Nouvelle semaine de folie, avec la sortie de films sans doute pas ultra-attendus sur le papier, mais tout de même intrigants, voire excellents pour certains.

On commence par (CRITIQUE : ★★★★) l’un de nos électrochocs cannois, et même de l’année. On retrouvera également Bradley Cooper en chef cuisinier dans !, qui surfe sur l’actuelle hype de la gastronomie. De son côté Christian Carion s’intéresse maladroitement à l’exode de 1940 avec En mai fait ce qu’il te plait (CRITIQUE : ★★☆☆). A l’inverse de Pascale Pouzadoux qui s’attaque de manière émouvante au droit de mourir dans notre société avec La dernière leçon (CRITIQUE : ★★★☆). A noter également une relecture de , le premier film de Kheiron, Nous trois ou rien (CRITIQUE : ★★★☆), le génial film d’animation Avril et le monde Truqué (CRITIQUE : ★★★★),  ou encore le mariage entre cultures geek et ghetto : .

Aussi, ne ratez pas les ressorties du Taxi Driver de Scorsese ou du suédois A Swedish Love Story de Roy Andersson !
Excellente semaine de cinéma à tous.

 

LE FILS DE SAUL, de László Nemes


+ CRITIQUE
+ Rapprochements entre cinéma et Jeu vidéo
+ Les films en sélection officielles à CANNES 2015

Titre original : Saul Fia
Réalisation : László Nemes
Scénario : Clara Royer, László Nemes
Acteurs principaux : Géza Röhrig, Molnar Levente, Urs Rechn
Pays d’origine : Hongrie
Sortie : novembre 2015
Durée : 1h47min
Distributeur : Ad Vitam
Synopsis : Octobre 1944, Auschwitz-Birkenau.
Saul Ausländer est membre du Sonderkommando, ce groupe de prisonniers juifs isolé du reste du camp et forcé d’assister les nazis dans leur plan d’extermination. Il travaille dans l’un des crématoriums quand il découvre le cadavre d’un garçon dans les traits duquel il reconnaît son fils. Alors que le Sonderkommando prépare une révolte, il décide d’accomplir l’impossible : sauver le corps de l’enfant des flammes et lui offrir une véritable sépulture.

« Présenter avec tant originalité un sujet (l’holocauste) maintes fois traité au cinéma ? C’est réussi. Le Fils de Saul est un film qui marque. »

le fils de saul

« Une œuvre viscérale et immersive ne pouvant vous laissant indifférent. Un Grand Prix cannois plus que mérité ! »

Suivre

saul-749x415

« C’est par la maestria de la mise en scène que le Fils de Saul apporte une vision nouvelle sur un sujet traité à de nombreuses reprises. On a le sentiment d’avoir assisté à un classique instantané et pour un premier film, c’est exceptionnel. »

Suivre

le Fils de Saul (1)

« Le chaos et la terreur filmés à hauteur d’homme. Procédé qui tient volontairement à distance de ses émotions le spectateur, tel Saül, mais qui ne rend pas moins glaçant ce qui est suggéré ou aperçu. Un film à vocation pédagogique qui doit être vu par les jeunes générations, afin de veiller à ce que ne soit pas oubliée la capacité de l’être humain à commettre de telles horreurs. »

Suivre

le Fils de Saul (3)

« Un choc cinématographique d’une puissance inouïe. »

Suivre

le Fils de Saul (2)

« D’une intéligence remaquable dans la mise en scène, Le Fils de Saul est une grande réussite. »

Suivre

le Fils de Saul (1)


