THE ROOM, la chambre des secrets de Christian Volckman – Critique

Cinéaste rare s’étant fait joliment remarqué avec le film d’animation Renaissance en 2006, Christian Volckman a pris le temps de faire mûrir une idée originale qui est devenue The Room. Un film de genre pas comme les autres à découvrir dès à présent sur les plateformes de VOD.

Voilà près de quatorze ans que le réalisateur français Christian Volckman n’avait pas donné de nouvelles après le très réussi Renaissance. Une longue pause pendant laquelle il va développer un projet de film tourné en prises de vues réelles cette fois-ci, avec de véritables comédiens. Il y réunit un couple qui s’installe au vert, dans une vieille bâtisse isolée qui a besoin d’être rafraîchie.

Matt (Kevin Janssens), déménage avec sa femme Kate (Olga Kurylenko) à la campagne. Matt est un artiste peintre qui rencontre une période créative quelque peu compliquée, l’équivalent du syndrome de la page blanche pour un écrivain. Kate de son côté, ressort de plusieurs tentatives échouées de mettre au monde un enfant. À l’intérieur de cette grande maison un brin délabrée, ils vont faire une découverte surprenante, qui risque de tout remettre en question.

Notre entretien avec Christian Volckman

Comme toutes les vieilles demeures isolées, celle-ci est vendue avec ses craquements et autres bruits pas toujours très identifiables, ainsi que ses secrets. Dont une chambre cachée qui a le pouvoir de réaliser tous vos désirs, lorsque vous en faites la demande une fois à l’intérieur. C’est un peu comme si la lampe magique du génie d’Aladdin se retrouvait au beau milieu d’une caverne d’Ali Baba, pour l’instant vide.

Dès les premières minutes du film, Christian Volckman emprunte tous les poncifs du genre fantastique de la maison hantée, pour mieux les faire voler en éclats par la suite. Et lui permettre de mettre en scène un récit au centre duquel trône une idée de départ assez habilement exploitée tout du long. Une évolution qui tiendra ses promesses, faisant de THE ROOM un film hybride entre le thriller, le fantastique, le drame social et la science-fiction. Tout en interrogeant sur des questions essentielles, telles l’art et la notion de création sous plusieurs formes. Des thèmes qui font office de piliers centraux dans ce que nous raconte le long-métrage.

Marquant le retour au cinéma d’un auteur-réalisateur étonnant, The Room est l’un des films de genre les plus troublants et originaux de l’année, fort d’une idée de départ habilement exploitée tout du long.

Tout d’abord effrayé par cette découverte au fonctionnement inexplicable, le couple va se laisser séduire par les innombrables possibilités offertes par la chambre en question. Jusqu’à une bascule qui va amorcer le début d’un lent cauchemar, à travers l’arrivée d’un invité surprise qui va tout chambouler. À cet instant, THE ROOM devient de plus en plus troublant, voir dérangeant, aussi de par la façon dont il va traiter la condition humaine à travers le prisme du fantastique.

Car de nombreux spécialistes en la matière s’accordent à dire que c’est avant tout le rôle du fantastique : parler de l’homme, de la société ou de banals événements de la vie de tous les jours en les déformant via le bizarre ou le surnaturel. Dans le but de nous faire réagir et d’opérer un effet cathartique sur nous-mêmes. Quand le film ou le roman est terminé, nous sommes soulagés de reprendre le cours « normal » de nos vies.

En dépit de quelques ficelles scénaristiques un peu attendues ça et là, THE ROOM demeure un film malin qui réussit à nous surprendre et laisse entrevoir des possibilités de mise en scène vertigineuses dans sa dernière partie. Le récit se déploie tel un venin et s’avère finalement assez ironique, à l’image de l’ultime plan.

Christian Volckman a pris son temps. Il a soufflé après le projet Renaissance et nous revient en grande forme avec THE ROOM, l’un des films de genre les plus troublants et originaux de l’année, dans lequel il semble avoir injecté une part personnelle importante. Son film est aussi un représentant à la fois fier et fragile d’un genre toujours plus difficile à monter dans le paysage actuel du cinéma français.

Loris Colecchia

Notre entretien avec Christian Volckman

Note lecteurs0 Note
Titre original : The Room
Réalisation : Christian Volckman
Scénario : Christian Volckman et Eric Forestier
Acteurs principaux : Kevin Janssens, Olga Kurylenko, Joshua Wilson, Francis Shapman
Date de sortie : 7 Mai 2020, directement en VOD
Durée : 1h42min
4
Confiné

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
MYSTERY MEN, Fart and Furious – Critique