Le Champs Élysées Film Festival 2015, qui se tiendra du 10 au 16 juin dans la capitale, propose comme toujours, un programme riche et varié !

, co-président du festival avec Emilie Duquenne (sa sélection ici), se voit lui aussi honoré d’une carte blanche mettant en avant ses choix éclectiques en termes de rôles. Il a également pu suggérer deux films qui lui tenaient à cœur.

Par ordre de diffusion pendant le festival :

de J.C. Chandor – projection le jeudi 11 juin à 18:00 au Gaumont Ambassade
FATALE de Louis Malle – projection le vendredi 12 juin à 14:00 au cinéma Le Balzac
FAUX-SEMBLANTS de David Cronenberg – projection le lundi 15 juin à 15:45 au Publicis Cinémas

SES SUGGESTIONS
BIENVENUE MISTER CHANCE de Hal Ashby – projection le mercredi 10 juin à 14:00, au Publicis Cinémas
LA NUIT AMÉRICAINE de François Truffaut – projection le dimanche 14 juin à 18:30, au cinéma Le Balzac

 

MARGIN CALL de J.C. Chandor  – 2012

projection le jeudi 11 juin à 18:00 au Gaumont Ambassade


Titre original : Margin Call
Réalisation : J.C. Chandor
Scénario : J.C. Chandor
Acteurs principaux : Kevin Spacey, Paul Bettany, Zachary Quinto, Jeremy Irons
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 2 mai 2012
Durée : 1h47min
Distributeur : ARP Sélection
Synopsis : Pour survivre à Wall Street, sois le premier, sois le meilleur ou triche. La dernière nuit d’une équipe de traders, avant le crash. Pour sauver leur peau, un seul moyen: ruiner les autres

note de LORRY-JAMES :
★★★★★★★★☆☆

En respectant les unités de temps (environ 36 heures), de lieu (le building d’une banque d’investissements new-yorkaise) et d’action (éviter à tout prix l’écroulement d’une banque après la découverte d’actifs toxiques, J.C. Chandor insuffle à son premier film une dimension théâtrale en vue d’évoquer les débuts de la crise financière de 2008. Bien évidemment le film s’appuie beaucoup sur les dialogues et même si la finance n’est pas notre domaine de prédilection, l’ensemble est extrêmement rigoureux, précis et documenté pour stimuler l’intérêt. Invisible, la menace qui plane est tout de même palpable et le film gagne en tension latente. Haletant, humain et fort en enjeux, Margin Call est un thriller intelligent et minutieux porté par un casting prestigieux
MarginCall-1 


FATALE de Louis Malle  – 1992

projection le vendredi 12 juin à 14:00 au cinéma Le Balzac

damage

 


Titre original : Damage
Réalisation : Louis Malle
Scénario : David Hare
Acteurs principaux : Jeremy Irons, Juliette Binoche, Miranda Richardson
Pays d’origine : France, Royaume-Uni
Sortie : 8 décembre 1992
Durée : 1h50
Distributeur : Pyramide Distribution
Synopsis : La vie de Stephen Fleming, un parlementaire conservateur récemment promu secrétaire d’Etat, va être bouleversée par sa rencontre avec Anna Barton, amie de son fils, au cours d’une réception à l’ambassade de France…

note de LORRY-JAMES :
★★★★★★★★☆☆

Stephen est un homme politique marié, Anna est fiancée à son fils, nos protagonistes glissent malgré tout sur la pente d’un jeu dangereux. Fébrile et incandescent, énigmatique et vénéneuse, ils tous deux pris d’une passion dévorante, violente, charnelle et érotique. Une étreinte intense et ardente magnifiquement filmée par Louis Malle (qui signe par ailleurs son avant-dernier long-métrage) mais où l’on se rend compte qu’il n’est pas vraiment question d’amour mais plutôt de possession, d’emprise et de vampirisme. Jeremy Irons et Juliette Binoche sont excellents et affichent à l’écran une alchimie parfaite.


FAUX-SEMBLANTS de David Cronenberg  – 1989

projection le lundi 15 juin à 15:45 au Publicis Cinémas


Titre original : Dead Ringers
Réalisation : David Cronenberg
Scénario : Norman Snider, David Cronenberg
Acteurs principaux : Jeremy Irons, Genevieve Bujold
Pays d’origine : Canada, U.S.A.
Sortie : 8 février 1989
Durée : 1h55
Distributeur :
Synopsis : Deux vrais jumeaux, Beverly et Elliot Mantle, gynécologues de renom, partagent le même appartement, la même clinique et les mêmes femmes. Un jour, une actrice célèbre vient les consulter pour stérilité. Les deux frères en tombent amoureux mais si pour Elliot elle reste une femme parmi tant d’autres, pour Beverly elle devient la femme. Pour la première fois les frères Mantle vont penser, sentir et agir différemment. 

 

note de LORRY-JAMES :
★★★★★★★★☆☆

Déroutante et complexe peinture gémellaire où la toile dessine des êtres d’une ressemblance absolue mais aux personnalités divergentes, aux psychologies tourmentées et à la folie triomphante. David Cronenberg a beau délaisser l’horreur au profit du thriller psychologique, il cultive ses thèmes de prédilections, baigne le récit dans une ambiance glaciale et pesante et film un Jeremy Irons impérial dans le rôle de frères jumeaux monozygotes. Son interprétation hallucinante et hallucinée, déterminée et sensible, effrayante et touchante contribue magnifiquement à l’intensité de cette descente aux enfers. A l’instar du film, l’acteur britannique demeure en tous points fascinant.