Deux artistes à la découverte de la nouvelle subculture française : Yannick Dahan, critique de cinéma provocateur (Opération Frisson) et réalisateur rencontre Xavier Gens (Frontière(s), Hitman) pour une soirée à Paris.
Musique électro, films d’horreur tranchants, littérature porno, films d’action criards: Actuellement, la contre-culture dans tous ses domaines est surtout influencée par des Français.
En tant que journaliste Yannick Dahan n’hésite pas à propager ses idées alors que les films réalisés par Xavier Gens touchent souvent aux limites. Cette nuit, les deux plongent dans le monde de la créativité subversive. Dans une HLM en banlieue, ils rencontrent le ex-leader d’un gang, Lamence Madzou, ainsi que son frère, gérant d’un label de hip hop indépendant.
De retour à Bercy, les deux sont initialisés dans l’art du ‘Parkour’, un type de sport périlleux devenu indispensable pour des films tels que “Bourne” et “James Bond”.
Une discussion se déclenche au quartier général de Kourtrajmé, collectif d’artistes de l’audiovisuel qui a su faire sa réputation: Quelle est la responsabilité d’un artiste issu de l’underground? Comment éviter la provocation quand elle n’est qu’une fin en soi?
Enfin, les deux rendent visite à Etienne Jaumet dans son petit studio. Etienne fait partie du duo Zombie Zombie. En écoutant sa musique synthétique-électronique, Dahan et Gens se sentent transportés dans leurs films préférés des années 80.
Un voyage diversifié à travers tout Paris, avec un Yannick Dahan qui ne mâche pas ses mots.

Retrouvez ce docu sur Arte le 5 mars 2009 à 23h20. Un film de Hasko Baumann.

Print Friendly, PDF & Email

2
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
utiti77Delphine Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Delphine
Membre

J’attends d’ailleurs impatiemment le film que réalise le sieur Dahan avec Benjamin Rocher : LA HORDE avec tout pleins de zombies dedans^^

utiti77
Invité
utiti77

Heu… Je n’ai pas du tout eu l’impression que Dahan et Gens étaient “transportés” par la musique d’Etienne Jaumet, mais plutôt qu’ils faisaient preuve à son égard d’un mépris et d’une moquerie assez navrantes… dans son dos.

Au Cœur de la Nuit avec Yannick Dahan et Xavier Gens

2