La bande à Fifi revient avec Alibi.com quelques mois après Babysitting 2; même ton, même rythme, mais du coup… moins de surprises !

Après Babysitting 2, cette fois-ci  a décidé de réaliser seul. Le scénario, lui, est toujours écrit avec son compère habituel . Ensemble, ils reconnaissent avoir la chance d’écrire ce qui les fait marrer et de pouvoir continuer l’aventure ensemble.

S’inspirant de la réalité de ces sociétés qui fournissent des alibis, ils ont eu envie de se saisir de l’idée.  offre ainsi quelques bons moments de franches rigolades avec des guest qui interprètent des clients auxquels la société trouve des alibis (Kad Merad, Joey Starr ou Norman). Les fans des années 1980 seront comblés par les références musicales (Jean-Luc Lahaye ou Partenaires Particuliers) et cinématographiques (Star Wars ou les films de Jean-Claude Van Damme). Pourtant, on ressort du film mitigé et avec plusieurs regrets.

photo de alibi.com

la fine équipe

On regrette d’abord que les alibis, présentés sous forme de sketchs, se contentent de poser le décor et ne soient pas plus nombreux. Le manque de courage des clients, notamment en matière d’adultère et de jardin secret, aurait mérité d’être un peu plus creusé. ALIBI.COM s’oriente hélas trop vite et assez laborieusement vers l’histoire de Grégory. On pense même que les auteurs sont passés à côté d’un sujet comique plus profond, là où il y aurait eu matière à réellement surprendre le spectateur. Le côté « un petit mensonge fait moins de mal que la vérité » de ALIBI.COM rappelle d’ailleurs L’Arnacoeur du regretté Pascal Chaumeil. Cette filiation est complètement assumée puisque c’est le premier film dans lequel les garçons de la bande ont tourné. Mais on est loin du héros grinçant et amoral incarné par Romain Duris, qui se transforme par amour et non parce qu’il prend conscience de la portée de ses actes. Le héros de ALIBI.COM – comme pour tous les rôles que Philippe Lacheau s’écrit – est un vrai gentil. Ses intentions sont bonnes puisqu’il veut juste aider, sans les juger, ceux qui font appel à lui. On le voit se démener pour aider l’un de ses clients, Gérard (), son beau-père. L’engrenage de ses mensonges l’enfonce de plus en plus vers un point de non retour.

[bctt tweet= »Malgré une belle idée mal exploitée, ALIBI.COM fera sans nul doute marrer son public habituel » username= »LeBlogDuCinema »]

On retrouve dans ALIBI.COM tous les ingrédients qui ont fait le succès comique des deux Babysitting : les situations déjantées, les malentendus, les courses poursuites ou les animaux – véritables vecteurs de comédie. Les scénaristes ont épuré le scénario original, évitant l’overdose de blagues… Mais on regrette que le film saupoudre autant de thématiques sans véritablement les exploiter : les geek, les super-héros, la narcolepsie, la virginité, le mariage, la jalousie entre potes, les forains, les migrants…
A la marque de fabrique habituelle de la bande très premier degré, se rajoute dans ALIBI.COM un côté assez moral, presque en décalage avec l’écriture trash des auteurs. Mais ces derniers assument les limites qu’ils se sont données sur leur façon d’aborder le mensonge. Ne souhaitant pas écorcher le personnage du père, sur le point de tromper sa femme avec une chanteuse plutôt cagole, ils ont préféré faire rire sur les failles des personnages.

Enfin, on émet une réserve sur le casting du couple assez improbable formé par Didier Bourdon et . Celle-ci a accepté de tout jouer et d’aller très loin… parfois trop, puisque certaines scènes assez osées ne sont ni utiles, ni crédibles. Quant à Didier Bourdon, il prend la suite logique de Gérard Jugnot (Babysitting) et de Christian Clavier (Babysitting 2)…même si les auteurs refusent d’utiliser le terme de « recyclage ». Malgré ces quelques regrets, on ne doute pas que ALIBI.COM parviendra à bien faire marrer son public habituel.

Sylvie-Noëlle

Votre avis ?

 

 

[CRITIQUE] ALIBI.COM
Titre original : Alibi.com
Réalisation : Philippe Lacheau
Scénario :Philippe Lacheau, Julien Arruti, Pierre Dudan
Acteurs principaux :Philippe Lacheau, , Julien Arruti
Date de sortie :
Durée : 1h30min
2.0Note finale
Avis des lecteurs 19 Avis