Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

Date de sortie : 26 octobre 2012
Réalisé par
Film américain, britannique
Avec Daniel Craig, , Javier Bardem
Durée : 2h 23min
Titre original :
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

ILS AIMENT

« Entre autres surprises que vous ont réservées les producteurs pour les 50 ans au cinéma de l’agent secret, vous risquez d’avoir du mal à résister à un Javier Bardem coiffé à la , terrifiant en méchant, ou à une Judi Dench alias M toujours aussi géniale (…) Un film hallucinant ! »

« Skyfall » est sans doute le meilleur James Bond. »Paris Match

« Un classique instantané – riche en surprises et excellant dans tout ce qu’il entreprend – qui réinstaure la dominance de James Bond pour de nombreuses années… »

« Des scènes d’action à couper le souffle, des plans d’une beauté stupéfiante, une vraie profondeur dramatique et la petite touche de « fun » réclamée à corps et à cris. Et surtout un VRAI méchant. »

« Skyfall » est une réussite qui contient suffisamment de cinéma pour combler toutes les attentes. »

« Sam Mendes (…) offre à ce 23ème volet une mise en scène parfois vertigineuse, subtil mélange d’action, de spectacle, d’humour, de profondeur. Javier Bardem incarne un méchant grandiose, ironique et totalement cinglé. »

« 007 fête ses 50 ans de cinéma avec un film en forme d’hommage, compilant les références tout en prônant l’ouverture de la franchise au drame. »

ILS AIMENT MOINS

« Mission à moitié accomplie pour Sam Mendes avec cet opus donc l’intrigue minimaliste tranche avec les habituels complots internationaux à tiroirs. »

« Si on se doit 
de reconnaître que la série renoue avec un humour qu’elle semblait avoir perdu de vue depuis Pierce Brosnan, 
et si Daniel Craig s’est un peu assoupli, le film s’égare dans 
les dédales freudiens 
de l’enfance de l’agent du MI6, sans parler de l’interminable scène finale autour de son manoir ancestral en Écosse : ça patine dans la semoule. »L’Humanité