Londres, 1891. Une menace invisible rode dans la capitale anglaise et laisse sur son passage une horde de cadavres, dont certains sont affreusement mutilés. Alors que la presse et la rue s’inquiètent d’un possible retour de Jack L’Eventreur, Vanessa Ives s’associe à Sir Malcolm Murray, vieil homme riche à la recherche de sa fille perdue, et à Ethan Chandler, un cowboy américain au passé mystérieux, pour éradiquer cette inquiétante menace.

La série, créée et écrite par John Logan (scénariste de Noé, Skyfall, Hugo Cabret), produite par Sam Mendes (Skyfall), revisite à sa façon la « Ligue des Gentlemen extraordinaires », que l’on doit à l’auteur de bande-dessinée Alan Moore. De par son concept, PENNY DREADFUL est une relecture des grandes figures de la littérature fantastique britannique du XIXè siècle. L’intelligence de l’auteur John Logan est d’allègrement dépasser ce qui aurait pu être la limite du projet : PENNY DREADFUL ne se contente pas d’un simple statut d’œuvre référentielle. En effet, la principale crainte qui entourait la série était qu’elle aborde les grands noms du catalogue de la littérature fantastique dans une simple logique de citation, qui serait vaine si elle était sans propos consistant pour la légitimer et la soutenir. Au contraire, le show prend soin de développer son univers victorien et ses personnages dans un style purement romantique, au sens du genre littéraire du XIXe siècle qui donne aux sentiments humains le premier rôle. C’est pour cette raison que les personnages de la série parlent comme des bouquins, citent constamment des auteurs, récitent des vers, et surtout, que leurs problématiques se rapportent à des grandes thématiques romantiques comme la vie, la mort, la filiation, la maladie… Si cet aspect de la série n’évite pas toujours la maladresse, il fait aussi le sel de l’ensemble : John Logan est jusqu’au-boutiste dans sa démarche et pique à un médium qu’il respecte tant ses personnages que ses caractéristiques essentiels. Cette adaptation littéraire est donc très littérale, mais elle fonctionne absolument à l’écran, et on le doit aussi à l’autre versant qualitatif de la série : sa technique.

pxb94qsvkjjpt8zkhiet

”PENNY DREADFUL se place dans le haut du panier des séries télévisées grâce à son efficacité, son savoir-faire et son sérieux”

Une vraie efficacité visuelle affecte PENNY DREADFUL dans tous les genres, cinématographiques cette fois-ci, qu’elle investit. Que cela soit lors des scènes de suspense ou d’horreur pure, le show peut se targuer de proposer une mise en scène élégante, qui amène et use efficacement de ses effets. En ce sens, certaines séquences impressionnent, notamment celle de spiritisme de l’épisode 2, puis de possession un peu plus tard, mais plus globalement lorsque le fantastique pointe son nez à l’écran. Le constat s’assombrit cependant lors des scènes d’actions, certes peu nombreuses, mais qui sont pataudes et peu dynamiques. Enfin, le joyau de la série, , épate dans un rôle difficile qui aurait pu aisément la faire tomber dans le surjeu. A ses côtés, le revenant est méconnaissable et efficace dans un rôle moins exubérant.

Si tous les épisodes ne se valent pas et accusent une légère baisse d’intensité ou d’intérêt, notamment vers la fin de la saison, PENNY DREADFUL se place quand même nettement dans le haut du panier des séries télévisées, grâce à son efficacité, son savoir-faire et son sérieux. Renouvelée pour une deuxième saison, la série démarre sous les meilleurs auspices.

CASTING

Saisons : 1
Nombre d’épisodes : 8
Format : entre 50 et 60 minutes
Date de 1ère diffusion US : 11 MAI 2014 (SHOWTIME)
Date de 1ère diffusion FR : 15 SEPTEMBRE 2014 (NETFLIX FRANCE)
Titre original : PENNY DREADFUL
Création : John Logan
Avec  Eva Green, Timothy Dalton, ,
Synopsis : Londres, 1891. Une menace invisible rode dans la capitale anglaise et laisse sur son passage une horde de cadavres, dont certains sont affreusement mutilés. Alors que la presse et la rue s’inquiètent d’un possible retour de Jack L’Eventreur, Vanessa Ives s’associe à Sir Malcolm Murray, vieil homme riche à la recherche de sa fille perdue, et à Ethan Chandler, un cowboy américain au passé mystérieux, pour éradiquer cette inquiétante menace.<address>

BANDE-ANNONCE