Kate est mariée, a deux enfants et un job épuisant.
Professionnelle jusqu’au bout des ongles, elle jongle avec un emploi du temps de ministre pour concilier son travail, l’éducation de ses enfants et sa vie de couple.
Sa vie est une succession de mini-cataclysmes auxquels elle doit trouver des solutions : comment réussir une conférence-call en préparant le diner de ses enfants ? Comment arriver à se faire des soirées entre copines quand le petit dernier est malade ? Comment être sexy avec son mari après 12h au bureau ?
Mais comment font les femmes ? Si c’était si simple, les hommes feraient pareil…

Note de l’Auteur

[rating:5/10]

Date de sortie : 21 septembre 2011
Réalisé par Douglas McGrath
Film américain
Avec Sarah Jessica Parker, Greg Kinnear, Pierce Brosnan
Durée : 1h30min
Titre original : I don’t know how she does it
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Les comédies traitant de femmes actives ou de femmes “libérées” (l’un ne signifiant pas forcément l’autre et inversement) ont fleuri depuis quelques années que ce soit au cinéma ou à la télévision, comme avec une série du genre de Sex and the City… Après Mes Meilleures Amies, sorti il y a quelques semaines, au succès indéniable mais à la qualité discutable en mon sens, c’est une nouvelle ode comique à un féminisme façon 2000 qui débarque avec Mais Comment Font les Femmes ?

Kate, l’héroïne interprétée par Sarah Jessica Parker (héroïne d’ailleurs de la série et des films… Sex and the City) cumule ici les problématiques de vie personnelle et de vie professionnelle de manière incroyable. L’exagération poussée à l’extrême (ou pas ?) de la surcharge que peuvent représenter l’addition de ces deux “vies” est le principal fil conducteur et ressort comique du film. Il est classique mais les gags qui en découlent sont toutefois efficaces, même si forcément peu crédibles par moment. Le reste de la distribution est moins vecteur de rires ou de sourires : on appréciera éventuellement la caractérisation des collègues de travail ou des mères au foyer que côtoie Kate mais globalement le reste du cast sert plutôt de faire-valoir à l’actrice principale.

Parallèllement à la comédie pure, le scénario offre évidemment, de manière très classique là encore, des éléments de romance en plaçant Kate au centre d’une intrigue amoureuse avec un mariage qui bat de l’aile avec son mari interprété de manière juste et discrète par Greg Kinnear et une relation professionnelle semi-entreprenante jouée par Pierce Brosnan, qui se contente du strict minimum en ce qui concerne son jeu d’acteur. On peut dire globalement qu’en terme d’interprétation et de scénario, on est dans le domaine du très basique, voire même dans un “déjà-vu” très américain presque dérangeant…[pullquote]Film moyen en soi et très classique dans son déroulement, Mais Comment Font les Femmes ? bénéficie de quelques atouts humoristiques et cinématographiques pour sortir un peu du lot mais cela reste léger pour en faire un film indispensable ou même simplement marquant.[/pullquote]

La principale qualité de ce film, outre un humour honnête, est plutôt dans la gestion très honorable de son rythme par le réalisateur. On ne s’ennuie pas. Les scènes s’enchaînent de manière très fluide et Douglas McGrath prouve avec ce troisième film qu’il peut s’amuser avec des astuces visuelles ou techniques comme la visualisation des fameuses “listes” que se fait l’héroïne, le côté faux-reportage / interview qui parsème le film ou encore l’utilisation du classique “4ème mur” (parler directement au spectateur derrière l’écran ou dans la salle au théâtre, le fameux “4ème mur”).

Film moyen en soi et très classique dans son déroulement, Mais comment font les femmes bénéficie de quelques atouts humoristiques et cinématographiques pour sortir un peu du lot mais cela reste léger pour en faire un film indispensable ou même simplement marquant.