FRANCOFONIA : LE LOUVRE SOUS L’OCCUPATION