Il est parfois difficile de comprendre quel film appartient à quel studio, ou tout simplement qui en est la société mère. On vous explique tout.

On connaît les titres des films que l’on va voir au cinéma ou devant sa télévision, on sait sans doute un peu moins que ces métrages sont produits par des sociétés distinctes, ou justement parfois identiques.

Les “majors”, comme on les appelle également, ont connu leurs heures de gloire dans les années 30 à 50, le fameux âge d’or, avec quelques noms hollywoodiens célèbres : (Autant en Emporte le Vent, Grand Hotel, les Révoltés du Bounty), Warner (Casablanca, Un Tramway nommé Désir, L’Ennemi Public), Paramount (Les Ailes, Les Dix Commandements, Fenêtre sur Cour), (King Kong, Les Quatre Filles du docteur March, La Vie est Belle) ou encore la (Qu’elle était Verte ma Vallée, Le Mur Invisible, Eve).
Puis de plus petits studios étaient derrière, comme Columbia, Universal ou United Artists (créée entre autres par Charlie Chaplin).

Photo du film AUTANT EN EMPORTE LE VENT

AUTANT EN EMPORTE LE VENT – MGM (1939)

Puis commença les rachats. Voici quelques dates clés :

1981 : MGM rachète United Artists
1982 : Coca-Cola rachète Columbia
1987 : Columbia rachète TriStar
1989 : rachète Columbia
1993 : rachète Miramax
1993 : Turner rachète Castle Rock
1994 : Turner rachète New Line Cinema
1996 : Warner rachète Turner
2005 : Paramount rachète Dreamworks
2006 : Disney rachète Pixar
2008 : Warner rachète New Line Cinema
2009 : Disney rachète Marvel
2010 : Filmyard Holdings rachète Miramax
2012 : Disney rachète Lucasfilm
2016 : beIN Media Group rachète Miramax
2019 : Disney rachète la 20th Century Fox

L'entrée des studios Disney

L’entrée des studios Disney

Nous sommes donc en 2019 et on vous propose une liste non exhaustive des 5 majors actuelles et leurs différentes filiales, franchises et grands films, que ce soit en production ou en distribution, par ordre de part de marché aux US.

Walt Disney Studios Entertainment (Walt Disney Company) (1923)

Walt Disney Pictures (1983)

Les plus grands succès : Blanche-Neige et les Sept Nains, Pinocchio, Fantasia, Dumbo, Bambi, Cendrillon, etc.

• Disneynature (2008) : La Marche de l’empereur, Océans, Félins, L’Empereur, Blue, etc.

• Lucasfilm (1971) : American Graffiti, Star Wars, Indiana Jones, Willow, etc.

• Lucasfilm Animation (2003) : Star Wars – The Clone Wars, Strange Magic, Star Wars Resistance, etc.

• Marvel Studios (1993) : Iron Man, Thor, Avengers, Captain America, Les Gardiens de la Galaxie, Spider-Man, Eternals, etc.

• Marvel Animation (2008) : Ultimate Avengers, Docteur Strange, Hulk Vs Thor / Wolverine, etc.

• 20th Century Fox (1935) : Braveheart, Titanic, Slumdog Millionaire, Birdman, Independence Day, Deadpool, X-Men – Days of Future Past, etc.

• Fox Searchlight Pictures (1994) : The Full Monty, Little Miss Sunshine , Juno, Black Swan, Birdman, etc.

• Blue Sky Studios (1987) : L’Âge de Glace, Robots, Horton, Rio, Ferdinand, etc.

• 20th Century Fox Animation (1994) : Anastasia, Titan A.E., Les Simpson – le film, L’Appel de la Forêt, etc.

• DisneyToon Studios (1988 – 2018) : Le Livre de la jungle 2, Le Roi lion 3, Mulan 2, Bambi 2, La Fée Clochette, etc.

• Pixar Animation Studios (1986) : Toy Story, Monstres et Cie, Les Indestructibles, Wall-E, Cars, etc.

• The Muppets Studio (2004)

• Touchstone Pictures (1984 – 2016) : Signes, Armageddon, Pearl Harbor, Lincoln, Pretty Woman, La Couleur des Sentiments, Qui Veut la Peau de Roger Rabbit, etc.

