Mardi 7 octobre s’est tenu le Showeb de rentrée à l’UGC Ciné Cité Bercy de Paris. Une journée durant laquelle les journalistes de médias on-line et les bloggers, réunis pour l’occasion dans l’une des grandes salles du complexe, ont pu découvrir en exclusivité des images et des bandes annonces des films à venir. Entre films français prometteurs, films indépendants, blockbusters, films étrangers en tout genre et images secrètes de chez Disney, on aura été bien servi !

Parmi les nombreux films présentés on retient particulièrement la production française qui s’annonce très prometteuse. C’est le distributeur SND qui a lancé les hostilités avec L’Affaire SK1 (7 janvier 2015). On a ainsi pu voir une parfaite reproduction du Paris de 1991 où s’est déroulée la traque du tueur en série Guy George. Emmené par un Raphaël Personnaz toujours excellent, cela augure un film policier plein de justesse, qui ne tombe pas dans les clichés et se démarque par une image particulièrement travaillée qui nous plonge parfaitement dans l’époque. Dans un style proche, les longues minutes de La French (3 décembre 2014 – Gaumont) nous ont également convaincu. Situé dans les années 1970 à Marseille, on y retrouve Jean Dujardin assez crédible en juge partant à l’assaut de la French Connection (organisation mafieuse spécialisée dans la vente d’héroïne, déjà évoquée dans les films French Connection, 1971, de William Friedkin et French Connection 2, 1975, de John Frankenheimer). Si l’interprétation de Gilles Lellouche semble moins convaincante, on est en tout cas heureux de voir les seconds rôles portés par Céline Sallette, Benoit Magimel et la prometteuse Pauline Burlet (Le Passé).

469622

© Gaumont Distribution

Du côté des comédies on a hâte de voir évoluer Pio MarmaÏ dans J’ai embrassé une fille (prochainement). Distribué par Gaumont, le film s’annonce d’une grande drôlerie où un homosexuel passe pour la première fois une nuit d’amour avec une femme. Totalement chamboulé, il perd ses repères et se retrouve tiraillé entre l’homme qui occupe sa vie et cette jeune femme qui, elle, occupe son esprit. Un sujet original et des répliques cultes à venir.
Autre sujet original celui de Vincent n’a pas d’écailles (25 février 2015), réalisé et interprété par Thomas Salvador. Annoncé comme un film de super héros 100% français et sans images de synthèses, Vincent n’a pas d’écailles raconte de manière très naturelle et drôle la vie de Vincent dont la force et les réflexes se décuplent au contact de l’eau. Ce film sur un super héros français dans un petit village que distribue Le Pacte devrait valoir le détour.
Chez Wild Bunch on n’est pas en reste avec A trois on y va (prochainement). Ne serait-ce que par son casting (adorables Felix Moati et Anaïs Demoustier) le film donne envie par une approche particulière du triangle amoureux, créée sur un malentendu.

Enfin du côté des films dramatiques on retient le nouveau film de Mélanie Laurent, Respire (12 novembre 2014 – sur la relation de deux amies de lycée, pour le meilleur et surtout le pire) qui montre le bon mélange de genre du côté de Gaumont, et deux autres films de chez Wild Bunch ; Discount (21 janvier 2015 – film social) et La Dernière leçon (16 septembre 2015 – film émouvant où une femme de 92 ans annonce à ses enfants sa volonté de mourir).

Côté film d’animation et de famille, Pathé Distribution nous a laissé sceptique devant les premières images de Pourquoi j’ai pas mangé mon père (8 avril 2015), réalisé par Jamel Debouze. On ne peut se permettre de juger le visuel encore inachevé, mais le film semble tout de même offrir quelque chose d’assez nouveau. C’est davantage sur les dialogues un peu lourds que le film pourrait pécher.
Ce n’est pas le cas d’Astérix : Le Domaine des Dieux (26 novembre 2014 – SND) bien que toujours en post production. L’esprit d’Alexandre Astier (scénariste et co-réalisateur du film) correspond bien à l’univers des irréductibles Gaulois. L’humour proche de celui des bandes dessinés pouvant toucher les petits et les grands. Avec ce film Alexandre Astier devrait encore prouver qu’il est capable de tout.
Paddington (3 décembre 2014 – Studio Canal) s’adresse davantage aux tout petits. Tiré des livres de l’Anglais Michael Bond, qui a créé ce personnage en 1958, cette histoire d’un ours tout juste débarqué à Londres à la recherche d’un foyer arrivera à point pour les fêtes de Noël. L’esthétique de l’ours doit lui aussi encore être peaufiné, on gardera donc un œil sur ce projet, qui a déjà donné lieu à trois séries animées à la télévision britannique, américaine et canadienne.

119610

© StudioCanal

Le film australien The Little Death (titre provisoire – Wild Bunch) s’annonce jouissif. Cette comédie sur les nouvelles pratiques sexuelles au sein de plusieurs couples fera l’objet de scènes d’anthologies.
Le film argentin Las Insoladas (mars 2015) et la coproduction italienne, mexicaine et américaine Medeas (6 mai 2015), sortent du lot des prochains films distribués par Jour 2 Fêtes. L’aspect très coloré et la mise en image d’un groupe de filles en bikini donne à Las Insoladas des airs de Spring Breakers, d’Harmony Korine, en bien plus soft. Tandis que Medeas par sa mise en scène et sa photographie nous rappelle The Tree of Life de Terence Malick.
On aura également pu savourer quelques images de la grosse sortie d’Universal, Fast and Furious 7 (1 avril 2015). Ce nouvel épisode de la série – endeuillée par la mort, le 30 novembre 2013, de l’acteur Paul Walker – s’annonce toujours aussi musclé et inventif en matière de cascade. De même pour Taken 3 (28 janvier 2015), annoncé par Europacorp comme le dernier épisode de la série portée par l’acteur Liam Neeson.
Avec Cold in July (31 décembre 2014 – The Jokers) on découvre un Michael C. Hall (Dexter) puissant qui voit sa vie basculer le jour où il tue un homme par accident.
Même si très peu d’images en ont été montrées lors du Showeb, on surveillera tout de même We are your friends (prochainement) qui n’a pas du avoir de mal à convaincre Studio Canal avec son casting très chaud (Zac Efron et Emily Ratajkowski), et Lost River (18 février 2015 – The Jokers), première réalisation de Ryan Gosling avec un Matt Smith (Doctor Who) méconnaissable.

La guerre, l’Histoire et la violence seront représentés chez Le Pacte avec Queen and country (7 janvier 2015 – malgré son ton joyeux de comédie romantique), Universal avec Invincible (7 janvier 2015 – réalisé par Angelina Jolie il semble avoir tous les arguments pour bien figurer aux prochains Oscars) et Studio Canal avec Imitation Game (28 janvier 2015). Un ensemble de films qui nous placent durant la Seconde Guerre mondiale (ou juste après, en 1952 exactement, pour Queen and country).
Dans un style plus proche du documentaire avec l’utilisation d’images d’archives, le film polonais de Version Originale, L’Homme du peuple (19 novembre 2014 – un biopic sur Lech Walesa, figure emblématique de la Pologne qui décida de s’affranchir de l’influence de l’URSS à la fin des années 1970) et surtout Timbuktu (10 décembre 2014 – Le Pacte) s’annoncent saisissants. Ce dernier film montre le changement de vie imposé aux habitants de Tombouctou, au Mali, après que la ville est tombée sous le joug des extrémistes religieux. Une œuvre réaliste et touchante.
On reste en revanche très méfiant devant Le Septième fils (17 décembre 2014 – Universal), film fantastique à effets spéciaux adapté d’un roman qui ne devrait pas surprendre grandement), Bis (février 2015 – Europacorp) et Une heure de tranquillité (31 décembre 2014 – Wild Bunch), deux comédies françaises semble-t-il assez moyennes.

519327

© Le Pacte

Pour finir la présentation des prochaines sorties Disney nous a mis en appétit. Il nous est malheureusement impossible de parler dans le détails des contenus présentés en raison des clauses de confidentialité que Disney nous a fait signer. On pourra donc simplement dire que le film Pixar : Vice Versa (17 juin 2015) fait très envie par son originalité, que Tomorrowland (20 mai 2015) intrigue malgré les images inachevées et qu’Avengers : L’ère d’Ultron (29 avril 2015) va nous en mettre encore plein la vue. La nouvelle adaptation de Cendrillon (25 mars 2015) et les premières images de la nouvelle franchise Ant-Man (22 juillet 2015) laissent, en l’état, perplexe.

Showeb de rentrée 2014

0