Meryl Streep

[critique] THE GIVER

Si l'ensemble se laisse voir sans laisser place à l'ennui, ni même à la moquerie, on regrette que la précipitation de son histoire donne l'impression que son dénouement n'est a contrario qu'un raccourci mystique; et que les dialogues trop naïfs et manichéens ne font pas honneur à ce concept ambitieux où devrait se mêler réalité politique et hypothèse philosophique. ...
article placeholder

[critique] Manhattan

Isaac Davis est un auteur de sketches comiques new-yorkais de 42 ans que son épouse Jil vient de quitter. Celle-ci vit maintenant avec une autre femme, Conn...