Le FESTIVAL LUMIÈRE édition 2014 aura lieu à Lyon du 13 au 19 octobre, et Le Blog du Cinéma y sera présent !

Voici le programme :

carre-clignotantOuverture

Bonnie and Clyde  d’Arthur Penn (1967, 1h51)  

carre-clignotantPedro Almodóvar : Prix Lumière 2014

Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier  de Pedro Almodóvar (Pepi, Luci, Bom y otras chicas del montón, 1980, 1h18)
Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?  de Pedro Almodóvar (¿ Qué he hecho yo para merecer esto !!, 1984, 1h47)
Matador  de Pedro Almodóvar (1986, 1h45)
La Loi du désir  de Pedro Almodóvar (La ley del deseo, 1987, 1h44)
Femmes au bord de la crise de nerfs  de Pedro Almodóvar (Mujeres al borde de un ataque de nervios, 1988, 1h35)
Attache-moi !  de Pedro Almodóvar (Átame !, 1989, 1h41)
Talons aiguilles  de Pedro Almodóvar (Tacones lejanos, 1991, 1h53)
La Fleur de mon secret  de Pedro Almodóvar (La flor de mi secreto, 1995, 1h42)
En chair et en os  de Pedro Almodóvar (Carne trémula, 1997, 1h39)
Tout sur ma mère  de Pedro Almodóvar (Todo sobre mi madre, 1999, 1h40)
Parle avec elle  de Pedro Almodóvar (Hable con ella, 2002, 1h52)
Volver  de Pedro Almodóvar (2006, 2h02)
La piel que habito  de Pedro Almodóvar (2011, 2h01)
Producteur – Avant-première
Les Nouveaux sauvages  de Damián Szifrón (Relatos salvajes, 2014, 2h02)

carre-clignotantLe temps de Claude Sautet

Classe tous risques  de Claude Sautet (1960, 1h50)
L’Arme à gauche  de Claude Sautet (1965, 1h43)
Les Choses de la vie  de Claude Sautet (1970, 1h25)
Max et les ferrailleurs  de Claude Sautet (1971, 1h52)
César et Rosalie  de Claude Sautet (1972, 1h51)
Vincent, François, Paul et les autres…  de Claude Sautet (1974, 1h58)
Mado  de Claude Sautet (1976, 2h15)
Une histoire simple  de Claude Sautet (1978, 1h47)
Un mauvais fils  de Claude Sautet (1980, 1h52)
Garçon !  de Claude Sautet (1983, 1h30)
Quelques jours avec moi  de Claude Sautet (1988, 2h11)
Un cœur en hiver  de Claude Sautet (1992, 1h45)
Nelly et Monsieur Arnaud  de Claude Sautet (1995, 1h47)
Documentaire
Claude Sautet ou la magie invisible  de N.T. Binh (2003, 1h22)

carre-clignotantDirected by Frank Capra

Amour défendu  de Frank Capra (Forbidden, 1932, 1h28)
La Ruée  de Frank Capra (American Madness, 1932, 1h19)
La Grande Muraille  de Frank Capra (The Bitter Tea of General Yen, 1933, 1h28)
Grande dame d’un jour  de Frank Capra (Lady for a Day, 1933, 1h28)
New York – Miami  de Frank Capra (It Happened One Night, 1934, 1h45)
L’Extravagant Mr. Deeds  de Frank Capra (Mr. Deeds Goes to Town, 1936, 1h55)
Horizons perdus  de Frank Capra (Lost Horizon, 1937, 1h33)
Monsieur Smith au Sénat  de Frank Capra (Mr. Smith Goes to Washington, 1939, 2h09)
L’Homme de la rue  de Frank Capra (Meet John Doe, 1941, 2h02)
La Vie est belle  de Frank Capra (It’s a Wonderful Life, 1946, 2h10)
L’Enjeu  de Frank Capra (State of the Union, 1948, 2h04)

carre-clignotantLa saga Musashi Miyamoto

La Légende de Musashi Miyamoto  de Tomu Uchida (Miyamoto Musashi, 1961, 1h50)
Les Moines lanciers du temple Hozoin  de Tomu Uchida (Miyamoto Musashi : Hannyazaka no kettô, 1962, 1h47)
À deux sabres  de Tomu Uchida (Miyamoto Musashi : Nitôryû kaigen, 1963, 1h44)
Seul contre tous à Ichijoji  de Tomu Uchida (Zoku Miyamoto Musashi : Ichijôji no kettô, 1964, 2h08)
Le Duel de l’aube  de Tomu Uchida (Miyamoto Musashi : Ganryû-jima no kettô, 1965, 2h01)
Sword of Death  de Tomu Uchida (Miyamoto Musashi : Shinken Shobu, 1971, 1h15)

