LE DERNIER MAÎTRE DE L’AIR – Critique

Dernière mise à jour:

M. Night Shyamalan est un réalisateur courageux. Considéré à ses débuts comme le Hitchcock moderne et le Spielberg imberbe, un sérieux revers de fortune entâche son renom depuis quelques années.
Si jadis, les critiques ne tarissaient pas d’éloges sur son immanquable sens du suspense et sa science du fantastique, aujourd’hui elles s’abattent sur lui comme des vautours sur un lion froid. « La catastrophe de l’année n’est pas la marée noire mais le dernier Shyamalan » peut-on lire sur la toile, au milieu d’un championnat du jugement le plus sévère. Enchanté par le Sixième Sens, la majorité du public n’a pas renoué avec un tel sentiment depuis lors. La déflagration daterait de La Jeune Fille De L’Eau de 2005, selon les spécialistes.
Ce conte moderne qualifié de « suicide artistique » par TéléCinéObs aurait signé un arrêt. Cinq ans après la sentence, Shyamalan revient sur le devant de l’écran non pas avec un film mais une saga de trois films tirée d’un dessin animé à succès. A la reconquista de son public d’origine, Night veut ajouter les nombreux fans de la série d’animation. Louons son courage.
Aux Etats-Unis, le premier opus de la saga essuie déjà la violence des détracteurs.

Aang est un garçon d’une dizaine d’année, élevé dans un monastère d’inspiration bouddhiste. Sa réussite à une importante épreuve spirituelle lève le voile sur son identité: il est la réincarnantion du Bodhidharma local, capable de maîtriser les quatre éléments vitaux et d’apporter l’équilibre dans un monde déchiré. La gravité de la tâche fait reculer le jeune moine qui fuit la communauté de l’Air à laquelle il appartient.
Cent ans plus tard, son corps intact est retrouvé dans les glaces du pôle sud par deux jeunes maître de l’Eau, Sokka et Katara, le frère et la soeur. Aang ne peut plus échapper à son rôle d’exception: dompter la belliqueuse nation du Feu. Commence alors pour lui la longue découverte de ses propres ressources…

Le ton est donné. Nous voilà détournés des mythologies grecques et scandinaves dont sont fait les récits initiatiques connus; nous plongeons ici dans le merveilleux asiatique. Un déplacement culturel dépayse et rafraîchit à condition dêtre assumé. Le Dernier Maître De L’Air n’assume pas ce déplacement. Le recours parfaitement inutile à la 3D est un cache-misère dont nous ne sommes pas les dupes. On sent une malheureuse et tenace volonté à ne pas désarçonner le public dans ses habitudes.
Le film empreinte à Star Wars sa garde-robe, ses décors, sa musique, ses créatures fabuleuses. Ses jeunes héros ont un langage chiche, plat. C’est là un triste essai d’identification avec le parlé de certains adolescents modernes. Le rythme de l’histoire est précipité, les grandes révélations surviennent en se bousculant, Aang mûrit sans heurts et sans travaux. Il se fait les dents sur du vide. Rien de substantiel ne lui arrive jamais. Patience, abnégation, volonté, les principales vertus de la philosophie d’Extrême-Orient n’ont aucune utilité dans cette histoire ambitieuse mais épouvantablement innocente. Même l’humour n’y est pas.
On en vient à croire que le courage de Shyamalan ne suffit pas pour la reconquista et qu’il lui faudrait, en plus d’une bonne lecture du Singe Pèlerin de Wu Cheng, cesser de vouloir être prudent.

  1. J’ai envie de te dire que je suis d’accord avec toi!

    Personnellement, il y a eu de l’ennui, beaucoup de choses déjà vues dans d’autres films de ce genre. Bref, Shyamalan dans sa réalisation ne s’est pas trop trop raté (il n’est donc pas le seul à blâmer), mais il est encore loin du compte !

