Depuis le 3 septembre dernier, nous avons décidé de mettre en place une régie publicitaire sur le site et nous tenions à nous en expliquer.

En effet, nous avions entamé depuis le début de l’année 2015 un virage radical : se passer totalement de publicité, avoir un site sans aucune bannière ni pop-up, ceci pour 2 choses principales. Faire du site un endroit sain pour nos lecteurs et accélérer ce dernier en terme de vitesse de chargement des pages.

Par contre, cela se traduisait par une demande envers notre lectorat – qui n’était pas trop cachée puisqu’on en a fait l’écho plus d’une fois – de faire un geste financier pour participer au bon déroulement de cette opération qu’on a baptisé “site zéro pub”.

La conclusion de cette campagne a été réellement médiocre, nous ne le cachons pas. Faute à, sans doute, pas assez de promotion autour de la chose ou, tout simplement, une envie du lecteur qui n’était pas présente. Et nous ne vous en voulons absolument pas.
Nous ne jetons donc la pierre sur personne, nous constatons simplement un échec.

Ceci étant, nous devions réagir, car, comme nos chers impôts, une échéance identique et annuelle arrive concernant notre hébergement. Des frais sont engagés et nous devons les honorer.
Nous avons donc mis en place une régie publicitaire, Adsense. Avec 3 emplacements, 3 bannières : sur la page d’accueil, en bas de chaque article et en widget sur la barre latérale.

Avant que les habitués (ou pas) de Adblock s’insurgent : nous ne vous demanderons jamais de retirer votre extension. Vous êtes les pilotes de votre appareil et vous le gérez comme vous le souhaitez. Ce n’est donc pas à nous de vous donner des ordres et nous respecterons votre choix.

Par le biais de ce communiqué, nous souhaitions vous fournir un maximum de transparence, avec un espoir : que vous compreniez et respectiez notre choix concernant ce changement dans la navigation du site.

Et puis, n’oublions pas l’essentiel, comme disait Godard : « Je ne veux parler que de cinéma, pourquoi parler d’autre chose ? Avec le cinéma on parle de tout, on arrive à tout. ».