Un nouveau fera son apparition dès l’année prochaine : le César du box-office…

Vous ne rêvez pas. Là où normalement un César ne se limite pas à des chiffres et à des statistiques, là où normalement un César devrait être décerné à une réalisation, un scénario ou à une toute autre partie d’un casting de film, voilà qu’on déroge tout bonnement à toute règle pré-établie dans le domaine : se fier à un nombre.

Le commerce est donc rentré par la grande porte dans l’Académie des César, ouvrant ainsi des fenêtres aussi burlesques qu’incroyables. Grand bien fasse à l’acteur , qui aura le privilège de remettre le premier prix de ce César en 2010, après avoir lamentablement boudé l’Académie suite à sa demande de créer un César de la Meilleure Comédie qui ne donnera finalement rien.

Un pas a malheureusement été franchi dans les récompenses du 7ème art, par l’entrée fracassante de chiffres et de succès commerciaux.
Il n’y a plus qu’à attendre 2010 et découvrir les 7 nominés du César du box-office.

Un merci à qui ? A l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma.
Clap de fin.

Source : allocine.fr