    0
    0
    1. Petit aparté : Chris, je veux bien que tu participes à notre site mais il n’est pas nécéssaire de mentionner l’URL de ton site dans chacun de tes commentaires puisqu’on peut y accéder en cliquant simplement sur ton pseudo ;)

      0
      0
  2. Qu’elle critique dure! Peut-être que ce film ne plaira qu’aux amateurs du genre mais il n’a pas que des mauvais côtés!
    En sortant de la salle, je me suis retrouvée ennuyée à l’idée d’attendre la possible suite… (on sait tous comment ça marche, si le film ne remplis pas ces quotas, pas de suite, comme pour la boussole d’or, Eragon, etc.).

    Je suis cependant d’accord sur certains points: le manque de réelles épreuves pour le héros et les révélations en chaines notamment, mais je pense, bien que je n’ai jamais suivit les animés, que l’histoire reste intéressante à suivre… il faudrait l’avis d’un fan d’ Avatar …

    *petit laïus on*
    Pour la 3D par contre, là je suis totalement d’accord, elle ne sert à rien et je suis partisane d’arrêter de faire des films avec une pseudo 3D à la manque. J’ai eu l’occasion, dans un laboratoire d’informatique, de toucher un peu à de la 3D et là, on était dans la surface! Tant qu’ils ne sont pas capables de me faire ressentir ça (et qu’ils n’auront pas compris qu’un écran juste en face ne suffit pas), qu’ils arrêtent de nous faire payer des suppléments et de faire passer des navets pour des films super parce qu’ils sont en 3D!
    *petit laïus off*

    0
    0
  3. En tant que fan de la série animée je me dois de répondre a cette critique plus que violente et dur a mon goût!
    Certe la 3D en tant qu’infographiste je suis la première a râler et n’aller dans des cinéma qui ne le proposent pas (raté pour le dernier maitre de l’air d’ailleurs vu que toutes les salles étaient équipées zut!) Surtout quand le film n’est pas en full 3D et que plus de la moitié du temps tu peux le regarder sans les lunettes.
    Fin bref la 3D n’apporte rien au cinéma, mais c’est la mode il faudra s’y faire.

    Revenons en au film en lui même.
    Shyamalan a repris tous les points importants de la série. A ce niveau là je peux affirmer que l’adaptation est très bien faite contrairement à d’autres (super mario bros par exemple)Résumer une série de 20 épisodes en un film d’1h40 est un exercice très difficile et il a très bien réussi ce challenge. Après être sorti de la salle j’ai revu les 20 épisodes afin de faire le comparatif. Rien n’a été oublié ou laissé au hasard. Même certains gag et jeux de mots ont très bien été retransmis.
    Les personnages sont fidèles a la série, ils sont légèrement plus sérieux ce qui est très bien. Le casting m’a un peu déçu mais la ressemblance avec les personnages du dessin animé est frappante.
    Les effets spéciaux sont convenables et bien réalisés. Les costumes sont très réalistes et fidèles (et en tant que cosplayeuse j’en suis ravie).

    Mis a part quelques mini passages un peu plats, le film est fidèle et plaira énormément aux fans. Il ne parait ni long ni ennuyant on prend plaisir a le regarder et il est reposant car les chorégraphies des scènes d’action rendent celles-ci moins violentes. Certes il est différent des autres films du genre et ne plaira peut être pas a ceux qui ne connaissent pas la série mais il ne mérite tout de même pas une critique aussi violente. J’espère grandement que la suite sera annoncée bientôt car les 3 films promettent de former une belle histoire.

    0
    0
  4. Désolé, je ne suis absolument pas d’accord.
    Bon, j’ai un grand désavantage, je suis allé le voir en français. Erreur de ma part, mais pour ma défense, le film en VO n’était pas disponible dans mon trou perdu.

