Présenté en compétition au festival de Gérardmer 2017, qui a lieu du 25 au 29 janvier: ON L’APPELLE JEEG ROBOT.

Notre rédacteur Arkham étant membre du jury SyFy, on a en quelque sorte un devoir de réserve à propos de nos avis sur les films… Ce qui ne nous empêche pas d’en parler un peu !

Donc ON L’APPELLE JEEG ROBOT est un film italien réalisé par , et dont voici le synopsis : Poursuivi par la police dans les rues de Rome, Enzo plonge dans les eaux du Tibre et entre en contact avec une substance radioactive qui le contamine. Il réalise bientôt qu’il possède des pouvoirs surnaturels : une force et une capacité de régénération surhumaines qu’il décide de mettre au service de ses activités criminelles.
Du moins jusqu’à ce qu’il rencontre Alessia, une jeune fille fragile et perturbée, persuadée qu’il est l’incarnation de Jeeg Robot, héro du manga japonais présent sur Terre pour sauver le monde. Enzo la sauvera des griffes de Fabio, dit « le Gitan » un mafieux psychopathe ultra violent qui travaille avec la Camorra…

En voici le trailer !

BANDE ANNONCE VO (italien)
 https://www.youtube.com/watch?v=y8nHHmSiKzM

Le cinéma de genre italien vient pointer le bout de son museau malicieux dans un divertissement parfaitement pensé pour le public des festivals, jubilant quand un gag brulesque suit une effusion gore. ON L’APPELLE JEEG ROBOT revisite la figure du super-héros dans un contexte urbain et contemporain moins sage et propre que le MCU, DCU, etc., dans la lignée d’un travail d’egratignement à la Kick Ass, Super, ou autre Hancock. Il y est ainsi autant question de révérence à la figure mythologique du super-héros qu’à un ensemble de références populaires allant de la chanson de variété aux animés japonais des 70′-80’s.

Photo de Jeeg Robot

ON L’APPELLE JEEG ROBOT est présenté en compétition au festival de 2017 !
Critique à partir de dimanche 29 janvier.