Votre mot de passe vous sera envoyé.

Avec Mary et The Only Living Boy in New York, Marc Webb semble bel est bien de retour à ses premiers amours, le cinéma indé américain.

En 2009 Marc Webb avait mis tout le monde d’accord (ou presque) avec son premier long, 500 jours ensemble, film typiquement générationnel, dont on était tombé fou amoureux. Par la suite, le réalisateur avec un peu vendu son âme au diable en passant du côté du film de super-héros avec les Amazing Spiderman (2012 et 2014). Forcément difficile pour un petit réalisateur indé, avec seulement un film à son actif, d’imposer son style sur une telle production (à l’inverse d’un Raimi, Nolan, ou Snyder).

Après cette expérience en demi-teinte, Marc Webb semble bien de retour du côté du cinéma indé américain, et devrait poursuivre dans cette direction. En effet, alors qu’on découvrira très prochainement son dernier film, Mary (Gifted), le cinéaste a déjà mis en boîte un nouveau film, The Only Living Boy in New York (en août aux Etats-Unis). Deux films qui s’annoncent bien plus simple dans leur approche que l’était 500 Jours ensemble (autant dans la construction du récit que dans sa mise en scène assez libre). Le premier sera un drame dans lequel Chris Evans se bat pour la garde de sa nièce de sept ans, tandis que dans le second Callum Turner tombera sous le charme de Kate Beckinsale – qu’on est heureux de voir dans autre chose que du thriller/polar médiocre ou un énième Underworld -, interprétant la maîtresse de son père (Pierce Brosnan).

Un bien joli casting et une bande-annonce prometteuse, que voici :

Trailer VO

Pour rappel, si The Only Living Boy in New York n’a pas encore de date pour la France, Mary, lui, sortira sur nos écran le 13 septembre prochain.

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifications :