Maria Bonnevie

[CRITIQUE] THE SHAMER

La confrontation entre candeur et violence pourraient ici donner lieu à un contraste fort, tant sur le plan visuel que scénaristique; au lieu de ça, les deux forces se neutralisent mutuellement, sur les deux tableaux....