Votre mot de passe vous sera envoyé.

En 2017, Kathryn Bigelow, la réalisatrice des Oscarisés Démineurs et Zero Dark Thirty (mais aussi de Point Break, ne l’oublions jamais) devrait réaliser un film sur les d’émeutes raciales qui eurent lieu à Detroit en 1967.

Cet événement très marquant de l’histoire américaine fut amorcé par un violent raid de la police sur un bar noir, générant un mouvement de contestation qui devint de plus en plus violent. Au final, 5 jours d’émeutes, 43 morts et près de 1200 blessés, 7200 arrestations et près de 2000 bâtiments détruits (pour plus d’infos, voir la page wiki)

Kathryn Bigelow réalisera un film sur les émeutes de Detroit

1967, Detroit, en plein boom économique (mais aussi démographique et par conséquent ethnique) ; les questions raciales dans un pays marqué par son histoire (l’esclavage, la ségrégation, la guerre de sécession), cela rappelle la première saison de The Knick (Steven Soderbergh, 2014), qui entre autres sujets brûlants, traitait de questions sociales et raciales au sein d’un hypocrite progressisme. Une description froide et clinique de ce qui peut mener à ce genre de déferlement de furie exprimant assez clairement les turpitudes et problèmes de la masse.

Ce nouveau projet de film sera scénarisé par Mark Boal, l’auteur des scripts de Zero Dark Thirty, et surtout Démineurs, et devrait s’attacher à la quête et aux évolutions d’un protagoniste – personnifiant ainsi subtilement, l’opinion et les valeurs américaines. Si cette fois le conflit est plus socio-culturel qu’économique et/ou international, il devrait y avoir, à l’instar de The Knick, matière à un formidable reflet de notre époque (Ferguson notamment), et de vraies questions soulevées, intemporelles et politiques.

Cette promesse de traitement, associée à la mise en scène toute en tension de Kathryn Bigelow, nous permet d’envisager sans mal ce “Untitled Detroit Project“, comme l’un des films les plus excitants de 2017.

À SUIVRE

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifications :