A KID LIKE JAKE de Silas Howard a été présenté au Festival de Sundance dans la catégorie PREMIERES : attention, 2ème coup de cœur !  .

C’est l’acteur producteur Jim Parsons (The Big Bang Theory, Les figures de l’ombre), qui a pris une option pour adapter au cinéma la pièce de théâtre très personnelle écrite en 2013 par le scénariste Daniel Pearle. Jim Parsons, qui interprète Greg, le papa de Jake, petit garçon de 4 ans, a suggéré que Claire Danes (Homeland) soit la maman Alex. Puis le scénariste a confié la réalisation de A KID LIKE JAKE à Silas Howard (réalisateur de quelques épisodes de Transparent et This is Us), qui a la particularité d’être un réalisateur trans revendiqué. Tous les deux étaient présents après la projection du film et ont souligné “l’urgence de raconter cette histoire”. Ils ont “intentionnellement veillé à ne pas poser la caméra sur Jake, mais plutôt de se concentrer sur ses parents et leur façon de gérer leurs craintes”. Car le sujet encore tabou de A KID LIKE JAKE a de quoi en effet angoisser les parents, même ceux qui ont l’esprit très ouvert : la remise en question du genre et de l’identité sexuelle de leur enfant.

Courtesy of Sundance Institute

Il faut bien reconnaître que les Etats-Unis sont très en avance par rapport à la France sur ces questions et en parlent ouvertement. Ainsi, Judith (Octavia Spencer), la directrice du Jardin d’enfants suggère avec beaucoup de bienveillance que le comportement spécial du petit garçon pourrait stratégiquement être mis en exergue pour lui permettre d’avoir une place dans une école privée. Car la façon de laisser libre cours à la créativité et l’imagination des enfants est précisément au cœur de l’éducation américaine, bien loin là encore de nos préoccupations françaises. On en avait déjà eu un aperçu dans The Kindergarten Teacher présenté en compétition US Dramatic à Sundance.

Jusqu’alors, Greg et Alex n’avaient pas forcément pris conscience de l’attitude de Jake, à savoir aimer se déguiser en princesse, jouer avec des poupées, faire des colliers de perles ou rêvasser sous les draps roses tendus sur son lit. Ou plutôt, ils n’y voyaient pas d’inconvénient, encourageant même Jake à regarder des DVD de Cendrillon ou Mulan.

A KID LIKE JAKE est un film très émouvant, qui ouvre autant les yeux que le cœur : 2ème coup de cœur du festival de Sundance!

La force de A KID LIKE JAKE est de montrer précisément que, dès lors que son intérêt pour des jeux de l’autre sexe sort un peu plus du cercle familial, celui-ci se retrouve confronté au regard extérieur et se remet en question. Avec beaucoup de délicatesse, le film montre le doute qui commence à assaillir ces parents très impliqués envers leur enfant et très unis. Car leur façon d’envisager les choses et même d’en parler est différente et leur couple mis en péril. Greg est un thérapeute discret, qui a du mal à régler les conflits et préfère aider ses patients à résoudre les leurs. Il les encourage à communiquer leurs ressentis profonds quand lui-même en est incapable. Alex a décidé de s’occuper à temps plein de son fils, renonçant à une carrière d’avocate, pour ne pas faire comme sa mère (Ann Dowd) et pour lui montrer, sans doute inconsciemment, qu’elle est une meilleure mère. Jake est un petit garçon équilibré, qui ne semble pas confus par rapport à ses habitudes, si ce n’est ses difficultés à ne pas comprendre pour quelles raisons les garçons ne portent pas de jupes dans nos cultures.

Une des scènes les plus poignantes du film montre le couple dînant avec des amis, qui évoquent avec une grande maladresse et une certaine naïveté ce sujet. Ces avis renchérissent les différences de points de vue entre Greg et Alex et sont sources de ressentiments, de colère, de recherche de responsabilité éventuelle. Grâce à l’absolue empathie suscitée par l’interprétation magistrale de Jim Parsons et Claires Danes, A KID LIKE JAKE n’est jamais dans le jugement mais toujours dans le questionnement. C’est un très beau film sur l’amour inconditionnel de parents pour leur enfant et sur l’acceptation d’une diversité ou d’une différence, non conforme aux règles générales de la société. A KID LIKE JAKE est un film très émouvant, qui ouvre autant les yeux que le cœur : 2ème coup de cœur du festival de Sundance !

Sylvie-Noëlle

Nos autres textes en direct de Sundance !
[CRITIQUE] A KID LIKE JAKE
Titre original : A Kid like Jake
Réalisation : Silas Howard
Scénario : Daneil Pearle
Acteurs principaux : Claire Danes, Jim Parsons, Octavia Spencer, Priyanka Chopra, Ann Dowd
Date de sortie : Inconnue
Durée : 1h32 min
4.5Emouvant
Avis des lecteurs 0 Avis