L

es séries à vocation “historique” ou tout du moins évoluant dans un contexte “daté” ne m’ont jamais vraiment passionné : les costumes me paraissent toujours trop artificiels, le langage soit trop châtié, soit trop anachronique, etc… Force est de constater qu’un bon scénario et de bons personnages peuvent faire bouger les lignes car Downton Abbey m’a clairement conquis. Alors certes, les costumes et décors me semblent plus authentiques (vu que la série se déroule au début du XXe siècle, c’était peut-être plus facile) et sont en eux-mêmes assez jolis.

Mais cette Angleterre passée, à la fois idéalisée et impeccablement transcrite, dans laquelle nous plonge la série a un parfum nostalgique extrêmement plaisant. De même, le panel de personnages, leurs interactions à travers des dialogues ciselés, et leurs aventures oscillant entre l’émotion et l’humoristique fonctionnent de manière presque… inespérée. En effet, si l’intrigue initiale tourne autour d’une problématique liée à une succession compliquée, la dualité entre l’aristocratie et leur personnel, l’évolution de cette inégalité sociale mais aussi d’autres spectres de l’Histoire (avec un grand H) comme le naufrage du Titanic, la Guerre Mondiale, etc s’insèrent en finesse dans ce tableau par ailleurs très bien mis en scène.

Photo de la série Downton Abbey

(c) ITV 1

Depuis lors diversement récompensée (par des Emmy Awards entre autres), la série a permis de mettre en lumière le talent de nombreux acteurs. On notera les performances de deux-trois “gueules” du petit et grand écran britannique : Hugh Bonneville dans le rôle du patriarche de la famille (vu entre autres dans Coup de Foudre à Notting Hill et Cadavres à la Pelle), Jim Carter (Les 102 Dalmatiens) ainsi que l’excellente et oscarisée Maggie Smith (la saga Harry Potter, Quartet ou encore Sister Act). Mais d’autres jeunes actrices se font également remarquer par leur jeu comme Michelle Dockery (qui depuis est apparue au cinéma dans Non-Stop et Anna Karenine) ou encore Rose Leslie (la sauvageonne dans la série HBO Game Of Thrones).

”Force est de constater qu’un bon scénario et de bons personnages peuvent faire bouger les lignes car Downton Abbey m’a clairement conquis”

Jouant de sa période historique charnière à la fois proche et lointaine de par ses problématiques (l’inégalité sociale, le vote des femmes, etc) et son décorum, Downton Abbey, servie par une distribution et une mise en scène impeccables, réussit à nous emporter dans ses intrigues sentimentales et politiques de manière légère et élégante. De manière totalement british en somme.

CASTING
Saisons : 5
Nombre d’épisodes : 7 (saison 1)
Format : 45 minutes
Date de 1ère diffusion EN : 26 Septembre 2010 (ITV1)
Date de 1ère diffusion FR : 10 Décembre 2011 (TMC)
Date de sortie DVD : 25 Septembre 2012
Distributeur : Universal
Titre original : Downton Abbey
Création : Julian Fellowes
Avec Hugh Bonneville, Michelle Dockery, Maggie Smith, Jim Carter…
Synopsis : Les héritiers de Downton Abbey ayant péri lors du naufrage du Titanic, la famille Crawley se retrouve dans une position délicate, les trois descendantes ne pouvant prétendre au titre de Lord Grantham. Or, le titre, le domaine et la fortune de la famille sont indissociables. Matthew Crawley, nouveau successeur et lointain cousin, arrive à Downton Abbey. Il y découvre un style de vie nouveau, avec des règles très strictes qui régissent la vie entre aristocrates et serviteurs.

BANDE-ANNONCE