Ce matin, aux alentours de 11h30, deux hommes armés d’une kalachnikov, d’un lance-roquettes et d’un fusil à pompe ont orchestré une véritable tuerie dans les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. A l’heure où nous écrivons ces lignes, le bilan dramatique fait état de 12 morts dont deux policiers et dix membres de la rédaction. Parmi eux, les quatre dessinateurs phares Charb, Cabu, Tignous et Wolinski. La piste terroriste est largement avancée.

Habitué aux polémiques liées à ses dessins controversés, Charlie Hebdo a subit l’attentat le plus meurtrier du pays depuis 1978. Selon de nombreuses sources concordantes, la dessinatrice Corinne Rey dite « Coco », jointe par l’Humanité a témoigné au téléphone : « J’étais allée chercher ma fille à la garderie, en arrivant devant la porte de l’immeuble du journal, deux hommes cagoulés et armés nous ont brutalement menacées. Ils voulaient entrer, monter. J’ai tapé le code. Ils ont tiré sur Wolinski, Cabu… ça a duré cinq minutes… Je m’étais réfugiée sous un bureau….  »

François Hollande, arrivé peu de temps après, a évoqué « un attentat terroriste ». Le plan vigipirate a été activé à son niveau maximum tant que les hommes se seront pas retrouvés. Certains médias affirment qu’il y aurait peut-être un ou deux complice(s) aux côtés des meurtriers. 3000 forces de l’ordre sont actuellement sur la piste des deux, trois ou quatre hommes, ayant fuit vers la Porte de Pantin.

De nombreux rassemblements ont lieu dans tout le pays en fin d’après-midi. Un mouvement en faveur de la liberté d’expression intitulé « Je suis Charlie » fleurit à l’heure actuelle sur le web. Toute l’équipe du Blog Du Cinéma soutient les familles, les proches et les collègues des victimes.

10435570_10206067471509354_3257999785129361521_n