La sélection du 16 mars 2016

Chaque semaine retrouvez notre sélection réduite des nouvelles sorties cinéma. Le coup de cœur attendu, le raté à éviter ou encore la petite surprise à ne pas manquer, on fait le tri !
Pour voir l’ensemble des films sortis : notre mensuel.

 

MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols
« Un magnifique film sur la paternité »

★★★★

S’il abordait le film catastrophe avec retenue dans Take Shelter, Jeff Nichols a décidé d’embrasser cette fois avec plus de frontalité le film de genres, en s’attaquant à la science-fiction sans viser forcément un minimalisme visuel. Comme en témoigne le final, ancré dans un registre merveilleux qui nous surprend par son jusqu’au boutisme visuel. On reste bouche bée devant la beauté des images mais ce qui se joue est plus l’émancipation d’un enfant que la découverte d’une race extraterrestre. Le cinéma de Nichols a toujours été un cinéma de l’intime. Il réitère sa formule en se concentrant sur la famille. Car en plus d’être une nouvelle pierre précieuse à ajouter à la filmographie de Jeff Nichols, MIDNIGHT SPECIAL est un magnifique film sur la paternité.

La critique complète de Maxime

midnight-special-field-edit-xlarge

 

LES OGRES de Léa Fehner
« Un film flamboyant »

★★★★

Ce qui est extraordinaire avec LES OGRES, ce sont les multiples niveaux de lecture qu’il nous offre. D’abord un regard sur un couple qui, s’il partage la même passion du théâtre, partage aussi le quotidien et les tracasseries d’engagement et d’argent, véritable tue-l’amour et perte du désir. Puis un regard sur la façon dont un enfant parvient à trouver sa place au sein d’un foyer préoccupé par lui-même. Enfin, un regard sur l’humanité de la vie dans une communauté, avec ses joies et ses peines. Car le mot clé du film, c’est le partage ! Le partage dans un joyeux bazar d’une passion par des artistes. Une réussite à tout point de vue, un film merveilleux et flamboyant qui nous met littéralement en joie.

La critique complète de Sylvie-Noëlle

Photo 3 Les ogres

 

ÉVOLUTION de Lucile Hadzihalilovic
« Inutile… »

☆☆☆☆

Inviter à la contemplation au détriment de la partie narrative est un parti pris artistique qu’on ne peut absolument pas critiquer en soit. Mais cette posture s’accompagne aussi d’une certaine prétention à élever un art historiquement populaire au-dessus des masses, qui réclament souvent du cinéma d’être divertis (même intellectuellement). Prétention qui n’est jamais loin d’un dédain assez désagréable. Toutefois, devant les chefs-d’œuvre, cette sensation disparaît pour laisser place à l’admiration. Or, de ce niveau cinématographique, Lucile Hadzihalilovic n’en a que les intentions. Jamais elle ne réalise la promesse de nous faire voyager dans un univers fantastique et la poésie n’est que le cache-misère d’une lenteur inutile. Un fossé entre ambitions et résultats qui laisse le goût amer d’être pris de haut.

La critique complète de Thomas

évolution

 

JODOROWSKY’S DUNE de Frank Pavich
« Bravo Frank Pavich ! »

★★★★

DOROWSKY’S DUNE de Frank Pavich, c’est le récit de la conception d’un film, DUNE, par un réalisateur visionnaire, Alejandro Jodorowsky. Un documentaire passionnant sur une oeuvre qui ne verra jamais le jour mais qui n’en demeure pas moins fondatrice de la culture telle qu’on la connaît maintenant. JODOROWSKY’S DUNE contient alors deux films : celui d’Alejandro Jodorowsky, et celui de Frank Pavich. On perçoit ainsi au travers de ce sujet fascinant, la réalisation peaufinée du documentaire. D’abord en termes de narration. Car celle-ci, adopte le style d’un film de braquages. Ensuite, en termes de mise en scène. Intelligemment, Franck Pavich propose de reconstituer ce qu’aurait pu être le DUNE d’Alejandro Jodorowsky. Un documentaire réussi sur l’ambition, la passion et la folie, à propos d’un homme finalement assez complexe, en dépit des apparences, Alejandro Jodorowsky. Bravo !

La critique complète de GeorgesLechameau

 

On a aussi vu plein d’autres films, comme Au nom de ma fille, 10 Cloverfield LaneA perfect dayTriple 9 ou Marseille
Puis pas vus : The Lady In The Van, Le Chant du merle, No Land’s Song, La Vie d’O’Haru, Femme Galante, Miss Oyu, Le Divan du monde, Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994), Criminel

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Emmy Awards 2020 : la liste complète des nommés