The Circle, réalisé par James Ponsoldt, est basé sur le roman dystopique du même nom de Dave Eggers.

THE CIRCLE aurait pu être un film d’anticipation dans le même esprit que la série Black Mirror. Malheureusement, cette adaptation ne parvient pas à retranscrire l’essence du livre à l’écran, elle fait l’impasse sur plusieurs aspects qui font tout l’intérêt du récit d’origine.
La jeune Mae Holland (Emma Watson) est engagée par The Circle, grande entreprise high-tech qui relie les e-mails, les achats, les comptes de réseaux sociaux et bancaires de ses utilisateurs à un système d’exploitation universel. Son objectif ? La transparence totale afin de permettre l’accès à l’information et à la connaissance dans son intégralité, la complétude.Il y avait de quoi faire un film d’anticipation menant à une profonde réflexion sur plusieurs sujets caractéristiques de la société actuelle (puissance des nouvelles technologies, liberté individuelle, vie privée, omniprésence d’une pensée dominante…) à partir de cette intrigue initiale. Mais les libertés prises par le film par rapport au roman, comme la manière dont est introduit le personnage de Ty (le créateur de The Circle) ou le choix de faire une fin à vocation « moralisatrice » (similaire à la fin de Nerve), par exemple, enlèvent le suspense, la complexité et l’invitation à la réflexion de THE CIRCLE. La subtilité avec laquelle Mae s’isole progressivement du monde extérieur au Cercle est également absente du film.

Le casting, quant à lui, est une demi-réussite. Le duo Emma Watson/Karen Gillan fonctionne bien dans leurs interprétations respectives des rôles de Mae et d’Annie. Le constat est plus mitigé pour les acteurs choisis pour jouer les rôles des Sages à la tête de The Circle. La performance de Tom Hanks en tant qu’Eamon Bailey, gourou à l’allure sympathique et paternaliste, est parfaite. On ne peut pas en dire autant pour celles des deux autres Sages, Ty Gospodinov (John Boyega), le jeune créateur mystérieux de The Circle, et Tom Stenton (Patton Oswalt), le PDG aux airs de trader de Wall Street, froid et agressif, qui ne sont pas du tout convaincantes. Les caractéristiques de ces deux personnages sont très peu exploitées, ce qui enlève toute la dynamique du trio à la base des mécanismes de manipulation qu’utilise The Circle. Sans le suspense et la possibilité pour chacun de se faire son propre avis sur les méthodes, et leurs conséquences, employées par The Circle on passe d’un récit dystopique intense, captivant et passionnant à un film d’anticipation fade et sans éclat avec une morale bancale. Et c’est bien dommage !

Erica Farges

VOTRE AVIS ?
[CRITIQUE] THE CIRCLE
Titre original : The Circle
Réalisation : James Ponsoldt
Scénario : James Ponsoldt, Dave Eggers
Acteurs principaux : Emma Watson, Tom Hanks, Karen Gillan, John Boyega
Date de sortie : 12 juillet 2017
Durée : 1h50min

2.0décevant
Avis des lecteurs 11 Avis