L’objectif ambitieux de DEMAIN TOUT COMMENCE a clairement été annoncé : apporter de la joie et des émotions au spectateur. La valeur sûre du film, c’est évidemment . Comme pour CHOCOLAT de Roschdy Zem, il a été sur le projet depuis le début. Il a validé le scénario et le choix du réalisateur , qui signe son second long-métrage après Comme des frères. Le film est très largement inspiré de Ni repris ni échangé (Instructions not included) sorti en 2013 et réalisé par Eugenio Derbez. Hugo Gélin a préféré donner comme titre hommage au film la phrase que lui disait souvent sa grand-mère, l’actrice Danièle Delorme.

Photo de Demain tout commence

Alors, objectif atteint ? On a vu de nombreux spectateurs afficher à la sortie de DEMAIN TOUT COMMENCE un grand sourire et les yeux plein de larmes. Ça pulse bien dès le générique genre dessin animé accompagné d’une musique jazzy. On est un peu plus circonspect sur le film, qui se révèle être un véritable écrin offert à Omar Sy (Samuel). La personnalité du comédien, dont on sait qu’elle est la préférée des Français, semble avoir tellement inspiré son personnage, que ce n’est jamais Samuel que l’on voit, mais toujours Omar. Et même si ça part d’un bon sentiment, le problème c’est qu’il n’interprète pas un rôle, mais le phagocyte. On n’avait pas eu cette impression avec Intouchables ou avec Samba. Filmé sous toutes les coutures et les expressions, de face, de profil, de dos, de près, de loin; il n’y en a que pour son sourire, ses yeux, son rire, ses larmes ou sa joie.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le film fourmille d’idées pour mettre en valeur Omar Sy. Une des bonnes idées, c’est d’offrir la possibilité au spectateur de découvrir l’univers cinématographique des tournages de films d’action, car Samuel est devenu cascadeur. Du coup, on en apprend pas mal sur la réalisation des trucages. Une autre bonne idée, c’est de montrer en accéléré la vie de Gloria (Gloria Colston, épatante dans son premier rôle) et d’offrir de belles scènes émouvantes ou drôles.

”Malgré un scénario pas crédible pour deux pennies, DEMAIN TOUT COMMENCE joue assez bien au yoyo avec le cœur du spectateur et lui fait passer un feel good moment.”

Mais il y a aussi des idées redondantes et lassantes à la longue. Malgré huit années passées à Londres, Samuel ne comprend toujours pas l’anglais, ce qui donne lieu à des situations comiques de répétition. Il a besoin de sa fille comme traductrice et c’est pour cela qu’elle manque l’école.Ensuite, a été adjoint à Samuel un camarade de jeu miroir, Bernie. Sauveur de Samuel, sorte de Jiminy Cricket et maman de substitution,  il est producteur de films, gay et dragueur. Son jeu tourne donc principalement autour de ces trois caractéristiques. (parfait dans le rôle), connu au Canada pour son rôle dans Starbuck, a récemment été croisé dans Le petit Locataire.

Regarder DEMAIN TOUT COMMENCE, c’est comme avoir 8 ans et manger des chamallow en pyjama, avec un doudou sur les genoux… Le film dégouline de bons sentiments et on ne peut qu’être en empathie avec ce grand enfant qui va devenir un jeune père attentionné et plein de bonne volonté. Le film insiste sur la corde sensible du spectateur et aborde les thèmes de la paternité, de la filiation et de la transmission, des peurs d’enfants ainsi que celui de la maternité. Samuel n’est pas toujours un père responsable mais il a fait de leur vie un vaste parc d’attractions, tout en joie et rires, pour compenser l’absence de la mère défaillante. Mais comme on est dans une comédie dramatique familiale, on ne va pas trop taper sur la tête de la vilaine maman qui a fait un baby blues et est partie sans donner de nouvelles pendant si longtemps ! D’autant que Samuel est un père merveilleux qui fait croire à sa fille Gloria que sa maman lui écrit tous les jours tandis que lui-même envoie des nouvelles de Gloria à sa mère.

Photo de Demain tout commence

Puis tout est remis en question par le retour de la maman Kristin (Clémence Poesy, dans un rôle terne, mais au moins, elle parle anglais). Bien que toutes les vérités ne soient pas bonnes à dire, la maman fait amende honorable (moralement, c’est bien), et le papa fait des efforts (moralement aussi, c’est beau). On n’échappe pas aux péripéties de garde d’enfants, au tribunal, au conjoint pas très bienveillant et aux larmes qui les accompagnent. Il y a aussi quelques rebondissements scénaristiques, avec un parti pris final, qu’on ne peut révéler sans spoiler, qui charge la barque émotionnelle de façon inutile… voire la coule!  Mais allez, on ne fait pas la fine bouche: malgré un scénario pas crédible pour deux pennies, DEMAIN TOUT COMMENCE joue assez bien au yoyo avec le cœur du spectateur et lui fait finalement passer un feel good moment !

Sylvie-Noëlle

Votre avis ?

BANDE-ANNONCE

2
Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Sylvie-NoëlleBouchardon Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Le plus récent Le plus ancien Le plus populaire
Me notifier des
Bouchardon
Invité
Bouchardon

j’ai été un peu déçue pendant toute la première partie du film que je trouve irréaliste surjouée par Omar Sy (que j’adore) le reste du film c’est vrai fait un peu pleurer dans les chaumières…franchement je suis un peu déçue pourtant des sujets importants sont évoqués . Sinon les acteurs sont super dont la petite Gloria