• Hollywood Pictures (1989 – 2007) : Arachnophobie, Medicine Man, L’Avocat du Diable, Super Mario Bros., Tombstone, Judge Dredd, Nixon, Sixième Sens, etc.

• UTV Motion Pictures (1996 – 2016) : The Blue Umbrella, Un Nom pour un Autre, Hattrick, Phénomènes, ExTerminators, No One Killed Jessica, Thank You, etc.

Photo du film BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS

BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS – Disney (1938)

. (Warner Media) (1923)

Warner Bros. Pictures (1923)

Les plus grands succès : Casablanca, Impitoyable, Les Infiltrés, Argo, Spotlight, la licence DC Comics et Harry Potter, etc.

• Warner Bros. Animation (1980) : Excalibur – l’épée magique, Space Jam, South Park – le film, Pokémon, Gremlins 2, Les Noces Funèbres, Happy Feet, La Grande Aventure Lego, etc.

• Castle Rock Entertainment (1987) : Quand Harry rencontre Sally, Les Évadés, La Ligne Verte, Misery, Des hommes d’honneur, Dans la ligne de mire, Lune de miel à Las Vegas, Le Président et Miss Wade, etc.

• HBO Films (1983) : Elephant, Maria Pleine de Grâce, Sex and the City 2, Entourage, etc.

• New Line Cinema (1967) : Le Seigneur des Anneaux, L’Effet Papillon, Blade, Austin Powers, The Mask, American History X, Seven, Freddy, etc.

• Turner Entertainment (1986) : Casablanca, King Kong, Parade de printemps, Le Chanteur de Jazz, etc.

Photo du film HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT - PARTIE 2

HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT – PARTIE 2 – Warner Bros. (2011)

Universal Studios – NBCUniversal (Comcast) (1912)

(1912)

Les plus grands succès : Spartacus, Les Nerfs à Vif, Les Oiseaux, Les Dents de la Mer, The Thing, Scarface, Retour vers le Futur, E.T., Jurassic Park, etc.

• Focus Features (2002) : Lost in Translation, Massacre à la Tronçonneuse, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Le Secret de Brokeback Mountain, Harvey Milk, Cinquante Nuances de Grey, etc.

• Working Title Films (1983) : Billy Elliot, Barton Fink, Fargo, Le Journal de Bridget Jones, Love Actually, Shaun of the Dead, 40 Jours et 40 Nuits, etc.

• Illumination Entertainment (2007) : Moi Moche et Méchant, Le Lorax, Les Minions, Comme des Bêtes, Tous en Scène, etc.

• DreamWorks Animation (1994) : Fourmiz, Shrek, Madagascar, Wallace et Gromit, Kung Fu Panda, Dragons, Les Trolls, etc.

• Universal Animation Studios (1991) : Le Petit Dinosaure, Georges le Petit Curieux, La Légende des Despereaux, etc.

Photo du film RETOUR VERS LE FUTUR

RETOUR VERS LE FUTUR – Universal Pictures (1985)

Sony Pictures Motion Picture Group (Sony) (1987)

Columbia Pictures (1924)

Les plus grands succès : New York-Miami, Seuls les anges ont des ailes, La Dame de Shanghai, Lawrence d’Arabie, Docteur Folamour, Taxi Driver, Rencontres du troisième type, Dracula, Men in Black, Spider-Man, La Légende de Zorro, Les Schtroumpfs, Venom, etc.

• Sony Pictures Classics (1992) : Tigre et Dragon, Minuit à Paris, Truman Capote, etc.

• Screen Gems (1933) : Rintintin, Ma Sorcière Bien-Aimée, The Monkeys, etc.

• Affirm Films (2007) : Soul Surfer, Miracles du Ciel, Paul – Apôtre du Christ, etc.

• Stage 6 Films (2007) : Starship Troopers 3, Boogeyman 3, The Grudge 3, Moon, Insidious, Attack the Block, Don’t Breathe, etc.

• Sony Pictures Animation (2002) : Les Rebelles de la forêt, Tempête de boulettes géantes, Les Schtroumpfs, Hôtel Transylvanie, Les rois de la glisse, Spider-Man – New Generation, etc.

• TriStar (1982) : Birdy, Labyrinthe, Allô Maman Ici Bébé, Total Recall, Basic Instinct, Philadelphia, Jumanji, Starship Troopers, Godzilla, District 9, etc.

