Grand vainqueur du festival de Sundance, THE BIRTH OF A NATION se dévoile à travers une première bande-annonce somptueuse et sensorielle.

BANDE ANNONCE

 

Champs de coton et vies du grand monde, prédications et violences, deux visions de la société américaine s’affrontent dans ces premières images. À la violence des maitres répond la prédication d’un homme. Les chants des negro spirituals ripostent aux travaux des champs. La soumission s’oppose aux abus… Jusqu’à ce que tout se fissure. Les paysages et la nature sont magnifiés par le directeur de la photographie Elliot Davis. Au son de la voix cassée et enrouée de Nina Simone, les hommes noirs deviennent des « étranges fruits » pendus le long des branches des plus hauts arbres.

Mais au-delà de son impact immédiat le film de va plus loin. Par son simple tire, BIRTH OF A NATION ( ou Naissance d’une nation), il fait écho au monument cinématographique réalisé en 1915 par l’américain D. W. Griffith. Dans le premier cas, le film de Griffith donne à voir une vision de la création de l’Amérique puritaine, raciste et esclavagiste. Tout porte à croire qu’il en est autrement dans le second film. Impossible d’ignorer la reprise du titre par Nate Parker, réalisateur, scénariste et comédien du nouveau THE BIRTH OF A NATION. Le film relance par ce biais une interrogation prégnante : celui de l’appropriation de l’Histoire par le cinéma. S’il est encore trop tôt pour se prononcer sur les idéologies véhiculées par Nate Parker, nous pouvons définitivement affirmer que l’objectivité historienne n’est qu’une chimère, une illusion poursuivie par des puristes de moins en moins nombreux. Un nouveau débat est ouvert.

INFORMATIONS

477968.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

• Titre original : The birth of a nation
• Scénario : Nate Parker
• Réalisation : Nate Parker
• Acteurs principaux : Nate Parker, ,
• Pays d’origine : U.S.A.
• Sortie : 1 février 2017
• Durée : 1h50
• Synopsis : Le film se déroule dans le Sud des États-Unis, avant la guerre de Sécession, et raconte l’histoire de Nat Turner, un esclave lettré, prédicateur, qui d’instrument de prêche de son maître, va devenir le meneur d’une révolte d’esclave.