carre-clignotant1964 : un certain Bob Robertson… L’invention du western italien

Pour une poignée de dollars  de Sergio Leone (Per un pugno di dollari/A Fistful of Dollars, 1964, 1h40)
Et pour quelques dollars de plus  de Sergio Leone (Per qualche dollaro in più/For a Few Dollars More, 1965, 2h13)
Django  de Sergio Corbucci (1966, 1h31)
Colorado  de Sergio Sollima (La resa dei conti, 1966, 1h47)
Le Bon, la brute et le truand  de Sergio Leone (Il buono, il brutto, il cattivo/The Good, the Bad and the Ugly, 1966, 2h59)
El Chuncho  de Damiano Damiani (Quien sabe ?, 1966, 2h02)
On l’appelle Trinita  d’Enzo Barboni (Lo chiamavano Trinità…, 1970, 1h46)
Documentaires
Django, Trinita et les autres  de Jean-François Giré (2014, 52min)
Il était une fois Sergio Leone  d’Antoine Lassaigne (2014, 52min)

carre-clignotantHommages en leur présence

Faye Dunaway
Bonnie and Clyde  d’Arthur Penn (1967, 1h51)
L’Arrangement  d’Elia Kazan (The Arrangement, 1969, 2h05)
Portrait d’une enfant déchue  de Jerry Schatzberg (Puzzle of a Downfall Child, 1970, 1h45)

Isabella Rossellini
Blue Velvet  de David Lynch (1986, 2h)
The Saddest Music in the World  de Guy Maddin (2003, 1h39)
La Peur  de Roberto Rossellini (Fear, 1954, 1h23)
Mon père a 100 ans  de Guy Maddin (My Dad is 100 Years Old, 2005, 16min)

Ted Kotcheff
Wake in Fright/Réveil dans la terreur  de Ted Kotcheff (Wake in Fright, 1971, 1h48)
L’Apprentissage de Duddy Kravitz   de Ted Kotcheff (The Apprenticeship of Duddy Kravitz, 1974, 2h)
Rambo  de Ted Kotcheff (First Blood, 1982, 1h33)
Fearless  de Ted Kotcheff (2014, 26min)

Michael Cimino
Le Canardeur  de Michael Cimino (Thunderbolt and Lightfoot, 1974, 1h55)

carre-clignotantMusique de films : invitation à Michel Legrand

Rencontre exceptionnelle avec Michel Legrand, avec extraits de films !

carre-clignotantMaster class – Rencontres

Michel Legrand
Isabella Rossellini
Ted Kotcheff
Michael Cimino
Jean-Pierre Jeunet
Warren Lieberfarb, inventeur du DVD
Le cinéma français, par Bertrand Tavernier
Patrick Brion
L’édition de musique de films, par Stéphane Lerouge
Le western italien par Jean-François Giré
La reconstitution des génériques par Gaumont et les laboratoires Eclair

carre-clignotantSéances spéciales

Invitation à Jean Rochefort
Un étrange voyage  d’Alain Cavalier (1981, 1h40)

Séances cultes
Massacre à la tronçonneuse  de Tobe Hooper (The Texas Chainsaw Massacre, 1974, 1h24)
Rambo  de Ted Kotcheff (First Blood, 1982, 1h33)
S.O.S. Fantômes  d’Ivan Reitman (Ghostbusters, 1984, 1h45)

Ressorties
Reflets dans un œil d’or  de John Huston (Reflections in a Golden Eye, 1967, 1h48)
Fat City  de John Huston (1972, 1h36)
Le Vieux fusil  de Robert Enrico (1975, 1h38)
Monsieur Klein  de Joseph Losey (1976, 2h03)

Vive la bande-annonce
Programme préparé et présenté par Axel Brücker (1h20)