EN MAI FAIS CE QU’IL TE PLAÎT, de Christian Carion

Affiche En Mai fais ce qu'il te plait


+ CRITIQUE

Titre original : En Mai fais ce qu’il te plaît
Réalisation : Christian Carion
Scénario : Christian Carion, Laure Irmann, Andrew Bampfield
Acteurs principaux : August Diehl, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner, Alice Isaaz, Laurent Gerra, Matthew Rhys
Pays d’origine : France
Sortie :
Durée : 1h37min
Distributeur : Pathé Distribution
Synopsis : Mai 1940. Pour fuir l’invasion allemande, les habitants d’un petit village du nord de la France partent sur les routes, comme des millions de Français. Ils emmènent avec eux dans cet exode un enfant allemand, dont le père opposant au régime nazi est emprisonné à Arras pour avoir menti sur sa nationalité. Libéré dans le chaos, celui-ci se lance à la recherche de son fils, accompagné par un soldat écossais cherchant à regagner l’Angleterre…

« À trop vouloir décrire les événements, le film s’éloigne de l’émotion et s’apparente à un documentaire à vocation pédagogique. »

Pathé Distribution

Pathé Distribution

LA DERNIERE LEÇON, de Pascale Pouzadoux

LADERNIERELECON_120.indd

+ CRITIQUE

Titre original : La dernière leçon
Réalisation : Pascale Pouzadoux
• Scénario : Pascale Pouzadoux et Laurent de Bartillat, d’après le récit de Noëlle Chatelet
• Acteurs principaux : Sandrine Bonnaire, Marthe Villalonga
• Pays d’origine : France
• Sortie : 4 novembre 2015
• Durée : 1h44min
• Distributeur : Wild Bunch Distribution
• Synopsis :Madeleine, 92 ans, décide de fixer la date et les conditions de sa disparition. En l’annonçant à ses enfants et petits-enfants, elle veut les préparer aussi doucement que possible, à sa future absence. Mais pour eux, c’est le choc, et les conflits s’enflamment. Diane, sa fille, en respectant son choix, partagera dans l’humour et la complicité ces derniers moments.

« Un film émouvant, qui nous invite à réfléchir sur le sujet de société du droit de mourir dans la dignité. »

LA DERNIÈRE LEÇON

 

NOUS TROIS OU RIEN, de Kheiron

Affiche du film NOUS TROIS OU RIEN

+ CRITIQUE

Titre original : Nous trois ou rien
Réalisation :
Kheiron
Scénario :
Kheiron
Acteurs principaux :
Kheiron, Leïla Bekhti, Gérard Darmon,
Pays d’origine : France
Sortie :
4 novembre 2015
Durée :
1h42
Distributeur :
Gaumont
Synopsis :
D’un petit village du sud de l’Iran aux cités parisiennes, Kheiron nous raconte le destin hors du commun de ses parents Hibat et Fereshteh, éternels optimistes, dans une comédie aux airs de conte universel qui évoque l’amour familial, le don de soi et surtout l’idéal d’un vivre-ensemble.


« Des premiers films aussi réussis que NOUS TROIS OU RIEN, clairement, on en voudrait plus. »

© Gaumont

© Gaumont

« Touchant et juste malgré quelques facilités, Nous trois ou rien est une véritable leçon de vie qui fait du bien. »

 

 Suivre

© Gaumont

© Gaumont

 

AVRIL ET LE MONDE TRUQUÉ,
de Franck Ekinci, Christian Desmares

+ CRITIQUE
+ trailer

Titre original :
Réalisation : Franck Ekinci, Christian Desmares
Scénario : Franck Ekinci, Benjamin Legrand, d’après Jacques Tardi
Acteurs principaux : Marion Cotillard, Olivier Gourmet, Jean Rochefort
Pays d’origine : France, Belgique, Canada
Sortie : 4 novembre 2015
Durée : 1h45mn
Distributeur : Studiocanal
Synopsis : 1941. Le monde est radicalement différent de celui décrit par l’Histoire habituelle. Napoléon V règne sur la France, où, comme partout sur le globe, depuis 70 ans, les savants disparaissent mystérieusement, privant l’humanité d’inventions capitales. Ignorant notamment radio, télévision, électricité, aviation, moteur à explosion, cet univers est enlisé dans une technologie dépassée, comme endormi dans un savoir du XIXème siècle, gouverné par le charbon et la vapeur…

