Votre mot de passe vous sera envoyé.

Nous avons rencontré à Bordeaux l’équipe du film LOLOla réalisatrice Julie Delpy et les deux acteurs phares, hommes de la vie de Violette qu’elle interprète : Dany Boon (Jean-René) et Vincent Lacoste (Lolo). Nous vous livrons leurs feux croisés sous la forme d’un petit abécédaire et sous le signe de la bonne humeur et de l’authenticité.

O comme Œdipe

Julie Delpy : Après mes films sur le couple conjugal aux Etats-Unis, je voulais montrer un autre couple, celui d’une mère et de son fils, qui se sont détruits la vie mutuellement. Elle se sent coupable de travailler tout le temps dans ce milieu de la mode et se déculpabilise en cédant à ses nombreux chantages. Je me suis inspirée des caprices de cette petite fille dans Bad Seed, vieux film des années 50. Bien sûr je n’ai pas souhaité adopter le ton aussi sombre et monstrueux de ce vieux film. J’ai volontairement réalisé une comédie, tout en veillant à garder les mauvais coups que peut faire un sale môme. Car ce qui est fascinant chez un enfant, particulièrement avec sa mère, et là, on est en plein complexe d’Œdipe, c’est à quel point il peut être manipulateur. Je le vois avec mon fils de six ans ! Les acteurs, c’est d’ailleurs un peu comme les enfants, si tu commences à te laisser marcher dessus, ce n’est pas simple!

Mars Distribution

Mars Distribution

S comme Slip

Julie Delpy : J’ai voulu que Lolo se balade en slip dans l’appartement parce que le symbole du slip correspond pour moi à la façon dont les enfants terribles, les enfants rois qu’on a adulés, marquent leur territoire et traitent leurs parents comme de la merde. Mais le film met en évidence que toutes les situations peuvent évoluer grâce à l’amour, et qu’il ne faut pas céder au chantage, ni répondre à toutes les envies des enfants. On doit les laisser se battre pour obtenir les choses et ne pas leur donner tout cuit dans le bec.

Vincent Lacoste : Ça ne m’a pas vraiment dérangé d’être souvent en slip, ça renforçait l’idée de ce personnage très antipathique, qui ne se remet pas en question, mais qui est finalement touchant.

C comme Caricatures Paris- Province

Julie Delpy : Je ne voulais pas fustiger les parisiens, qui peuvent être snobs même avec les parisiens, comme moi. Je ne voulais pas que ce soit lourd quand j’ai abordé le monde de la mode, ni caricatural. Je ne voulais pas de “Wanna be”, c’est pour ça que j’ai travaillé avec Karl Lagerfeld, qui est très cool dans la vie ; il avait d’ailleurs la phobie du métro et on a du se débrouiller quand on a tourné cette scène.

Dany Boon :  Moi, j’ai bien ressenti le décalage en arrivant du Nord !

“LOLO se veut une comédie féministe, qui montre que toutes les situations peuvent évoluer grâce à l’amour.”

P comme Personnages

Julie Delpy : J’ai écrit mes personnages de Jean-René et de Lolo en pensant à mes interprètes : je les voulais tous les deux, même si ça n’a pas été facile avec Dany parce que son agent avait dit non au début sans lui en parler ! J’ai beaucoup de respect pour les acteurs qui font du Stand Up, comme Chris Rock (NB : avec qui elle a tourné 2 Days in New York) et Dany.

Dany Boon : J’aime le côté naïf de Jean-René! Et puis il a fallu que j’apprenne tout le langage informatique, ça m’a demandé beaucoup de concentration !

Vincent Lacoste : Évidemment je ne suis pas comme le personnage que j’interprète, même si on me dit que ça a l’air facile de le jouer. Je n’ai d’ailleurs pas envie que ça ait l’air difficile. Moi, je n’étais pas vraiment attaché à mon foyer familial, j’en suis parti tôt. Julie Delpy m’avait proposé le rôle quand j’avais joué dans son film Le Skylab, j’ai quand même attendu trois ans! Je choisis mes films en fonction d’un réalisateur, qui a une vision, un univers et dont j’aime les films. C’est facile de choisir des gens bons dans leur travail, je délègue ma confiance et ça calme mes angoisses. Mais j’ai aussi besoin de ma marge de manœuvre.

M comme Mots crus

Julie Delpy : J’ai mis ces mots crus dans la bouche de mes personnages en hommage à ma mère, l’actrice Marie Pillet, qui pouvait être grossière sans jamais être vulgaire. La vulgarité, c’est quand on est mal à l’aise de dire quelque chose, qu’on se sent sale. Il y a une différence entre plaisanter sur les partouzes et raconter qu’on y participe. Les femmes parlent comme ça entre elles. Moi je suis très prude dans la vie, morale même. Je suis une romantique féministe.

Mars Distribution

Mars Distribution

T comme Travail de la réalisatrice

Julie Delpy : J’ai voulu faire un film plus sage visuellement, moins virevoltant que les autres aux États-Unis, sans caméra à l’épaule.
J’essaye d’être un leader, il faut montrer à l’équipe que quelqu’un dirige, sinon c’est très anxiogène pour tout le monde. J’ai souvenir d’un film américain, qui n’est jamais sorti, où le coiffeur avait remplacé le réalisateur, incapable de diriger ! Barbet-Schroeder m’avait dit que “un bon réalisateur, c’est quelqu’un qui est capable d’écouter et d’essayer”. J’essaye de suivre ce conseil, j’écoute les autres s’il y a une meilleure idée. Il faut juste trouver le bon milieu.
Mon prochain film n’aura rien à voir avec celui-ci, je vais réaliser un drame anxiogène, mais c’est plus difficile à monter.

Dany Boon : Julie Delpy a un spectre artistique énorme, il y a plein de niveau de lecture dans cette comédie féministe, d’une grande richesse. J’étais vraiment content de rencontrer son univers. Elle n’est pas du tout abusive comme réalisatrice, elle sait ce qu’elle veut, c’est tout !

INFORMATIONS

LOLO AFFICHE


CRITIQUE

Titre original : Lolo
Réalisation : Julie Delpy
Scénario : Julie Delpy
Acteurs principaux : Julie Delpy, Dany Boon , Vincent Lacoste , Karin Viard
Pays d’origine : France
Sortie : 28 octobre 2015
Durée : 1h30
Distributeur : Mars Distribution
Synopsis : En thalasso à Biarritz avec sa meilleure amie, Violette, quadra parisienne travaillant dans la mode, rencontre Jean-René, un modeste informaticien fraîchement divorcé. Après des années de solitude, elle se laisse séduire. Il la rejoint à Paris, tentant de s’adapter au microcosme parisien dans lequel elle évolue. Mais c’est sans compter sur la présence de Lolo, le fils chéri de Violette, prêt à tout pour détruire le couple naissant et conserver sa place de favori.

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifications :