[critique] Dead Snow

Des vacances au ski tournent au cauchemar pour un groupe d’étudiants lorsqu’ils se retrouvent confrontés à une menace inimaginable: des zombis nazis sortis de la glace…

Note de l’Auteur

[rating:8/10]


Date de sortie : inconnue
Réalisé par Tommy Wirkola
Film norvégien
Avec Charlotte Frogner, Orjan Gamst, Stig Frode Henriksen
Durée : 1h 31min
Bande-Annonce :

Bande-annonce Dead Snow Trailer Død Snø
envoyé par FilmGeek-TV. – Court métrage, documentaire et bande annonce.

La montagne enneigée a plusieurs fois servi de décor à divers genres cinématographiques, y compris l’horreur, mais jusqu’ici, de mémoire, elle n’avait pas encore été le décor d’un film de zombies. Ceci est chose faite avec Dead Snow, film norvégien, ô combien sympathique, qui vient de recevoir le Prix du public au dernier Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg.

Le postulat de départ n’est guère innovant : des jeunes étudiants partent en vacances dans un chalet isolé avec au programme alcool et parties de jambes en l’air mais bien sûr tout ne va pas se passer comme prévu. Vous avez déjà vu ça quelque part ? Normal car là n’est pas le plus important du film, juste une base référentielle à un genre qu’affectionne le réalisateur Tommy Wirkola.

L’innovation vient du traitement scénaristique car en lieu et place d’une force maléfique invisible ou d’un boogeyman, ce sont des zombies nazis vénaux qui vont venir perturber le séjour du groupe.

Le film semble toujours avoir le cul entre deux chaises. La première partie est un slasher classique posant les bases et n’évitant aucun poncif du genre et hyperréférentiel (notamment Evil Dead, Braindead…).

La seconde partie verse dans la comédie horrifique très gore bien que l’ambiance reste tendue.

Wirkola semble d’ailleurs bien plus à l’aise dans la comédie horrifique multipliant les bonnes idées qui font mouche. Citons par exemple l’homme qui fait tout pour ne pas être mordu par un zombie et qui ne trouve finalement d’autre solution que de mordre lui-même le zombie pour le repousser. On peut voir également un homme combattre les zombies avec une faucille et un marteau ou encore des auto-mutilations pour éviter d’être infecté…

Dead Snow est une vraie bonne surprise. Dans un décor inédit, zombies nazis et jeunes étudiants se livrent une guerre sans merci entre frissons, sursauts et éclats de rire. On pourrait reprocher à Wirkola de ne pas trop savoir où il va et de jouer avec son public : le début est assez lent et convenu, puis le film part en live à la sauce Shaun Of The Dead sans crier gare. Cependant, l’ensemble est tellement jouissif que Wirkola devient avec ce seul film une nouvelle référence du genre à suivre.

Regrettable que le film ne soit pas encore sorti sur nos écrans et qu’il ait fait peu de festivals chez nous encore car Dead Snow a tous les ingrédients pour survolter un public d’initiés. On en ressort ravis. Merci aux organisateurs du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg pour nous avoir fait découvrir cette pépite.

Écoutez-nous !

Soutenez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
17 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
shaman23
shaman23
Invité.e
12 décembre 2010 12 h 57 min

Je trouve que le film joue plutôt bien, malgré un désastreux doublage, une partition très classique.
On joue un peu trop sur les codes de l’horreur et on tombe un peu dans le « les zombies font du ski ». Sans toutefois être vraiment dans le film de zombie non plus… on est plus dans une comédie horrifique bourrée de références à night of the dead et à evil dead entre autre…

Dead snow n’a ni la classe, ni le niveau d’un zombieland.
Ses points forts : un cadre original et quelques scènes bien sentie.
Problème, aussi excellente soit la scène de la blonde qui se fait bouffer, puis se fait elle même exploser avec la grenade du zombie nazi qui la dévore, l’entrainant avec elle, le tout et c’est le point fort de la scène, filmé en vue subjective, nous montrant ce que voit et ressent la blonde à l’agonie, cette scène si magnifique est la vraie première très bonne scène du film. Après une heure de bobine, c’est dur…
La 1ere heure de ce film est donc vraiment lente, on nous sert plus ou moins bien, cliché du genre, clins d’œils, codes et références…. Ensuite, ça s’accélère avec quelques scènes originales dont celle qui est pour moi la 2eme à retenir de ce film, l’auto amputation du bras à la tronçonneuse pour éviter toute contamination post morsure suivie d’une autre morsure… au pénis…

J’ai du mal à qualifier ce film de réel film de zombie, comme l’auteur de la critique mi slasher, mi comédie horrifique me convient mieux. Par contre, je suis moins enthousiaste et si je reconnait à dead snow des qualités, je lui reproche aussi quelques fautes de gouts ne pouvant pas toutes être mises sur le dos d’un doublage médiocre.

Si je devais noter, je donnerai un 13 ou 13.5/20.

On flirte intelligemment entre la parodie assumée (les méchants zombies nazi, la mitraillette sur la moto des neiges, etc…) et l’horreur/gore plus « sérieux ». Pari difficile mais réussi grâce à un ton juste. Problème, malgré quelques originalités le genre même du film implique des codes à respecter et donc assez peu d’innovation… Une 1ere partie trop lente venant finir de décourager les moins amateurs de ce genre de film.

Les fans purs et durs de film de zombies dont je fais parti auront aussi la déception de trouver un slasher/comédie d’horreur et non un véritable film de zombie ou de contaminé.

Tromaphil
Tromaphil
Invité.e
5 août 2010 0 h 15 min

Ne t’inquiète pas Delphine, y’aura toujours quelques personnes pour s’opposer aux films de genre. Il faut respecter les gouts des chacun voyons, ce film n’a rien de honteux, bien au contraire. Dead Snow est un vrai bol d’air frais, qui fait plaisir dans un cinéma qui tourne souvent en rond. A voir et revoir. Les effets gores sont très bien faits, contrairement à ce que certains, probablement fans des images pourries tout en synthèse du seigneur des anneaux, prétendent. ça fait plaisir de trouver une petite comédie noire et gore. Dommage que la première demi heure peine un peu.

Pauw'
Pauw'
Invité.e
28 mars 2010 14 h 19 min

NUL A C**** !!! ca fait rire en meme temps mais exemple comment un « boyau peut s’attacher tout seul a un arbre » serieux Abuzer ! Trucage horrible les filles sont toujours pris comme des c****s ds ces films ! :@

critique oficiel
critique oficiel
Invité.e
24 mars 2010 23 h 38 min

AAAAAAFFFFRRRREEEEEUUUUUUU ! ! ! ! ! nul nul nul comment fait on pour realiser un film aussi nul et par la suite le diffuser. c’est une honte de vanter un film pareil d’ ou tu vois qu’ on se separe en plein milieu de montagne neigeuse et j’en passe pour pas raconter l’histoire. les trucage du film eu aussi sont de la meme epoqie que la guerre des nazi ! ! ! c’est honteux

17
0
Un avis sur cet article ?x