SHAUN OF THE DEAD, critique sociale – Critique

Entre la banale parodie et la terne copie, je craignais le pire avec ce Shaun Of The Dead, puisque le but annoncé de cet œuvre est de rendre hommage aux films de zombie de l’excellentissime George A. Romero à travers une comédie romantique. J’avais tout faux…

Shaun est un trentenaire encré dans sa pâle existence : une petite amie lassée, un meilleur pote assez encombrant, un job déprimant… Tout commence par cette journée merdique où Liz, la petite amie de Shaun, décide de rompre. Après une nuit bien alcoolisée, Shaun se réveille et se rend compte non sans mal que les zombies ont pris le contrôle de Londres. L’occasion idéale de montrer de quoi il est capable afin de reconquérir sa petite amie…

J’ai été bluffé par cet équilibre quasi parfait entre comédie et film de zombie, jamais le film ne tombe dans le n’importe quoi dans chacun des deux styles. L’approche est comique et le climat est celui de la bonne humeur… C’est pourquoi tous les gags, des plus petits aux plus gros, des plus faciles aux plus subtils, peuvent déclencher le sourire ou le rire, et pourtant les situations menaçantes pour les personnages suscitent de réelles émotions…
Pour cause, tous les personnages ont une réelle personnalité, tous les rôles sont intéressants. Le duo Pegg (Shaun) et Frost (Ed) est saisissant, au diapason, et ce n’est pas un hasard : les deux acteurs se connaissent très bien puisqu’ils sont créateurs et acteurs dans une série britannique nommée Spaced. Shaun est un personnage hilarant, looser et maladroit, il se révèle tout aussi attachant dans cette maladresse humaine, sans parler de l’étonnante interprétation d’Edgar Wright…

Shaun Of The Dead fait peur, réfléchir aussi, rire surtout.

La réalisation impeccable, dynamique (ces courts plans rapides entre deux scènes) et d’une fluidité impressionnante (la très longue scène où Shaun va et reviens de la supérette).
Enfin, Shaun Of The Dead se révèle être une critique sociale, celle d’une population comme anesthésiée par leur train train morose et dénué d’intérêt, et le film le crie bien, d’ailleurs il n’y a qu’à regarder les premières minutes du générique. A croire que c’est aux morts de réveiller les vivants…
Pour conclure Shaun Of The Dead est une totale réussite. Deux aspects divergents du cinéma intimement et intelligemment liés, le tout à la sauce british. Le film a su se créer une véritable identité, à la fois parodie gore et comédie originale, Shaun Of The Dead fait peur, réfléchir aussi, rire surtout. Sans oublier les nombreux clins d’œil à Romero et aux films de zombies en général, jouissif pour les fans du genre.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Leina
Leina
Invité.e
31 août 2008 11 h 33 min

J’aime beaucoup les films de Zombie, Romera est mon maître, prosternons nous…

Quand j’ai entendu parler de Shaun of the dead, bien entendu…j’ai foncé…sans regret! Tous les éléments du film zombiesque y sont, avec en plus cet touche d’humour anglais décalé si savoureux!

Le petit plus du DVD : un genre de reportage sur « comment s’en sont-ils sortis »… A pleurer de rire!

1
0
Un avis sur cet article ?x
()
x