Photo du film SPIDER-MAN : FAR FROM HOME

SPIDER-MAN : FAR FROM HOME – Sony (2019)

Paramount Motion Pictures Group (Viacom) (1912)

(1912)

Les plus grands succès : Titanic, Transformers, Forrest Gump, Indiana Jones, Star Trek, Le Flic de Beverly Hills, La Guerre des Mondes, Ghost, Il faut Sauver le Soldat Ryan, Mission Impossible, Grease, Top Gun, Le Parrain, Braveheart, etc.

• Paramounts Vantage (2006), anciennement Paramount Classics (créée en 1998) :
Babal, No Country For Old Men et There Will Be Blood (co-produits avec Miramax), The Duchess, etc.

• Paramount Animation (2015) : Bob l’Éponge, Monster Cars, Sherlock Gnomes, Sonic, etc.

• MTV Films (1995) : Jackass, Aeon Flux, Hansel et Gretel – Witch Hunters, etc.

• Nickelodeon Movies (2006) : Les Razmoket, Le Dernier Maître de l’Air, Rango, Ninja Turtles, Le Parc des Merveilles, Dora et la Cité Perdue, etc.

• Insurge Pictures (2010 – 2015) : Project Almanac, Area 51, etc.

Photo du film TRANSFORMERS: THE LAST KNIGHT

Photo du film TRANSFORMERS: THE LAST KNIGHT – Paramount Pictures (2017)

Pour résumer, Disney est donc devenu, au fil de ces dernières années et des rachats effectués, le studio le plus puissant d’Hollywood.

Voici par exemple les parts de marché des grands studios américains aux États-Unis sur l’année 2018 :

Les principales franchises Disney

Les grandes sagas

Star Wars
Marvel Cinematic Universe
X-Men Cinematic Universe
Indiana Jones
Pirates des Caraïbes
La Coccinelle
Spider-Man
La Planète des Singes
Alien et Predator
Die Hard
Avatar
Tron

Les autres franchises Disney

Benjamin Gates
Dexter Riley
Flubber
L’Incroyable Voyage
La Montagne Ensorcelée
Le Monde de Narnia
Les Muppets
Les Petits Champions
Shaggy Dog
Super Noël

Les autres franchises 20th Century Fox

Alvin et les Chipmunks
Big Mamma
Charlie Chan
Cisco Kid
Docteur Dolittle
Independence Day
Jones Family
Journal d’un Dégonflé
Kingsman
L’Inspecteur Hornleigh
La Malédiction
La Mouche
La Nuit au Musée
Le Labyrinthe
Maman, J’ai Raté l’Avion
Mr. Moto
Percy Jackson
Porky’s
Smoky
Taken

Les autres franchises Marvel

Blade
Les Quatre Fantastiques
Men in Black

Touchstone

Ernest
Sexy Dance

Dimension et Miramax

Halloween
Scary Movie
Scream
Spy Kids
Trois Couleurs

Photo du film STAR WARS : EPISODE VI - LE RETOUR DU JEDI

STAR WARS : EPISODE VI – LE RETOUR DU JEDI – Lucasfilm / Disney (1983)

Soyons clairs, en guise de conclusion de cet article, si Disney mettait la main sur les franchises de Spider-Man (Sony), Harry Potter (Warner Bros.) et James Bond (MGM) – il reste également les grandes franchises de Paramount (Transformers) et Universal (Fast & Furious) – le studio deviendrait quasi imbattable (ne l’est-il pas déjà ?).

Malgré le flop de Dark Phoenix – une perte de 170 millions d’euros pour le studio – il reste la branche streaming, via Disney+ et son lancement le 12 novembre prochain, afin de pallier à ce manque financier.

Quid de Hulu également – The Confession, The Handmaid’s Tale : La Servante écarlate, Runaways, Castle Rock, Into the Dark, Catch-22, Veronica Mars, etc. – dont Disney détient 60% des parts ? Une fusion avec Disney+ n’est pas du tout exclue.

Disney a encore de beaux jours devant lui et l’avenir nous dira si tous ces rachats ont eu gain de cause pour la firme américaine et si cela ne pas imploser l’industrie du cinéma américain.

Yannick

Votre avis ?

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des