« Gros melting pot d’influences (Tardi obviously, puis Miyazaki, Otomo, et même un peu de Bioshock ou de A la poursuite de demain) pour un résultat artistiquement irréprochable, cohérent, rythmé, entraînant, et poussant même à la réflexion. L’animation francophone à son top ! »

Photo du film AVRIL ET LE MONDE TRUQUE

 

DOPE, de Rick Famuyiwa

4 novembre 2015 - Dope
Quinzaine 2015: les films de la sélection

Titre original : Dope
Réalisation : Rick Famuyiwa
Scénario : Rick Famuyiwa
Acteurs principaux : Shameik Moore, Kiersey Clemons, Tony Revolori
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 4 novembre 2015
Durée : 1h43min
Distributeur : Metropolitan FilmExport
Synopsis : Malcolm, jeune geek fan de hip-hop des années 90 vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Avec ses deux amis Diggy et Jibs, ils jonglent entre musique, lycée et entretiens pour entrer à l’université. Une invitation à une soirée underground va entrainer Malcolm dans une aventure qui pourrait bien le faire passer du statut de « geek » à celui de mec cool, un « dope ».

« Malheureusement assez vide en dehors de son étiquette hipster/Boyz’n the Hood… Restent quelques scènes très intenses et un final vraiment louche. »

Suivre

Dope

« L’emballage est séduisant mais le film se perd dans un rythme inégal et un final douteux. »

Suivre

télécharger (2)

« Si le matériau de base était attrayant, ce teen movie s’essouffle trop rapidement. Passé la moitié, Dope tourne en rond et se conclue de manière très laborieuse. »

 

Suivre

 

THE MEND, de John Magary

Affiche The Mend


+ CRITIQUE

Titre original : The Mend
Réalisation :
John Magary
Scénario :
John Magary, Myna Joseph et Russel Harbaugh
Acteurs principaux :
Josh Lucas, Stephen Plunkett et Mickey Sumner
Pays d’origine :
USA
Sortie :
4 novembre 2015
Durée :
1h51
Distributeur :
VisioSfeir
Synopsis :
Mat, vagabond trentenaire survolté, retrouve son petit frère, Alan. Alors que ce dernier mène une vie de couple paisible, son aîné profite d’un voyage romantique pour s’installer dans son appartement pendant son absence, accompagné par sa conquête du moment. Au retour d’Alan, le chaos règne et sa stabilité vole en éclats.

« THE MEND  séduit, de par, l’indéniable qualité de sa mise en scène mais nous laisse à distance de l’intrigue et de ses personnages. »

Photo The Mend 2

 

À VIF, de John Wells

+ Trailer de À VIF ! Bradley Cooper en grand chef

Titre original : Burnt
Réalisation : John Wells
Scénario : Steven Knight, d’après Michael Kalesniko
Acteurs principaux : Bradley Cooper, Sienna Miller, Daniel Brühl, Alicia Vikander, Uma Thurman, Emma Thompson
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 4 novembre 2015
Durée : –
Distributeur : SND
Synopsis : Le chef cuisinier d’un restaurant parisien vient de perdre son classement dans le guide Michelin. Bien décidé à retrouver sa place, il embarque toute son équipe en Angleterre afin d’ouvrir le meilleur restaurant de Londres !

« Malgré un scénario et des personnages trop prévisibles, la réalisation est soignée et A vif ! remplit son job : nous donner faim. Un petit film plaisant donc pour qui supporte encore Bradley Cooper… « 

 

 Suivre


« Rien de révolutionnaire, ni même de passionnant mais un film sincère, efficace et qui titille les papilles. »

 Suivre

Burnt - réseaux sociaux

MADAME BOVARY, de Sophie Barthes

Madame Bovary (2)


+ CRITIQUE
Vers une surprise, comme pour Gemma Bovery et Jane Eyre ?