    En ce qui concerne la 3D, ben, honnêtement, je ne l’ai senti à aucun moment. D’une manière générale, à part Shrek 4, je n’ai fait que rentabiliser l’investissement de Gaumont dans la 3D, et n’ai jamais ^profité d’une 3D correcte. En ce qui concerne le Dernier maître de l’air, j’ai ouïe dire qu’il n’était pas destiné à l’origine à une version 3D. ce qui expliquerait le fait que cette version 3D soit donc si bâclée.

    En ce qui concerne l’anime, à mon sens, on y sens énormément la touche Nickelodeon. La compagnie qui gère Bob l’éponge, la famille Delajungle, les Razmockets etc… à un humour bien à elle. J’estime que si on choisit de transposer sur grand écran une chose telle qu’Avatar, on se doit de conserver un minimum de choses : l’humour, c’est un minimum.
    Je ne suis pas du genre à critiquer une adaptation parce qu’elle n’est pas fidèle en tout point, mais il y a adaptation et adaptation.
    Les personnages ne ressemblent pas un chouïa (à part Zuko)aux personnages de l’anime. Allez me dire que Osaï n’a ne serait-ce qu’un trait de ressemblance avec Cliff Curtis, que l’Oncle de Zuko gène par son gros bedon le caméraman.

    Pas un brin d’humour, des acteurs qui sont, et celà se voit à plusieurs reprises, mauvais. Une adaptation ratée. Aucun sentiment, aucune sensations.
    Je n’ai même pas souris une seule fois pendant 1h40. J’ai vraiment trouvé ça long, plat et sans saveurs.

    0
    0
  5. bonsoir,

    personnelement je n’ai pas du tout aprecier le film pour la simple raison que contrairement a ce que dit pirotess shyamalan n’a pas repris les points important de la serie, et surtout il y a beaucoup d’erreur dans sont scripte.
    par exemple, le petit discour fait par Aang dans le camp de prisonnier de fils de la terre est normalement fait par katara.
    le seigneur du feut n’apprend pas que l’avatar est de retour pas le général mais par des pretre gardien d’un temple dedier a l’avatar roku ( celui du cycle precédent)l’orsque Aang decouvre la mort de sont maitre au debut du film.
    est je pourrait en citer plain d’autre exemple comme ces dernier.

    donc pour ma part si ces pour avoir un t’elle massacre sa sert a rient qu’il sorte une suite.

    0
    0
  6. Excellent film, doté d’une musique grandiose, d’effets spéciaux de haut niveau et d’un scénario épique et fantastique très bien rendu depuis la série animé. Je ne comprend absolument pas les critiques négatives, sans commentaires donc. Il faut goûter son plaisir à voir ce film plus d’une fois au cinéma: on peut ainsi mieux se rendre compte d’images plus belles les unes que les autres dans une opéra à la Star Wars où le magique remplace la science fiction. Le jeu des acteurs est peut-être inégal en effet, celui de l’avatar est incontestablement le meilleur, les acteurs hindous réalisent une performance assez exotique que j’ai beaucoup apprécié car cela met du signifiant à ce qu’ils jouent réellement étant donné que le fond du film est naturiste, théorie des éléments et arts martiaux en effet qui est proprement asiatique. Le recours a des acteurs jeunes et inconnus est sans doute risqué mais
    beaucoup de cœur dans cet opus dont j’espère une suite, le film dépassant déjà les 230 millions de dollars de recettes.

    0
    0
  7. Je suis un grand fan de la série animée, et j’ai regardé avec plaisir les 3 livres en entier avant d’aller voir le film. Je l’ai moyennement apprécié !

