Voici le programme de la sélection officielle.

Birdman d’Alejandro González Inárritu – Ouverture
The Cut de Fatih Akin
A Pigeon sat on a branch reflecting on existence de Roy Andersson
Pasolini d’Abel Ferrara
Trois Coeurs de Benoit Jacquot
99 Homes de Ramin Bahrani
La Rançon de la gloire de Xavier Beauvois
Le Dernier coup de marteau d’Alix Delaporte
Manglehorn de David Gordon Green
The Good Kill d’Andrew Niccol
Loin des hommes de David Oelhoffen
Il Giovane Favolose de Mario Martone
Anime Nere de Francesco Munzi
Hungry Hearts de Saverio Costanzo
Postman’s White Nights d’Andreï Kontchalovski
Firest on the Plain de Shinya Tsukamoto
The Look of Silence de Joshua Oppenheimer
Red Amnesia de Wang Xiaoshuai
Tales de Rakhshan Bani-Etemad
Sivas de Kaan Mujdeci

De grands noms présenteront donc leur dernier long métrage en exclusivité :
Birdman d’Alejandro González Inárritu, devrait aborder les thèmes de la célébrité et de la superhéroïsation d’un point de vue social, The Cut du génial réalisateur Fatih Akin (De l’autre coté) avec Tahar Rahim et Simon Abkarian, La sensibilité singulière de Roy Andersson (Chansons du deuxième étage, A Swedish Love Story) devrait à nouveau nous envelopper, Pasolini “biopic” centré sur l’année 1975 (Salo) réalisé par Abel Ferrara, avec le régulier Willem Dafoe.
Egalement coté français, Trois coeurs réalisé par Benoit Jacquot, dont Les Adieux à la Reine avait relativement conquis notre rédaction, Xavier Beauvois (les excellents Petit Lieutenant etDes Hommes et des Dieux) pour La Rançon de la Gloire, la confidentielle Alix Delaporte(Angèle et Tony) avec Le Dernier coup de marteau, Loin des hommes de David Oelhoffen, avec Reda Kated et Viggo Mortensen dans une Algérie pré-guerre, de 1954.

 

On retrouve également dans cette sélection quelques réalisateur surcotés, comme David Gordon Green (Joe) qui nous permettra de retrouver Al Pacino dans un rôle qu’on espère à sa hauteur d’immense acteur, et Andrew Niccol (Gattacca), avec The Good Kill qui traitera du conflit Afghan, via un soldat (Ethan Hawke, vu dans l’EXCELLENT Boyhood) qui semble se poser les bonnes questions. La encore, on espère que le réalisateur laissera tout sentimentalisme de coté pour se concentrer sur la question politique, contrairement à son habitude.
99 Homes de Ramin Bahrani rassemble quant à lui Andrew Garfield (The Amazing Spider-Man) et Michael Shannon (Mud, Take Shelter), deux acteurs qu’on apprécie énormément, et dont l’opposition à l’écran promet beaucoup.
Il y a également ce qu’il faut de réalisateurs italiens, probablement talentueux mais complètement inconnus chez nous : Il Giovane Favolose de Mario Martone et Anime Nere de Francesco Munzi, qu’on espère découvrir.
Hungry Hearts de Saverio Costanzo annonce la love-story bizarre à base de danger et de violence, avec Adam Driver(euuuuh… Star Wars VII, et Girls) et Alba Rorhwacher (Les Merveilles)

Il y a toujours la Femme, le Russe et le Chinois dans ce genre de sélection – (ecclectisme, hype, ou reflet d’une société inégaliataire ? une question passionnante que je vous invite à commenter plus bas). Ce sera l’inconnu Andreï Kontchalovski pour  Postman’s White Nights d’ et Red Amnesia de Wang Xiaoshuai – réalisateur du magnifique Beijing Bicycle.

Enfin, on ne sait pas grand chose de Sivas, mais on sait que le précédent film du réalisateur Kaan Mujdeci, sur des chiens turcs et leurs maîtres – Fathers & Sons, avait marqué par sa justesse de ton, et surtout sa technique ; sa photo  impressionnante et ambitieuse ainsi que son sens du cadrage donnait une réelle ampleur à ce conte de la cruauté humaine (envers l’animal, envers l’autre) Ah! Puis c’était un documentaire.

Bref. Une 71 MOSTRA de VENISE qui s’annonce particulièrement intéressante !

10519512_10152544914484752_3956695831587507792_n

2
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
0 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :