Une fois n’est pas coutume, on s’adressera cette fois à nos lecteurs du Québec, pour les engager à découvrir la programmation du FCVQ qui aura lieu du 14 au 24 septembre 2016!

Une programmation riche faisant la part belle au cinéma dans son ensemble, qu’il soit local ou international, populaire ou d’auteur, aux courts, aux longs, au cinéma de genre, d’animation, à l’inédit voire au “rescapé de Cannes”, aux classiques, à l’expérimental… BREF: que du bon !

On résume ça ci-dessous:

GRAND PRIX DE LA COMPÉTITION – LONGS MÉTRAGES

À peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid (notre critique, ICI)
American Honey
d’Andrea Arnold (notre critique, ICI)
Aquarius de Kleber Mendonça Filho (notre critique, ICI)
D’encre et de sang d’Alexis Fortier GauthierFrancis Fortin et Maxim Rheault
Je me tue à le dire de Xavier Seron
La Sociologue et l’Ourson d’Etienne Chaillou et Mathias Thery (notre critique, ICI)
Louise en hiver de Jean-François Laguionie
Peter and the Farm de Tony Stone
Suntan de Argyris Papadimitropoulos

AVANT-PREMIERES

PAYS de Chloé Robichaud
31 de Rob Zombie
Microbe et Gasoil de Michel Gondry (notre critique, ICI)
La vache de Mohamed Hamidi (notre critique, ICI)
Paterson de Jim Jarmusch (notre critique, ICI)
Juste la fin du monde de Xavier Dolan (notre critique, ICI)
Embrasse-moi comme tu m’aimes d’André Forcier

 

La production québécoise sera bien représentée avec Feuilles mortes de Thierry Bouffard,Carnior et Édouard A. TremblayHarry : portrait d’un détective privé de Maxime Desruisseaux, La Cage : l’histoire de la Corriveau d’Alain Vézina , Le grand rêve du Petit Champlain d’Isabelle De BloisUn homme de danse de Marie Brodeur, ou encore Surfer sur la grâce de David B. Ricard et de nombreux autres.

Les classiques du cinéma populaires seront également très bien représentés, avec les projections en plain air ou en salles, de La folle journée de Ferris Bueller de John Hughes, Labyrinthe de Jim Henson, Le dîner de cons de Francis Vebe, Les Diaboliques de Henri-Georges Clouzot ou encore le très attendu ciné-concert de La Ruée vers l’or de Charlie Chaplin par l’orchestre symphonique de Québec !

Au final, 10 jours extrêmement alléchants que nous couvrirons à distance – en partenariat avec le festival.
10 jours remplis à ras bord de surprises, de découvertes et de redécouvertes, l’occasion de parfaire sa culture cinématographique !

L’intégralité de la programmation, les horaires et lieux de projection disponibles sur le site du FCVQ
http://www.fcvq.ca/

 

image_pdfimage_print

Festival du Cinéma de la Ville de Québec: la programmation

Temps de lecture : 2 min
0