L

a première saison de la série de la CW Arrow m’avait agréablement surpris. Tout en nécessitant d’accepter les défauts inhérents aux productions télévisuelles de la chaîne (les acteurs plus gravures de mode que véritablement bons acteurs, le côté soap pour teenagers, etc), la série avait réussi dans sa première année à digérer ces poncifs et à y insuffler un rythme et une intrigue prenante tout en respectant le matériel d’origine (le comic-book de DC Green Arrow) et en l’adaptant intelligemment. Et cela bien mieux que ce qu’avait pu proposer 10 ans de Smallville sur la même chaîne !

En terme d’intrigue, la série s’étoffe ici en ajoutant de nouveaux personnages et en développant d’autres, mais également en ancrant ainsi de plus en plus l’univers DC dans son giron et menant même à la création d’un spin-off à la rentrée prochaine sur la même chaîne : The Flash. Tous ces ajouts ne sont pas toujours de même niveau mais globalement l’ensemble donne de l’épaisseur à l’univers dans lequel évolue le héros à la manière de la construction d’un univers partagé chez les éditeurs de comic-books.

Si la première saison avait pour thématique la vengeance, cette nouvelle saison prend une voie différente en menant le personnage principal, touché par les évènements touchant sa ville et ses proches, vers une recherche de rédemption amenée de manière intelligente et logique au vu de la fin de la saison précédente. Selon les producteurs qui ont prévu un “plan” de cinq saisons, la 3ème saison aura elle aussi une nouvelle thématique principale concernant son héros.

Photo de Arrow - saison 2 © The CW Television Network

Photo de Arrow – saison 2 © The CW Television Network

”Un peu guilty-pleasure sur les bords mais convenable.”

Niveau casting, Caity Lotz en Black Canary, Dylan Neal en Professeur Ivo (vu il y a une bonne dizaine d’années dans une autre série ado : Dawson) ainsi que Summer Glau en Isabel Rochev (habituée des productions “geek” : Firefly, Terminator : Sarah Connor’s Chronicles, Dollhouse, Chuck…) ont été des ajouts pertinents du côté des acteurs réguliers, à la hauteur des rôles qui leur sont confiés (et qu’il est difficile de commenter en profondeur sans spoiler abusivement). J’émettrais un peu plus de réserve sur l’interprète de Sebastian Blood, Kevin Alejandro, que l’on avait pu voir dans Ugly Betty et la saison 3 de True Blood : trop prévisible et uniforme pour son rôle pourtant propice à un jeu plus recherché. Du côté des rescapés du casting principal précédent, l’importance grandissante du personnage de Manu Bennett a permis à l’acteur de présenter une palette de jeu plus large que le simple mercenaire bourru de la première saison et c’est tant mieux.

Accompagnant Andrew Kreisberg et Marc Guggenheim, scénariste tant pour la télévision que les comic-books, Greg Berlanti, scénariste plutôt inspiré sur Everwood mais assez discutable sur la série Super Hero Family (No Ordinary Family en VO) et le film Green Lantern, se refait aussi ici une santé par le biais de cette “petite” série qui, dans le domaine de la série mainstream à tendance geek, fonctionne bien. Elle est évidemment à des années-lumière des productions du câble US proposées par HBO, Showtime et autres AMC (bref, on est très loin des Game of Thrones ou Breaking Bad) mais pour se détendre le week-end, c’est parfait. Un peu guilty-pleasure sur les bords mais convenable.

CASTING
Saisons : 2
Nombre d’épisodes : 23
Format : 42 minutes
Date de 1ère diffusion US : 9 Octobre 2013 (CW)
Date de 1ère diffusion FR : 4 Juillet 2014 (CANAL+ FAMILY)
Date de sortie DVD : Indéterminé
Distributeur : Indéterminé
Titre original : Arrow
Création : Andrew Kreisberg
Avec Stephen Amell, Susanna Thompson, Katie Cassidy, Willa Holland, David Ramsey, Manu Bennett…
Synopsis : Les nouvelles aventures de Green Arrow/Oliver Queen, combattant ultra efficace issu de l’univers de DC Comics et surtout archer au talent fou, qui appartient notamment à la Justice League. Disparu en mer avec son père et sa petite amie, il est retrouvé vivant 5 ans plus tard sur une île près des côtes Chinoises. Mais il a changé : il est fort, courageux et déterminé à débarrasser Starling City de ses malfrats…

BANDE-ANNONCE

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :

[CRITIQUE SÉRIE] ARROW – SAISON 2

0