Une trentaine d’entreprises majeures de l’audiovisuel ont décidé de former une coalition mondiale pour lutter contre le piratage.

C’est peut-être le début de la fin pour le téléchargement illégal. En effet, comme le révèlent les sites de Variety et Premiere, une trentaine de compagnies de l’audiovisuel ont décidé de s’attaquer à ce problème. Parmi lesquels se trouvent les groupes HBO, Netflix, AMC, BBC Worldwide et Canal +, mais également les studios Disney, Warner, Fox ou encore Paramount. Soit une coalition mondiale, nommée l’Alliance for Creativity and Entertainment (ACE) qui tentera de réduire le piratage qui, en 2016, s’élevait à plus de cinq milliards de films et séries.

Pour ce faire, la coalition a l’intention de travailler avec les moteurs de recherche et les fournisseurs de haut débit, ainsi qu’avec les forces de l’ordre pour mener des investigations et des poursuites contre les sites pirates (mais pas les usagers, pour le moment). Selon David Hyman, l’avocat général de Netflix, ce dernier « fournit une excellente expérience de consommation qui décourage le piratage, [mais] il y a toujours des mauvais joueurs dans le monde qui essaient de tirer profit du travail des autres. En rejoignant ACE, nous travaillerons ensemble, partagerons les connaissances et tirerons parti des ressources combinées contre le piratage du groupe pour résoudre le problème mondial du piratage en ligne.

Difficile à dire pour le moment si cela débouchera sur une vraie baisse du téléchargement illégal, et par la même occasion, une refonte des modes de visionnage. Néanmoins, un tel regroupement présente une puissance importante, et peut-être plus efficace que l’état qui, par exemple en France, fait encore gentiment rire avec Hadopi…