LE PÔLE EXPRESS, récit aux accents universels – Critique

Dernière mise à jour:

En ce quatorzième jour de notre Calendrier de l’Avent, embarquez pour un voyage extraordinaire aux confins de l’esprit de Noël.

Une ultime nuit pour croire encore en la magie de Noël, dans un moment de rupture, un passage entre deux âges rempli de doutes. Alors qu’il s’apprête à quitter le monde de l’enfance, le jeune héros du film se demande s’il doit également laisser derrière lui ses rêves d’enfant. Au seuil d’une décevante épiphanie, une mystérieuse locomotive fait irruption. À son bord, des enfants qui, comme lui, s’apprêtent à ne plus croire au Père Noël. Ensemble ils vont vivre un voyage extraordinaire à travers une nuit éternelle en direction du Pôle Nord.

Cette expédition inattendue plonge notre héros et ses nouveaux amis dans une course folle. Mais de nombreux pièges les attendent, la longue traversée est semée d’embûches. Lancé à toute vitesse, le train est le théâtre d’aventures incroyables, les obstacles se succèdent comme autant d’étapes dans le parcours initiatique du jeune garçon. Le danger, la peur et l’angoisse sont tapis dans l’ombre de la nuit. La route qui mène à l’âge adulte est un long chemin vers un inconnu terrifiant, les peurs surgissent et menacent la progression du train.

Quatre ans après le succès de Seul au Monde, Robert Zemeckis entame les années 2000 avec une trilogie dédiée aux films d’animation. Le réalisateur ouvre une phase d’expérimentation dont LE PÔLE EXPRESS (2004) est le premier volet. Entièrement tourné en motion capture, le film est une véritable démonstration de force technologique. Et même si le rendu des textures a considérablement évolué au cours des quinze dernières années, le travail sur l’animation reste impressionnant. La restitution de la sensation de vitesse à bord du train est absolument grisante. Zemeckis réussit à exploiter tout le potentiel de cette technologie à travers des séquences à couper le souffle. Sa mise en scène ne connaît plus de limite, à l’image d’un plan séquence virtuose où l’on suit l’envol d’un billet hors du train. Le réalisateur offre un conte où le grand spectacle est au rendez-vous tout en parvenant à conserver la finesse des émotions de ses interprètes.

On retrouve également dans LE PÔLE EXPRESS de nombreux collaborateurs historiques. Tout d’abord la présence de Tom Hanks, après Forrest Gump (6 Oscars dont celui du meilleur acteur) et Seul au Monde pour lequel il obtient une nouvelle nomination à l’Oscar du meilleur acteur. On se réjouit de découvrir les traits et la voix du comédien derrière de nombreux personnages du film. Il faut également citer la présence de Alan Silvestri à la bande originale, compositeur des thèmes les plus cultes de la filmographie de Robert Zemeckis de Retour Vers le Futur à Forrest Gump en passant par Contact. Le travail de Silvestri a contribué à construire la dimension épique des films de Zemeckis, des moments de bravoure toujours teintés d’une couleur liée à l’émerveillement de l’enfance.

Au cours du film, Tom Hanks se retrouve derrière différents visages, à la fois conducteur du train, passager clandestin et même, Père Noël. Les différents masques qu’il arbore lui permettent d’assurer différentes fonctions au sein du récit, tantôt mentor, tantôt gardien du seuil. Il est celui qui guide le héros sur la route de son initiation. Car si le voyage doit révéler aux enfants le véritable sens de Noël, le présent avec lequel ils repartent est davantage symbolique. Noël est un rituel initiatique qui accompagne l’enfant vers l’âge adulte et l’unique cadeau qu’il rapporte du monde extraordinaire est une meilleure connaissance de lui-même.

Si LE PÔLE EXPRESS fonctionne encore aujourd’hui c’est parce que Robert Zemeckis a su construire avec ce conte de noël, un récit aux accents universels. Le réalisateur ne lésine pas sur les moyens déployés de sa mise en scène. Il propose un grand divertissement qui nous parle de notre propre rapport à l’enfance et à la magie de Noël, sans jamais prendre de haut son jeune public.

Hadrien

Votre avis ?

Note lecteurs0 Note
Titre original : The Polar Express
Réalisation : Robert Zemeckis
Scénario : Robert Zemeckis, William Broyles Jr
Acteurs principaux : Tom Hanks, Leslie Harter Zemeckis, Eddie Deezen
Date de sortie : 1 décembre 2004
Durée : 1h39min
3.5
merveilleux

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
PIÈGE DE CRISTAL, symbole de la pop-culture – Critique