillefer afin d’y découvrir les films primés.

Tout d’abord Même La Pluie de Iciar Bollain fut à deux reprises récompensé par le Prix du Public et le Prix du Jury Jeune. Le prix d’interprétation masculine a également été attribué à l’un des acteur de ce film, Juan Carlos Aduviri. Une triple récompense méritée. Quant au prix d’interprétation féminine, Jasna Duricic (White White World) a été récompensée.

Le public jeune, face à tant de films d’exceptions, a aussi attribué une mention spéciale pour le film Oxygène de Hans Van Nuffel. Le film d’animation Chico & Rita de Fernando Trueba, Javier Mariscal et Tono Errando a, quant à lui, décroché le prix Cineuropa. Le prix de la meilleure photographie a été donné à NEDS de Peter Mullan.

Enfin, le jury s’est exprimé pour le prix du jury et la récompense ultime : la flèche de cristal. The Edge de Aleksei Uchitel remporte le prix du jury et la flèche de cristal, créée par César Carasco, fait honneur au film Un Chic Type de Hans Petter Moland. Le prix a été remis par le président du Jury, Thomas Vinterberg, qui, autant que le Blog du Cinéma, ne tarit pas d’éloges sur ce film: « La dureté, la tendresse, la poésie, la luminosité de ce film parle de la vie ordinaire, de ses côtés profonds et de ses côtés durs. »

Sous de nombreux applaudissements, les lauréats se sont réunis une dernière fois sur scène pour nous saluer sous les feux des projecteurs. Puis l’effervescence de la salle s’est enfin calmée pour laisser place au 7ème art, toujours à l’honneur avec le film Qui a Envie D’Etre Aimé ? d’Anne Giafferi.

Hé bien, vivement l’année prochaine pour la troisième édition qui débutera le 11 décembre 2011.

Pour en savoir plus, le site officiel du Festival du Cinéma Européen des Arcs : www.lesarcs-filmfest.com