Voilà un peu plus d’une semaine que le Festival International du Film de Venise s’est achevé, et le Lido a retrouvé son calme habituel. Pendant dix jours, la présence des stars a fait vibrer Venise. Le Lido a vécu au rythme des projections de films, et des soirées privées.

Quand le glamour italien rencontre le glamour américain

Un public nombreux a découvert des films de toutes nationalités au cours de cette « 68e Mostra del Cinema ».

Deux films américains « Carnage » de Roman Polanski, et « A Dangerous Method » de David Cronenberg, étaient particulièrement attendus lors de ce festival.


Christoph Waltz à Venise pour présenter « Carnage » de Roman Polanski

représentait, parmi d’autres, le cinéma britannique avec « Shame ». Du coté français, « Un été brûlant » de Philippe Garrel et « » de Marjane Satrapi étaient en lice pour le Lion d’Or.

De nombreuses célébrités se sont rendues dans la Sérénissime pour présenter leurs nouveaux films. Le public a pu notamment apercevoir Matt Damon, et Kate Winslet, accompagnés du réalisateur Steven Soderbergh. Ils sont venus pour la projection de leur film hors compétition, « Contagion », dans lequel jouent également Jude Law et . Madonna a, elle aussi, foulé le tapis rouge de la « Sala Grande » pour révéler au public, hors compétition, son second film en tant que réalisatrice « W.E. ». Le film a reçu un accueil mitigé et n’a pas su convaincre les spectateurs présents.

«Un été brûlant » de Philippe Garrel a également été très mal accueilli. Hurlé et sifflé pendant la projection de presse, beaucoup de journalistes ont quitté la salle avant la fin du film, attendant toutefois la scène érotique entre Louis Garrel et Monica Bellucci. Ces derniers étaient à Venise pour l’occasion, et se sont prêtés au jeu des interviews en italien.


Louis Garrel et Monica Bellucci lors d’une conférence de presse
pour la promotion du film « Un été brûlant » de Philippe Garrel

Vincent Cassel était aussi sur place, pour soutenir sa femme et défendait son film « A Dangerous Method », bien accueilli par la presse et le public.

Trois des acteurs principaux de « Carnage » ainsi que , auteur de la pièce de théâtre à l’origine du film, étaient au Lido pour écouter les critiques dithyrambiques du film. Après la projection, il était même donné favori pour le Lion d’Or.


Kate Winslet en conférence de presse du film « Carnage »
de Roman Polanski. Elle joue également dans « Contagion »
de Steven Soderbergh, présenté hors compétition
au Festival du Film de Venise

Deux autres films ont particulièrement convaincu le public du festival, « Shame » de Steve McQueen, et « Terraferma » de l’Italien Emanuele Crialese.

Enfin, George Clooney a rendu hystérique toute la « Croisette » du Lido par sa présence. Son long métrage « Les marches du pouvoir », drame sombre sur l’univers de la campagne des primaires du parti démocrate aux Etats-Unis, projeté en ouverture, à été bien perçu par les critiques et les spectateurs.


George Clooney signant des autographes à la sortie
de la projection de son film « Les marches du pouvoir »

Le jury a rendu son verdict le samedi 10 septembre dans la « Sala Grande ». Le président (réalisateur de « » et de « The Wrestler ») accompagné, entre autres, du Français André Téchiné, de Todd Haynes, ou encore de , ont remis le Coupe Volpi pour la meilleure interprétation masculine à pour le film « Shame » de Steve McQueen. L’acteur-réalisateur s’est vu décerné le prix spécial du jury de la Mostra pour la mise en scène. est également venu dans la cité des Doges pour dévoiler son dernier documentaire « Wilde Salome ». « Terraferma » d’Emanuele Crialese a reçu le prix spécial du jury. Le Lion d’or a été attribué à « Faust » d’Aleksander Sokurov, « une réinterprétation radicale du mythe, librement inspirée de l’histoire de Goethe ».

Rendez-vous en septembre prochain pour la 69e édition de la !


Colin Firth et Mark Strong, au stand Lancia du Festival,
venus pour la projection du film « La Taupe » de Tomas Alfredson


Toute l’équipe du film « La Taupe », de Tomas Alfredson, applaudi à la fin de la projection.
De gauche à droite: Tomas Alfredson, Gary Oldman, Colin Firth, John Hurt,
Benedict Cumberbatch et Mark Strong

Olivia Schmoll
pour le Blog du Cinéma