Le 24 octobre 2001, dans la petite ville de Conroe au Texas, Jason Burkett et Michael Perry, en quête d’une voiture à voler, abattent de sang-froid Sandra Stotler, son fils Adam et l’ami de ce dernier, Jeremy. Retrouvés puis arrêtés, les deux jeunes hommes, âgés d’à peine 19 ans, sont condamnés : Burkett à la prison à perpétuité, Perry à la peine capitale.
Le 1er juillet 2010 le cinéaste Werner Herzog interviewe Michael Perry, huit jours avant son exécution.
Suite à cette rencontre, il retourne sur les lieux du crime, interroge les enquêteurs, consulte les archives de la police, discute avec les familles des victimes et des criminels, rencontre un ancien bourreau du couloir de la mort. Non pour juger mais pour essayer de comprendre.
Au-delà du fait divers, Herzog nous entraine dans une enquête sur l’Amérique et les profondeurs de l’âme humaine.

Date de sortie : 24 octobre 2012
Réalisé par Werner Herzog
Film canadien, allemand
Avec Werner Herzog, Jason Burkett, Michael Perry
Durée : 1h 45min
Titre original : Into The Abyss
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

ILS AIMENT

« Le vertige du film tient à ce grand écart entre ces actes individuels monstrueux, perpétrés dans la plus grande indifférence morale, et une sorte de fatum qui s’abat sur les individus déjà meurtris par le malheur. Une fois le film terminé, quelque chose comme un frisson métaphysique aura parcouru l’échine du spectateur. »Cahiers du Cinéma

« Avec la même ironie, la même salutaire brutalité, Herzog avait mis en scène les vestiges de la conquête de l’Ouest (…) Cette fois, il travaille sur un motif vieux comme les Etats-Unis (…) le cycle de la violence, renouvelé de génération en génération. C’est l’une des plus belles imprécations de ce prophète incroyant. »Le Monde

« Sans jamais mettre en scène l’émotion ou la dénonciation, sans se prononcer sur la peine de mort, le réalisateur (…) livre un portrait époustouflant d’une certaine Amérique blanche. »Le Parisien

« Un documentaire saisissant sur le mal ordinaire. »Libération

« Un très grand documentaire anti peine de mort doublé d’un constat édifiant sur le milieu carcéral. »Metro

« Ne pas s’y tromper : « Into The Abyss » est bel et bien un monument de cinéma. »TéléCinéObs

« Le maître Werner Herzog autopsie les injustices et les contradictions du système carcéral américain dans « Into the Abyss ». Indispensable. »Transfuge

ILS AIMENT MOINS

« Le plus passionnant est moins la reconstitution du crime que le talent de Herzog à susciter la parole et les gestes. »Elle

« Un documentaire qui se veut à charge contre la peine de mort mais qui se transforme très rapidement en une introspection mystique et mortifère. »Ecran Large

« Images d’archives sanglantes, musique écrasante et recherche perpétuelle du spectaculaire auraient pu nous être épargnées. »La Croix