[critiques presse] Paperboy

Affiche du film PAPERBOY

1969, Lately, Floride. Ward Jansen, reporter au Miami Times, revient dans sa ville natale, accompagné de son partenaire d’écriture Yardley Acheman. Venus à la demande de Charlotte, femme énigmatique qui entretient une correspondance avec des détenus dans le couloir de la mort, ils vont enquêter sur le cas Hillary Van Wetter, un chasseur d’alligators qui risque d’être exécuté sans preuves concluantes. Persuadés de tenir l’article qui relancera leur carrière, ils sillonnent la région, conduits par Jack Jansen, le jeune frère de Ward, livreur du journal local à ses heures perdues. Fasciné par la troublante Charlotte, Jack les emmène de la prison de Moat County jusqu’aux marais, où les secrets se font de plus en plus lourds. L’enquête avance au cœur de cette Floride moite et écrasante, et révèle que parfois, la poursuite de la vérité peut être source de bien des maux…

Date de sortie : 17 octobre 2012
Réalisé par Lee Daniels (I)
Film américain
Avec Matthew McConaughey, Zac Efron, Nicole Kidman
Durée : 1h 48min
Titre original : The Paperboy
Bande-Annonce :

ILS AIMENT

« Les spectateurs seront secoués par ce conte pour adultes riche en surprises où Nicole Kidman malmène son image de beauté glaciale. » 20 Minutes

« Sous le lustre d’un film mainstream, tout est inquiétant, des décors de marécages aux visages haineux d’Oyelowo et Cusack. (…) Élégant et captivant. » CinemaTeaser

« Pour défendre « Paperboy », le plus implacable des arguments, c’est la direction d’acteurs menée de main de maître par Lee Daniels. » ELLE 

« Couleurs criardes, ambiance moite et jeu des pulsions nourrissent une intrigue dérangeante à souhait. » L’Express 

« Même si elle en fait un peu trop visuellement, Nicole Kidman distille une belle fragilité de névrosée et contribue à entretenir l’atmosphère poisseuse de ce polar englué dans la moiteur du sud de l’Amérique. » Le Journal Du Dimanche

Photo du film PAPERBOY

ILS AIMENT MOINS

« Paperboy » est à la fois d’un sérieux à faire peur et d’une outrance grotesque, mais hélas jamais drôle. Difficile tâche que celle de combiner mélodrame et caricature. » Télérama 

« Rien n’est jamais assez choquant mais tout est raté, souvent à cause du laisser-aller du réalisateur. » Libération 

« Après « Precious », Lee Daniels confirme son appétence pour la lourdeur et la surenchère avec ce film médiocre qui se révèle toutefois plus regardable que le précédent. (…) Kidman donne beaucoup au film mais le film ne lui rend rien. » Excessif 

« Rien ni personne ne peut empêcher un film de couler quand son réalisateur est à ce point prétentieux et chichiteux. » Ecran Large

« Réalisé par Lee Daniels (auteur de l’épouvantable « Precious ») « Paperboy » était, avec « Des hommes sans loi », l’autre film américain qui-n’avait-rien-à-faire-là de la dernière compétition cannoise. » Les Cahiers Du Cinéma

Photo 2 du film PAPERBOY

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Première édition du Oblikon Film Festival