Voici le second trailer de SPLIT, réalisé par M.Night Shyamalan, avec un  exprimant un peu plus ses 24 personnalités à l’oeuvre derrière le kidnapping de trois filles (dont Anya Taylor-Joy, vue dans The Witch)

BANDE-ANNONCE

Après l’efficace The Visit, SPLIT, pourrait bien signer le [second] retour de M.Night Shyamalan !
Le réalisateur fut, souvenez-vous, le nouveau maître du suspense au début du siècle. Sixième sens, Signes, Le Village et surtout Incassable (pour notre part) atteignirent des sommets de mise en scène de l’intime, de réalisation cohérente, de direction d’acteurs, de narration et de stimulation scénaristique… Et d’après ce nouveau trailer, tous les éléments de sa légendaire formule sont là : un concept (un kidnapping par un homme aux personnalités multiples), des indices – beaucoup d’indices, et surtout un dénouement final dont la réalité sera forcément plus surprenante que ce que l’on imagine.

Exit donc, le blockbuster sans personnalité (mais efficace, quoi que l’on en dise) à la Dernier maître de l’air ou After Earth; on espère que le cinéaste poursuivra sa petite renaissance, et redeviendra grand !

Sortie prévue pour le 22 février 2017.

INFORMATIONS

split

Titre original :
Réalisation :
Scénario : M. Night Shyamalan
Acteurs principaux : James McAvoy, Anya Taylor-Joy, Haley Lu Richardson
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 22 février 2017
Durée :
Distributeur : Universal Pictures International France

Synopsis
Les fractures mentales des personnes présentant un trouble dissociatif de la personnalité ont longtemps fasciné et échappé à la science, il se dit que certains peuvent également manifester des attributs physiques uniques pour chaque personnalité ; un prisme cognitif et physiologique dans un seul être.

Kevin a manifesté 23 personnalités devant son psychiatre de longue date, le Dr Fletcher mais il en reste une, immergée, qui commence à se matérialiser et à dominer toutes les autres. Contraint d’enlever trois adolescentes, dont la volontaire Casey, Kevin se bat pour survivre parmi tous ceux qui évoluent en lui-même – et autour de lui- tandis que les murs entre ses personnalités volent en éclats.