Pour sa seizième édition, le  a lieu dans 96 villes dans le monde, et ceci du 2 au 11 mai. A Paris, c’était au Forum des Images (1er arrondissement) du 2 au 4 mai derniers.
Le concept ? Projeter des films de 3 minutes maximum (hors générique et titre) répartis en plusieurs catégories, simultanément aux quatre coins du globe.
Voici notre verdict (hors Sélection internationale 1 et 2, Paroles de Femmes et Trash and Glam) et notre propre palmarès, avec en bonus les liens directs vers les courts (pour ceux qui sont disponibles) !

International Film Festival 2014 © Christelle Cozzi

SÉLECTION FAMILIALE (hors compétition)

Caméra réelle, 3D, dessin animé classique, etc… La sélection familiale a été faite dans l’optique des après-midi des enfants le samedi après-midi au Forum des Images. Anglais, français, espagnol, toutes les langues se côtoient pour le plaisir des petits et grands !

Focus sur Yoann Clément, co-réalisateur de Catch a Lot, (France), qui nous a livré quelques informations lors du débat post-séance. Utilisant la technique du 24 images par seconde, ce très court métrage de 3min48 (générique et titre inclus) a nécessité 9 mois de préparation.

Les dessins sont tout d’abord en noir et blanc, colorisés en 2D puis appliqués à une texture 3D sur ordinateur. Le changement de technique dans le générique de fin résulte du fait que l’équipe avait comme projet initial de réaliser une animation couleur classique. Cet exemple de transmission père-fils à la fin ambigüe soulève de nombreuses questions : Survivent-ils ? Est-ce que le père parviendra à tuer le cachalot ?  Quel était le message de ce court ?

Yoann Clément © Christelle Cozzi

Notre top 3

1. Chicken or the egg – Christine Kim & Elaine Wu (Etats-Unis)
2.  Webbed – Gabriele Lo Giudice (Royaume-Uni)
3. Trampoline – Maarten Koopman (Pays-Bas)

AROUND ANIMATION (hors compétition)

Du simple dessin en noir et blanc à l’animation 3D couleur, les techniques du cinéma d’animation sont diverses. Cette sélection nous a permis de découvrir dix-neuf histoires très diverses, autant dans leur intrigue que dans leur forme. Ne vous méprenez pas, le cinéma d’animation ne concerne pas uniquement les enfants. C’est le cas de The Olympians de Karl Maddix, qui s’avère être plus une publicité pour les Jeux Olympiques et le sport qu’un divertissement enfantin.Tous sont muets, à l’exception de The customized play de Jinsung Choi (République de Corée) qui est chanté.

D’ailleurs, selon vous, pourquoi les courts métrages d’animation sont-ils en général muets ? La réponse la plus probable serait de dire que c’est une question de budget, que cela nécessite davantage de travail pour quelques minutes seulement et que cela n’en vaut donc pas la peine, surtout pour un très court. Vos avis nous intéressent, venez débattre par commentaires.

Notre top 3

1. Spotted – Y. Bomal, E. Chaloupy, C. Chauvin, S. Colmet Daâge, K. Gazizova & J.S. Giraud (France)
2. La mano de Nefertiti – Guillermo Garcia Carsi (Espagne)
3. The Olympians – Karl Maddix (Royaume-Uni)

AROUND « MUSIC’N DANCE » (hors compétition)

De la simple danse de rue à une véritable mise en scène de professionnel, cette sélection nous a ouvert un éventail de cultures. L’art n’a pas de limites, la preuve avec ces seize très courts-métrages portant sur le même thème, mais étant aux antipodes les uns des autres. Peut-être préféreriez-vous la danse comme Tan Azul d’Ariel Danzinger (Etats-Unis) ou Go Visible de Mira Loew & David Altweger (Royaume-Uni) ? A moins que vous ne soyez plus sensible à la musique comme dans Lollipop d’Eva Michon (Etats-Unis) ou Professor Kliq – Wire & flashing lights de Victor Haegelin (France) ?

Notre top 3

1. Jungle-Platoon – Oliver Hadlee Pearch & Joshua Lloyd Watson (Royaume-Uni)
2. Etereas – Mara Soler & Daniela Villanueva (Mexique)
3. The Scream – Sebastian Cosor (Roumanie)

CARTE BLANCHE CANAL+ (L’ŒIL DE LINKS) (hors compétition)

Canal + a présenté son émission L’Oeil de Links en version longue. Cette chronique quotidienne décrypte chaque lundi à 23h35 l’activité culturelle du Net. Si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer à l’émission en envoyant vos découvertes en cliquant ici.

L’équipe de L’œil de Links © Christelle Cozzi

Notre top 3

1. Gravity Exclusive Alternate Scene – Krisna Bala Shenoi
2. Superman with a go pro – Corridor Digital
3. The Elephant’s garden – Felix Colgrave

SELECTION TRAVELLING 34 (En compétition)

La dernière sélection en compétition aborde un sujet majeur : le handicap. Au travers de ces quinze très courts métrages, nous sommes allés au coeur du quotidien et du ressenti des personnes invalides ou handicapées mentales. Une très belle initiative forte en émotions.

Laure Alixe (Inked) (France), Ted Hardy-Carnac (Passé composé) et son acteur Laurent Claret, ainsi que Liam Engle (Memoboost) étaient présents lors de la projection et avaient pour point commun de ne pas avoir réalisé leurs films pour cette sélection. Laurent Claret nous a confié l’importance personnelle de son rôle dans  Concerné par la maladie d’Alzheimer par son entourage, l’acteur a pris très à coeur son personnage.

Jean-Yves Tual, le président du Jury de Travelling34 a clôt cette séance par ces mots, illustrant toute la force et le but de cette sélection : « On ne fait pas de films pour les handicapés ni par les handicapés, mais on fait avant tout des films. »

Notre top 3

1. Passé composé – Ted Hardy-Carnac (France)
2. Matices – Gemma Blasco Fernandez (Espagne) : Gagnant officiel de cette sélection
3. Memoboost – Liam Engle (France)

De gauche à droite : Laurent Claret, Laure Alixe, Ted Hardy-Carnac, Liam Engle et le présentateur de l’événement. © Christelle Cozzi

Pour connaître davantage ce festival, rendez-vous sur le site officiel de l’événement !