AVANT-PREMIÈRE
The Search  de Michel Hazanavicius (2014, 2h14)
En présence de Michel Hazanavicius et de Bérénice Bejo

carre-clignotantLes cartes blanches de Pedro Almodóvar

Hommage au cinéma espagnol
Embrujo  de Carlos Serrano de Osma (1948, 1h11)
Grand’rue  de Juan Antonio Bardem (Calle Mayor, 1956, 1h39)
Le Bourreau  de Luis García Berlanga (El verdugo, 1963, 1h28)
El extraño viaje  de Fernando Fernán Gómez (1964, 1h32)
L’Esprit de la ruche  de Víctor Erice (El espíritu de la colmena, 1973, 1h38)
Furtivos  de José Luis Borau (1975, 1h23)
Arrebato  d’Iván Zulueta (1980, 1h54)

« El cine dentro de mí » – « Le cinéma en moi »
Duel au soleil  de King Vidor (Duel in the Sun, 1946, 2h10) pour Matador
Thérèse Raquin  de Marcel Carné (1953, 1h46) pour La Mauvaise éducation
Johnny Guitare  de Nicholas Ray (Johnny Guitar, 1954, 1h49) pour Femmes au bord de la crise de nerfs
Voyage en Italie  de Roberto Rossellini (Viaggio in Italia, 1954, 1h25) pour Étreintes brisées
La Vie criminelle d’Archibald de la Cruz  de Luis Buñuel (Ensayo de un crimen, 1955, 1h30) pour En chair et en os
L’Homme qui rétrécit  de Jack Arnold (The Incredible Shrinking Man, 1957, 1h21) pour Parle avec elle
Mirage de la vie  de Douglas Sirk (Imitation of Life, 1959, 2h04) pour Talons aiguilles
Les Yeux sans visage  de Georges Franju (1960, 1h28) pour La piel que habito
Le Voyeur  de Michael Powell (Peeping Tom, 1960, 1h41) pour Kika
Opening Night  de John Cassavetes (1977, 2h24) pour Tout sur ma mère

carre-clignotantInvitation à la Filmoteca española

Embrujo  de Carlos Serrano de Osma (1948, 1h11)
Un chien andalou  de Luis Buñuel (1929, 21min)

carre-clignotantSur quelques films français, par Bertrand Tavernier

L’Entraîneuse  d’Albert Valentin (1939, 1h35)
Paradis perdu  d’Abel Gance (1940, 1h30)
Le Café du cadran  de Jean Gehret et Henri Decoin (1946, 1h38)
Le Diable souffle  d’Edmond T. Gréville (1947, 1h35)
Au grand balcon  de Henri Decoin (1949, 1h43)
La Traversée de Paris  de Claude Autant-Lara (1956, 1h23)
Le Désordre et la nuit  de Gilles Grangier (1958, 1h35)

carre-clignotantUne histoire permanente des femmes cinéastes : Ida Lupino

Réalisatrice
Not Wanted/Avant de t’aimer  d’Ida Lupino (Not Wanted, 1949, 1h31)
Never Fear/Faire face  d’Ida Lupino (Never Fear/Young Lovers, 1949, 1h21)
Le Voyage de la peur  d’Ida Lupino (The Hitch-Hiker, 1953, 1h11)
Bigamie  d’Ida Lupino (Bigamist, 1953, 1h23)
Actrice
Une femme dangereuse  de Raoul Walsh (They Drive by Night, 1940, 1h35)
La Femme aux cigarettes  de Jean Negulesco (Road House, 1948, 1h34)

carre-clignotantColuche, acteur

Banzaï  de Claude Zidi (1983, 1h42)
La Femme de mon pote  de Bertrand Blier (1983, 1h40)
Tchao pantin  de Claude Berri (1983, 1h35)
Le Fou de guerre  de Dino Risi (Scemo di guerra, 1985, 1h48)

carre-clignotantSplendeurs des restaurations 2014

Le Pays des Motzi  de Paul Calinescu (Tara Motilor, 1938, 21min)
La Taverne de la Jamaïque  d’Alfred Hitchcock (Jamaica Inn, 1939, 1h39)
Les Contes d’Hoffmann  de Michael Powell et Emeric Pressburger (The Tales of Hoffmann, 1951, 2h13)
La Traversée de Paris  de Claude Autant-Lara (1956, 1h23)
Andreï Roublev  d’Andreï Tarkovski (Andrey Rublyov, 1966, 3h03)
Trains étroitement surveillés  de Jirí Menzel (Ostre sledované vlaky, 1966, 1h32)
Deux hommes dans la ville  de José Giovanni (1973, 1h38)
Overlord  de Stuart Cooper (1975, 1h23)
Une journée particulière  d’Ettore Scola (Una giornata particolare, 1977, 1h46)
Les Bons débarras  de Francis Mankiewicz (1979, 1h42)

