Danis Tanovic © Yann Revol
© Yann Revol

Cannes 2014 : Danis Tanović, lauréat du Prix MEDIA de la 67ème édition

Après Asghar Farhadi en 2012 et Thomas Vinterberg en 2013, c’est le réalisateur bosniaque Danis Tanović qui recevra cette année le Prix MEDIA de l’Union Européenne.

Le Prix MEDIA récompense un scénariste et son producteur pour un projet de qualité à fort potentiel européen, ayant bénéficié de l’aide au développement de MEDIA.

Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l’éducation et à la culture, remettra ce prix à Danis Tanović le samedi 17 mai au Festival de Cannes. Le réalisateur partage son prix avec son co-auteur Predrag Kojovic et sa productrice, Amra Baksic Camo, pour le projet What are you looking at ? Une histoire qu’il décrit comme celle « d’une ville dans une période indéfiniment prolongée d’après-guerre, sans héros et avec des valeurs détournées par la corruption et le crime. ».

« Danis Tanović est l’un des meilleur réalisateur de sa génération. Son dernier projet de film est exceptionnel, avec un scénario captivant qui dégage une puissante et dynamique identité culturelle. Après le succès mondial de son chef-d’œuvre No man’s Land et ses autres films remarqués, il est clair qu’il a créé les bases pour un autre merveilleux film qui je suis sûre va émouvoir les cœurs et les esprits dans une mesure égale. Nous lui souhaitons à lui et à son équipe tout le succès possible » a déclaré la commissaire Androulla Vassiliou.

De son côté, Danis Tanović a dit « En Bosnie Herzegovine, un pays de peu mais cependant de bons films, il est presque impossible de produire un film sans avoir accès à des initiatives et des fonds européens. Etre membre d’« Europe créative » et son sous-programme MEDIA est essentiel pour notre industrie cinématographique. Beaucoup de lobbying a été nécessaire auprès des autorités de notre pays pour rejoindre MEDIA. Le soutien que nous avons reçu aussi bien que ce prix prouve que notre raisonnement était bon. »

Le projet

Sarajevo, privée de héros et de valeurs nouvelles, a sombré progressivement dans la corruption et le crime durant les vingt années qui ont suivi la guerre. Comment est-on censé survivre au quotidien dans une ville corrompue qui étrangle lentement ses propres citoyens ? Jasmin and Zlatko, deux jeunes bosniaques ordinaires, se retrouvent en conflit avec Keke – frère de Fahro, principal truand de la ville. Poussée à bout, Jasmin appelle à l’aide son grand frère Duro, un héros de guerre exilé qui rentre chez lui vingt ans après pour aider son frère. Ce qui débute comme une simple bagarre entre garçons se transforme rapidement en une guerre entre les vétérans et la nouvelle mafia locale.

« Pour la première fois de ma vie, je ressens le besoin de faire un film sur Sarajevo, la ville où je vis. Tout ce que j’aime dans cette ville, tout ce en quoi je crois, s’effondre petit à petit sous mes yeux. Tout le monde en est témoin, mais personne ne fait rien contre. Et le pire, c’est que les gens commencent à croire le changement impossible » (Danis Tanović).

Danis Tanović a remporté un succès mondial en 2001 avec son premier film, No Man’s Land, sélectionné en Compétition au Festival de Cannes et récompensé par le Prix du scénario. Près de 40 récompenses internationales suivront dont l’Oscar du Meilleur film étranger.

Tourné en Bosnie Herzégovine en 1993 au plus fort des combats, ce film pacifiste doux-amer a marqué un tournant dans le genre de la satire de guerre. Le réalisateur qui a étudié à Sarajevo et à Bruxelles est aussi professeur de mise en scène à l’Académie des Arts à Sarajevo. On lui doit notamment 11’09″1 September 11 (2002), Triage (2009) ou Cirkus Columbia (2010). En 2003 Danis Tanović a été membre du jury du festival de Cannes.

Son dernier film An Episode in the Life of an Iron Picker (La femme du ferrailleur) a remporté en 2013 le Grand prix du jury et l’Ours d’argent du meilleur acteur pour Nazif Mujić au Festival de Berlin.

Communiqué de Presse Commission Européenne

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
CLEOPATRA : Gal Gadot en reine d’Égypte pour Patty Jenkins