    Pour mettre les gens à l’aise, vous n’avez pas vu la série ! Le film est vide d’éléments cruciaux, beaucoup de choses ont été rajoutées mais inutiles… Les personnages, vous les y retrouvez ? Je me mets à genoux devant Night pour avoir trouvé au casting la Yue parfaite, et un Aang ressemblant bien que trop jeune. Sinon, il n’y a aucune ressemblance ! Zuko, même coiffé comme dans la série, ce qui n’est pas le cas, serait plus proche d’un présentateur télé ; son oncle Iroh n’a rien non plus du personnage, ni la coiffure, ni le (faux) ventre ! Quand à Zhao, ils ont du confondre avec un autre rôle, non ? De plus, où sont les sentiments de Aang, si bien mis en évidence progressivement dans la série ?

    Maintenant, je félicite tout de même Night pour avoir quand même conçu un script qui rentre dans 1h40 de film, alors que le livre 1 de la série dure environ 20*20 = 400 minutes, et ce sans longueurs. A part la terre (effets spéciaux médiocres) et certaines frappes de l’air de Aang qui paraissent ridicules, les effets d’eau, de feu, etc. sont très réussis. Je voudrais quand même voir la suite, car je suis certain qu’un réalisateur expérimenté sait tiré profit d’un premier épisode facilement améliorable.

    La 3D était réellement absente, mais ça, je ne le relie pas à la critique du film.
    Ma note sur 5 pour ce film, ce sera 3. Et j’espère pouvoir noter un jour les deux autres, respectivement 4/5 et 5/5 !

    0
    0
  8. Je viens de finir de regarder l’animé tout entier et effectivement, quand on a vu les deux, et le film, et l’animé, on se rend bien compte que beaucoup de choses diffèrent ou sont mises de côté comme par exemple oui, le discours qui est fait par Katara aux maîtres de la terre qui est, dans le film, fait par Aang dans le camp de prisonnier.
    Des petites touches humoristiques également que nous voyons dans l’animé qui ne sont pas dans le film ou bien des personnages qui apparaissent dans le premier volet de l’animé et qu’on voit ensuite apparaître à nouveau dans le 3ème mais qu’on ne voit pas dans le film. On se demande donc si le passage ou tous les personnes que Aang et sa bande rencontre dans l’animé seront présents dans le film également puisque dans le premier film, il n’en est pas question. Alors, finalement, vont-ils faire également une croix là dessus et se baser sur autre chose ?

    Le fait que les personnages de l’animé ne ressemblent pas traits pour traits au film ne signifie pas que leur jeu est mauvais, bien au contraire. J’ai trouvé Sokka très convaincant et très ressemblant au niveau du caractère par exemple. Et c’est pareil pour Katara ou Aang ou Zuko. L’adaptation est bien faite au niveau des personnages, quoi qu’on en dise. Et les costumes sont également bien reproduits.

    Après avoir vu les trois volets animés, j’ai hâte de voir la suite du film pour savoir comment ils vont mettre en scène telle ou telle chose. Même si je sais très bien que ça ne sera pas aussi convaincant que l’animé, que je conseille à tous ceux qui ne l’ont pas vu, je suis certaine que ça sera bien. Et pour ceux qui disent que le film est nul et qu’il ne vaut pas le coup, et bien moi je répond qu’avant de critiquer, il faut pouvoir en faire autant. C’est facile de juger, mais faire mieux ou identique, c’est moins simple alors…

    Et pour la 3D, complètement d’accord. En dehors de Schrek 4 que j’ai trouvé excellent en 3D, franchement, les 3/4 du temps, ça vaut pas le coup. Pour le dernier maître de l’air, ça ne valait pas le coup sauf pour la méga vague à la fin, c’était pas mal. Et pour les effets spéciaux aussi mais doit y avoir qu’une demi heure dans le film ou ça vaut le coup. J’ai aussi vu Toy story 3 en 3D et là, n’importe quoi !!! Je suis bien contente de ne pas payer de supplément grâce à ma carte cinéma car j’aurai été capable de demander à me faire rembourser… lol…

    0
    0
  9. Du gros foutage de gueule. Rien qu’à la vue de ce qui est censé représenter les personnages,on en a la nausée.
    Sur le coup le casting est aussi mauvais que pour dragonball evolution.
    Enfin soit, ce n’est pas comme-ci on n’avait pas l’habitude qu’Hollywood massacre des licences de qualité en épurant totalement celles-ci des détails auxquels sont attachés les fans.
    Le tout pour être le plus mainstream possible….
    De toute façon, tout fan aura du mal à concevoir qu’on puisse résumer le livre premier à un bête film.
    Tout le background et les persos secondaires sont totalement zappés ne laissant plus qu’une histoire inintéressante parsemée de combats pour contenter les kikoolools.

    Enfin bon tant qu’il y a des amateurs comme Millefeuille qui semblent contents même lorsqu’on leur refile des bouses. N’espérons pas un meilleur traitement futur des licences.

    0
    0
  10. @indecent : Comme je l’ai dis dans mon commentaire, fais en autant et après, tu pourras dire que c’est de la bouse. Peut être que ça ne t’a pas plus mais tu n’as pas le droit de critiquer quelqu’un à qui ça a plu… Tu t’es pris pour qui là ?
    L’intelligence dans l’histoire n’est pas de savoir qui a raison ou qui a tort mais bel et bien de respecter les goûts de chacun et surtout, de proposer une critique constructive et non qui met tout à la poubelle… Tu portes bien ton pseudo mais pas pour le film, pour ta propre personne.

    0
    0
  11. Bon voila jai vu le film et en tant que fan d’Avatar je suis enormement deçu par le casting , a peine avoir vu Zuko je me suit dit avec ma compagne  » non..c’est pas lui quand méme  » et bien si ! que de deception et cela vaut aussi pour toute la nation du feu , javais l’impression que la nation du feu etait representer comme une civilisation du moyen Orient , rien de raciste la de dedans seulment l’hetnie non respecter me choque . A part ça le effets specieaux sont grandioses

    0
    0
  12. Bonjour !! … je n’ai jamais écouter la série mais j’ai aimé le film !! La critique est très dur envers le film ! Nous l’avons écouter en famille et tout le monde a bien aimé, c’est pour tous les âges. Avons-nous vraiment besoin que tous les film du genre fantastique se ressemble?? Il est vrai que les dialogues sont un peu enfantins mais je crois que le film est juste adapté au vocabulaire de tous. La série promet d’être très divertissante (espérons qu’il y en ait une). Ce film est à écouter car les effets spéciaux sont bien faits et l’histoire divertissante comparer à bien d’autres films qui ont fait l’éloge de bonne critique tout en étant sans intérêts.

    0
    0
  13. Seconde fois que je le vois

    second régal !

    Vous faites des comparaisons totalement dénué de sens… Adaptation, certes, mais allez trouver un personnage de dessin animé semblable a un être humain réel…

    D’autant plus que Aang, dans le film comme dans l’anime se ressemble pourtant comme deux gouttes d’eau !

    Après que les autres ne se « ressemble » pas « vraiment », mon dieu.. quel drame ??!!!

    Hâte de la seconde sortie !!!

    0
    0
  14. franchement la pire adaptation de manga après dbz ! les acteurs ne sont même pas représentatifs de leurs personnages ! les tenues sont a peu près respectées , le jeu d’acteur est plus que mauvais ! ils auraient pu prendre des pointures pour ce genre de réalisations ! et puis les combats ne sont pas des combats ! dans la série Haang est un très puissant maître de l’air dont les attaques sont dévastatrices (exemple contre Zuko dans la serie)la on ne voit que des gens qui ne partent qu’avec un temp de retard poussés par une légère brise !

    0
    0
  15. Sérieusement, on ne peut pas se dire fan et accepter qu’une telle franchise soit trainée dans la boue comme ça.
    Je me suis décidé à voir le film. J’aurai du m’abstenir…

    0
    0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
BLACK IS KING, Beyoncé célèbre l’identité noire – Critique