Encore et toujours des remakes… C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes… Ou pas.

C’est à nouveau au tour du cinéma sud-coréen de subir la renaissance d’une de leurs œuvres : après le remake, étonnamment réalisé par Spike Lee, du cultissime Oldboy (mais qui est à des kilomètres de l’original de Park Chan-Wook), voici venir celui de l’excellent J’ai rencontré le diable : un des meilleurs films de cette vague sanglante sud-coréenne et peut-être l’oeuvre la plus violente et sombre de Kim Jee Woon qui, dernièrement, tout comme Park Chan Wook et son Stoker, s’est laissé tenté aux joies d’Hollywood avec son The Last Stand, film d’action mettant en scène Arnold Schwarzenegger.

© ARP Sélection

© ARP Sélection

Le projet revient donc sous les mains du réalisateur Adam Wingard ainsi que du scénariste Simon Barrett, les deux n’étant pas à leur premier essai sur les films d’horreur : leur collaboration ayant donné V/H/S, The Guest et le sympathique You’re Next qui s’avère un slasher classique mais efficace avec pas mal de bonnes idées. Pourquoi pas alors ?

Il est vrai que le synopsis du film d’origine a de quoi développer leur créativité : un agent spécial décide de se venger du meurtre de sa femme en traquant le serial-killer à l’origine du crime. Croisons les doigts pour avoir un thriller de haute tension tout aussi dérangeant que l’original. On espère plus qu’une pâle copie du film sud coréen qui allait bien plus loin que « du gore pour du gore » en proposant une véritable réflexion sur la vengeance.

Pas de date de sortie encore annoncée.

La critique du film original : J’ai rencontré le diable.

 

Remake U.S. de J’AI RENCONTRÉ LE DIABLE

0