LARS VON TRIER, réalisateur controversé (le teaser ultra explicite de la version longue de Nymphomaniac est visible ICI) mais plutôt vénéré par la rédaction, est sur un nouveau projet, une série précisément : THE HOUSE THAT JACK BUILT.

L’existence du projet a été annoncé par la productrice Louise Vesth au festival de Venise, tandis que le co-producteur de  LARS VON TRIER, Peter Aalbaek Jensen déclame qu’il s’agira d’une « série sans précédent« , de quelque chose « que l’on a jamais vu jusqu’à présent et qu’on ne verra plus jamais »

Toutefois, il faudra patienter avant de voir cette série potentiellement « gamechanging » arriver sur nos (petits) écran, puisque le tournage démarrera en 2016, et que LARS VON TRIER travaillerait pour l’instant sur un scénario à tendance horrifique pour Kristian Levring, réalisateur de l’infâme Salvation.

En attendant, on peut spéculer quant au titre de la série, THE HOUSE THAT JACK BUILT, qui fait référence à une comptine anglaise utilisant le concept du texte cumulatif :
On part d’une action, à laquelle on rajoute un élément précisant et redéfinissant l’action de base, on répète l’ensemble, et on recommence avec un nouvel élément. Exemple.

This is the house that Jack built.

This is the cheese that lay in the house that Jack built.

This is the rat that ate the cheese
That lay in the house that Jack built.

This is the cat that chased the rat
That ate the cheese that lay in the house that Jack built.

etc.

On peut donc imaginer les possibilités scénaristiques folles d’un tel concept adapté au cinéma (à la télévision), transcendé par la personnalité du réalisateur danois.
Un projet qui sera sans doute illuminé par sa mélancolie et/ou sa tendance à la provocation, toutes ses ambitions formelles et sa science du symbole…

Potentiellement un chef d’oeuvre, oui.

trier2-tt-width-604-height-418-crop-1