© 2020 Les Films du Worso

LES HÉROS NE MEURENT JAMAIS, une histoire de fantômes et d’amitié – Critique

Pour son premier long-métrage, Aude Léa Rapin propose un étonnant road movie enrichi de sa propre expérience en Bosnie. Un film à la croisée des genres, une quête initiatique bouleversante et un récit d’amitié touchant.

Le film s’ouvre sur Joachim qui raconte, face caméra, sa rencontre prophétique dans les rues de Paris avec un SDF qui le prend pour un soldat mort en Bosnie le 21 août 1983. Sauf que le 21 août 1983 c’est également la date de naissance de Joachim. Persuadé d’en être la réincarnation, il n’en faut pas plus au jeune homme pour décider de partir à la recherche de ce mystérieux soldat. Derrière la caméra il y a Alice, jeune journaliste interprétée par Adèle Haenel, qui décide de suivre son ami par le biais d’un documentaire dédié à cette quête mystique.

© 2020 Les Films du Worso

Ce MacGuffin un peu fou n’a d’égal que l’audace de sa réalisatrice qui fait voler en éclat les frontières du cinéma dans une forme où les genres se mélangent pour un résultat saisissant. Cette dernière choisit de raconter son récit à l’intérieur d’un dispositif de faux documentaire. La petite équipe de cinéma se lance alors sur les routes de Bosnie-Herzégovine accompagnant Joachim dans son impossible quête. La mise en scène joue l’argument du film dans le film, Adèle Haenel brise en permanence le quatrième mur en s’adressant directement à Paul, le mutique chef opérateur derrière la caméra. À travers lui c’est nous qu’elle interpelle et interroge notre regard sur le réel. Comment partir à la chasse aux fantômes dans ce monde peuplé de survivants ?

À travers une esthétique du réel, Aude Léa Rapin cherche à en annihiler son emprise pour accéder à une vérité nouvelle où la fiction et l’absurde viennent déjouer la seule réalité implacable, la mort. En se tournant vers cette hypothétique réincarnation, Alice ouvre une brèche dans laquelle Joachim se jette sans ménagement, jusqu’à frôler un pathétique qui révèle un personnage bouleversant. LES HÉROS NE MEURENT JAMAIS est un film sur l’amitié, profond et subtil, dont la quête n’est qu’un prétexte, un précieux cadeau de l’un offert à l’autre. Le personnage qu’interprète Adèle Haenel réinvente le monde au moyen du cinéma et de la fiction. La réalité devient alors une matière première cinématographique dans laquelle Joachim cherche, tout au long du métrage, une épiphanie salvatrice et transcendantale.

© 2020 Les Films du Worso

Le road movie de Aude Léa Rapin est également un film de fantôme qui se pose la question de comment les capter. La réponse se trouve peut-être aux côtés des vivants qui les pleurent et des lieux qu’ils ne cessent de hanter. L’équipe traverse un pays qui près de trente ans auparavant fut ravagé par la guerre et dont les stigmates sont encore visibles. Le film aborde en permanence la question du regard, quand l’un ne voit qu’une forêt, l’autre observe les vestiges d’un champ de mines. Regarder au delà des choses, au delà du temps, apprendre à ne plus voir pour contempler au delà du visible, une vérité enfouie dans les ruines de l’Europe orientale.

Et malgré tout, le film ne sombre jamais sous le poids de son sujet, bien au contraire. Aude Léa Rapin réussit à installer un humour totalement décalé qui contrebalance en permanence les menaces de lourdeur. Les émotions se mélangent à l’intérieur d’une même scène où le prosaïque se mêle à la mélancolie. Tout le pathos charrié par le personnage de Joachim se fracasse contre l’implacable réalité de la vie ordinaire et donne lieu à des séquences franchement drôles. Les comédien.ne.s sont excellent.e.s, acrobates en équilibre sur un fil invisible, voltigent du drame à la comédie en un infime soubresaut.

Hadrien

Note lecteurs0 Note
Titre original : Les Héros ne Meurent Jamais
Réalisation : Aude Léa Rapin
Scénario : Aude Léa Rapin, Jonathan Couzinié
Acteurs principaux : Adèle Haenel, Jonathan Couzinié, Antonia Buresi, Hasija Boric, Vesna Stilinovic
Date de sortie : 30 septembre 2020
Durée : 1h25min
4
génial

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
L’INFIRMIÈRE, polar moral – Critique