carre-clignotantSublimes moments du muet

Mon amour ne mourra jamais  de Mario Caserini (Ma l’amor mio non muore, 1913, 1h17)
L’Indésirable  de Michael Curtiz/Mihály Kertész (A Tolonc, 1914, 1h08)
Le Voleur de Bagdad  de Raoul Walsh (The Thief of Bagdad, 1924, 2h29)
Berlin, symphonie d’une grande ville  de Walther Ruttmann (Berlin : die Sinfonie der Großstadt, 1927, 1h05)
Ciné-concerts à l’Auditorium de Lyon
Le Dernier des hommes  de Friedrich Wilhelm Murnau (Der letzte Mann, 1924, 1h30)
Nosferatu, le vampire  de Friedrich Wilhelm Murnau (Nosferatu, eine Symphonie des Grauens, 1922, 1h35)

carre-clignotantFigures de la cinéphilie

Henri Langlois : une mémoire pour le futur
Ménilmontant  de Dimitri Kirsanoff (1924, 42min) suivi de Langlois  de Roberto Guerra et Eila Hershon (1970, 52min)
Fièvre  de Louis Delluc (1921, 43min) suivi de Soleil et ombre  de Musidora et Jaime De Lasuen (1922, 42min)

Patrick Brion et le Cinéma de minuit
Le Portrait de Dorian Gray  d’Albert Lewin (The Picture of Dorian Gray, 1945, 1h50)

carre-clignotantNuit Alien à la Halle Tony Garnier

Alien – Le 8e passager  de Ridley Scott (Alien, 1979, 1h58)
Aliens – Le Retour  de James Cameron (Aliens, 1986, 2h17)
Alien3  de David Fincher (Alien3, 1992, 1h55)
Alien, la résurrection  de Jean-Pierre Jeunet (Alien : Resurrection, 1997, 1h48)

carre-clignotantGrandes projections

Ben-Hur  de William Wyler (1959, 3h42)
Le Bon, la brute et le truand  de Sergio Leone (Il buono, il brutto, il cattivo/The Good, the Bad and the Ugly, 1966, 2h59)
Andreï Roublev  d’Andreï Tarkovski (Andrey Rublyov, 1966, 3h03)
2001, l’Odyssée de l’espace  de Stanley Kubrick (2001: A Space Odyssey, 1968, 2h28)
Apocalypse Now Redux  de Francis Ford Coppola (1979-2001, 3h23)

carre-clignotantJeune public

Le Voyage de Chihiro  de Hayao Miyazaki (Sen to Chihiro no kamikakushi, 2001, 2h05)

carre-clignotantDocumentaires sur le cinéma

Cinéastes des années 80 : Alan Parker, le franc-tireur  de Christophe d’Yvoire, Jean-Pierre Lavoignat et Nicolas Marki (2014, 57min)
Side by Side  de Christopher Kenneally et Keanu Reeves (2012, 1h38)
The Go-Go Boys: The Inside Story of Cannon Films  de Hilla Medalia (2014, 1h26)
Edgar Morin : chronique d’un regard  de Céline Gailleurd et Olivier Bohler (2014, 1h21)
What is cinema ?  de Chuck Workman (2013, 1h20)
Aux cœurs des ténèbres – l’apocalypse d’un metteur en scène  de Fax Bahr, George Hickenlooper et Eleanor Coppola (Hearts of Darkness: A Filmmaker’s Apocalypse, 1991, 1h30)
Django, Trinita et les autres  de Jean-François Giré (2014, 52min)
Il était une fois Sergio Leone  d’Antoine Lassaigne (2014, 52min)
Claude Sautet ou la magie invisible  de N.T. Binh (2003, 1h22)

Devant l’ampleur de ce programme, n’hésitez pas à nous faire part de vos recommandations ou de vos envies quant aux films que vous souhaitez voir critiqués par notre œil avisé !

[LUMIÈRE 2014] PEDRO ALMODÓVAR

Temps de lecture : 8 min