Festival Série Mania

 

 

 

La semaine du Festival Séries Mania, consacré à quelques remarquables oeuvres télévisuelles, touche à sa fin.  Près de 9000 spectateurs ont été accueilli par l’équipe dynamique du Forum des Images et ont pu assister à de nombreuses projections, tables rondes, expositions et animations.

Cette dernière journée proposait notamment au public de rencontrer Clément Marchand et Alexandre Castagnetti les acteurs/chanteurs de La Chanson du Dimanche : la série. Un sitcom qu’ils n’ont pas écrit seuls. Ils ont notamment fait appel à Dave Cohen, un spécialiste de l’écriture de sitcom. Alexandre Castagnetti nous rappelle aussi les influences du concept : « C’est un peu comme ce qu’on fait en musique, on aime bien revenir à notre jeunesse, ce qui nous a fait plaisir quand on était jeune, qui nous a fait marrer, et là en l’occurrence on a plutôt une culture de sitcom beaucoup américaine c’est vrai, mais de ce format là. »

Deux conférences étaient programmées en ce dimanche 17 avril : « Retour sur Les vivants et les Morts » et « Les femmes font leur révolution ». Les vivants et les Morts est une série française diffusée l’année dernière sur France 2 dont le sujet porte sur les luttes sociales, sujet peu traité par la télévision française. Gérard Mordillat précise d’ailleurs : « Le travail est absent du paysage médiatique audiovisuel et même romanesque français. La paradoxe c’est que massivement la chose qui revient sans cesse c’est le chômage, ensuite ce sont les petits boulots. Mais jamais n’est mis en avant autre chose que cette image, comme si désormais le travail était, dans l’imaginaire, quelque chose de forcément déqualifié et que chacun pouvait exercer tantôt ici, tantôt là, sans qu’il y est le moindre savoir derrière les pratiques. Vous auriez bien du mal à me citer un téléfilm ou une série, un film même un roman, l’année dernière qui ait pour protagoniste principale un ajusteur outilleur, une monteuse sur métaux, une conductrice sur autobus, quelqu’un qui exerce un métier. Au cinéma, à la télévision et dans le roman, les Français ne travaillent pas, ou alors ils sont dans la police, dans la magistrature, publicitaires, journalistes ou écrivains. Mais quand ils sont écrivains d’ailleurs, ils n’écrivent pas. Le travail n’est jamais représenté. ». « Les femmes font leur révolution » a été présenté par Lucas Armati, journaliste à Télérama et qui a évoqué les séries aux héroïnes au caractère fort et émancipé (voir l’article sur cette conférence).

La soirée de clôture approche et les prix de la Presse Internationale et du Public viennent d’être décernés aux séries les plus remarquées. La Presse Internationale avait pour mission d’élire leur série française préférée parmi Les Beaux Mecs, Signature, Hard, L’Epervier, La chanson du dimanche : la série et Xanadu. Le public, quant à lui, a voté à la fin de chaque séance projetée cette semaine.

Prix de la meilleure actrice dans une série française:
Karine Lyachenko (Les Beaux Mecs)

Prix du meilleur acteur dans une série française:
Sami Bouajila (Signature)

La mention spéciale pour une série française est décernée à Signature qui est définit comme “poétique parfois mystique”.

Le prix de la meilleure série française est attribué à Xanadu qui a été pour le jury la “plus élaborée, la plus unique et aussi la plus audacieuse”.

Quant au Prix du public, Downton Abbey fut récompensé.

Et encore merci à l’équipe de LG pour avoir accueilli avec eux le Blog du Cinéma.






Print Friendly, PDF & Email

1
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
0 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :

[évènement] Soirée de clôture – Festival Séries Mania

1