Titre original : Madame Bovary
Réalisation : Sophie Barthes
Scénario : Rose Barreneche
Acteurs principaux : Mia Wasikowska , Henry Lloyd-Hughes, Ezra Miller
Pays d’origine : Belgique, Angleterre
Sortie : prochainement
Distributeur : –
Synopsis : Une nouvelle adaptation du roman de Gustave Flaubert : l’histoire d’une femme mal mariée, de son époux sans ambition, de ses amants égoïstes et vains, de ses rêves, de ses chimères, de sa mort.

« MADAME BOVARY est une adaptation trop belle pour être crédible. »

LIRE SA CRITIQUE

Madame Bovary (3)

« Une enième adaptation paresseuse, logiquement soporifique et désincarnée. »

Suivre

Madame Bovary (1)

RESSORTIES

TAXI DRIVER (1976)


CRITIQUE
La programmation (dantesque) du Festival Lumière 2015

Titre original : Taxi Driver
Réalisation : Martin Scorsese
Scénario : Paul Schrader
Acteurs principaux : Robert De Niro, Jodie Foster, Harvey Keitel
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 2 juin 1976
Ressortie : 1 mai 2013
Durée : 1h55min
Distributeur : Park Circus
Synopsis : Vétéran de la Guerre du Vietnam, Travis Bickle est chauffeur de taxi dans la ville de New York. Ses rencontres nocturnes et la violence quotidienne dont il est témoin lui font peu à peu perdre la tête. Il se charge bientôt de délivrer une prostituée mineure de ses souteneurs.

Nouveau gros morceau avec TAXI DRIVERScorsese délivre déjà un masterpiece, au bout de 5 films (!)
Car si rétrospectivement Alice n’est plus ici reste mon film préféré de Scorsese, en raison de cette émotion qui en émane, avec TAXI DRIVER, c’est quelque chose de plus.
De ce qui provient des films précédents et évolue, il y a cette puissance dans la direction d’acteurs, cette précision dans l’écriture des personnages satellites, cette mise en scène du quotidien, cette capacité à faire venir l’émotion de nulle part.
Puis il y a cette ambition, volontaire ou non – plus palpable en tous cas, de rendre compte de l’état d’un pays à travers le portrait de quelques uns. Tout est bien sûr lié, et l’organisation d’éléments aussi complexes, c’est ce qui fait la marque d’un grand réalisateur, et ici, celle d’un film qui marquera son époque et laissera une trace indélébile dans la conscience collective.

Taxi Driver 2 - LBDC

 

AUTRES SORTIES : 

The Visit – une rencontre extraterrestre

de

Au hasard Balthazar (1966)

de Robert Bresson

Le Conformiste (1971)

de Bernardo Bertolucci

Norte, la fin

de l’histoire de Lav Diaz

Steve McQueen: The Man & Le Mans

de John McKenna

Merci les jeunes

de Jérôme Polidor

Sigo siendo

de Javier Corcuera

Insecticide, Mon Amour

de Guillaume Bodin

La Clarté

de Elodie Faria

La fête est finie

de Nicolas Burlaud

Résiste, la comédie musicale

de Ladislas Chollat

Au hasard Balthazar (1966)

de Robert Bresson

Le Conformiste (1971)

de Bernardo Bertolucci 

Le Temps de l’innocence (1993)

de Martin Scorsese 

 

4 novembre 2015

LES AUTRES SORTIES D’OCTOBRE ET NOVEMBRE 2015

Les sorties du 21 octobre 2015
Les sorties du 28 octobre 2015
Les sorties du 4 novembre 2015
Les sorties du 11 novembre 2015
Les sorties du 18 novembre 2015

Pour info, la notation de ☆☆☆☆ à ★★★★ n’est qu’un moyen d’indiquer et de comparer nos appréciations des films, à l’intérieur des sorties de la semaine et en fonction de l’appréciation des rédacteurs, et non par rapport aux autres films chroniqués sur le site.