Le 18 janvier 2017 l’Académie des César annonçait que le réalisateur  serait le président de la 42e cérémonie des César. Moins d’une semaine plus tard, ce dernier y renonce, en raison de la polémique autour de sa nomination.

Le choix de l’Académie avait immédiatement fait du bruit et provoqué la colère et l’indignation (sur les réseaux sociaux, mais aussi via une pétition contre le réalisateur, lancée par des associations féministes). La raison ; cette affaire de viol d’une adolescente de 13 ans (Samantha Gailey) pour laquelle il avait été poursuivi en 1977 en Californie. Après quarante-deux jours de prison et après avoir plaidé coupable, Roman Polanski s’était alors exilé en Europe avant l’annonce du verdict et ne purgeant donc pas sa peine.

Bien que jugeant cette polémique « injustifiée« , Roman Polanski « a décidé de ne pas donner suite à l’invitation » des organisateurs des .

La cérémonie des César se tiendra le 24 février 2017. L’Académie ne devrait donc pas tarder à trouver un remplacent au cinéaste.

Pierre Siclier
Votre avis ?

2
Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
GeorgeslechameauArmance Duportal Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Le plus récent Le plus ancien Le plus populaire
Me notifier des
Armance Duportal
Invité
Armance Duportal

Ne mélangeons pas tout. Quoi qu’il ait fait, il reste pour moi un grand cinéaste.

Georgeslechameau
Rédaction

Nous ne mélangeons rien justement, cet article ne fait qu’énoncer des faits. Polanski est indeed, un immense cinéaste.