© Mars Distribution

Box-office France : chiffres et analyse du 24 au 30 juin 2015

Même si la Fête du Cinéma n’est pas le succès tant espéré en ce mois très compliqué pour le box-office, les entrées reprennent malgré tout fort heureusement de la vigueur cette semaine. La chaleur explique certainement cette méforme de la fête du cinéma même si les salles sont un refuge climatisé. Ce sont VICE-VERSA et SPY qui tirent le mieux leur épingle du jeu en restant quasiment stables par rapport à la semaine dernière. JURASSIC WORLD continue cependant de caracoler en tête du BO. Parmi les nouveautés, UN MOMENT D’EGAREMENT prend place sur le podium mais c’est UNFRIENDED qui obtient la meilleure moyenne de spectateurs de la semaine. Les nouveautés étaient nombreuses cette semaine en raison de la fête du cinéma. Si les deux sus cités se sont plutôt bien comportés, et on pourrait ajouter POLTERGEIST à cette liste, GUNMAN, UNE SECONDE MERE, A LOVE YOU, ENTOURAGE, UNE MERE, LES MILLE ET UNE NUITS, VOLUME 1 : L’INQUIET et MASAAN ont tous déçus. Pas de fête du cinéma chez l’oncle Sam, mais deux nouveautés de studios : TED 2, un film Universal, encore, qui déçoit un peu et MAX, un film Warner et canin.

[bctt tweet= »Ce sont VICE-VERSA et SPY qui tirent le mieux leur épingle du jeu ! »]

DROLES DE PERES

UN MOMENT D’EGAREMENT version Claude Berri avait cumulé 911 534 spectateurs en décembre 1977. 37 ans plus tard, son remake, produit par Thomas Langmann, son fils comme tout le monde le sait, cumule 303 270 entrées pour sa première semaine d’exploitation. Si l’idée est de faire au moins aussi bien que l’original, elle risque de rester en l’air car le film de Jean-François Richet devrait malheureusement s’essouffler. Le contre coup de la fête du cinéma est toujours rude. Quoique, quoique… Les vacances, l’air de la Corse… La comédie pourrait faire le tour des stations balnéaires cet été et trouver ainsi la voie des 900 000 spectateurs.

LA FETE DU FLIP

La fête du cinéma vise clairement une population jeune. Et les jeunes aiment bien se faire peur. Deux nouveautés « genre » ont alimenté nos écrans cette semaine : UNFRIENDED et POLTERGEIST. C’est le premier qui s’en tire le mieux en moyenne par copie puisque qu’il cumule 141 546 spectateurs sur 131 copies. Le second, en revanche, cumule plus de spectateurs : 177 233 sur 258 copies. Un démarrage pas assez conséquent pour aller titiller les 777 516 spectateurs cumulés par l’original en 1982. Le remake ne devrait pas faire beaucoup plus que 300 000 spectateurs. Tout comme UNFRIENDED d’ailleurs.

PENN PERDU

C’est la grosse claque de la semaine. GUNMAN cumule 105 835 spectateurs. C’était pourtant un blockbuster en puissance comme sait si bien le faire StudioCanal et son modèle Europa. Mais non. Sean Penn, c’était la bonne idée, lui qu’on avait quasiment jamais vu dans un rôle aussi costaud. En faire le nouveau Liam Neeson avait du sens. Mais non. Avec une perspective de 200 000 spectateurs et un cumul USA de 11 M$, l’acteur peut déjà ranger ses guns.

FETE DES MERES

La fête des mères est déjà passée. Cependant les mamans sont à l’honneur cette semaine. UNE SECONDE MERE cumule 50 521 entrées. Un démarrage qui pourrait s’avérer honnête sur le papier. Même bon. Mais le nombre de copies était élevé (130 copies) et on commence à devenir exigeant avec Memento Films Distribution qui a tendance à transformer tout ce qu’il touche en or massif. Les 100 000 spectateurs seront atteints mais pas les 200 000. Et d’après ce que nous avions lu, les 400 000 étaient visés.
UNE MERE, avec Mathilde Seigner, qui retrouve là Christine Carrière qui l’avait fait démarré dans ROSINE (44 810 entrées), fait beaucoup moins bien en ne cumulant que 18 300 spectateurs. Les 30 000 entrées sont en ligne de mire.

EN BLOCK

Comédie primée à l’Alpe d’Huez, A LOVE YOU cumule 22 668 entrées sur 93 copies. Un tout petit démarrage.

Présenté en fanfare à la quinzaine, adulé par la presse, LES MILLE ET UNE NUITS, VOLUME 1 : L’INQUIET cumule 14 199 entrées. Il faudra faire un point global après la sortie des volumes 2 et 3 pour se faire une idée juste du succès (ou pas) de la trilogie.

Film atypique dans le line up de Pathé Distribution, MASAAN cumule 12 660 spectateurs.

Autre claque de la semaine, ENTOURAGE, tiré de la série HBO, ne cumule que 24 573 entrées. Un score très faible malgré la notoriété de la série. Une notoriété relative finalement. D’initiés. Comme souvent avec les séries.

Tout comme SPY et VICE-VERSA, SAN ANDREAS conserve une belle stabilité et en profite pour dépasser le million de spectateurs (1 091 676 entrées).

HOT FROM THE US

Alors mieux ? Pas mieux ? Pas mieux… TED 2 cumule 33,5 M$ pour son premier week-end d’exploitation alors que TED en avait cumulé 54. Du coup, si TED avait cumulé 219 M$ au total, TED 2 dépassera les 100 M$, atteindra les 120 mais ne fera pas beaucoup plus. Déception.
Il n’y a pas que les hommes qui sont traumatisés par la guerre. Les chiens le sont aussi. C’est le pitch de MAX qui cumule 12 M$ de dollars. Le jour où on donnera de l’argent de poche à nos animaux de compagnie, un film comme MAX cartonnera.
JURASSIC WORLD conserve malgré cette concurrence la tête des charts et passe la barre des 500 M$ (520 M$ à ce jour), ce qui lui permet de rentrer dans le top 5 américain de tous les temps.

Florestan La Torre, le 3 juillet 2015, pour www.cbo-boxoffice.com

BOX-OFFICE FRANCE DU 24 AU 30 JUIN 2015
Titre
Distributeur
Semaine(s) Entrées Cumul
1 JURASSIC WORLD
Universal
3 782 416 3 882 631
2 VICE VERSA
Walt Disney Pictures
2 738 197 1 525 634
3 UN MOMENT D’ÉGAREMENT
Mars Distribution
1 303 270 303 270
4 SPY
20th Century Fox
2 239 720 489 109
5 POLTERGEIST
20th Century Fox
1 177 233 177 233
6 UNFRIENDED
Universal
1 141 546 141 546
7 GUNMAN
StudioCanal
1 105 835 105 835
8 SAN ANDREAS
Warner Bros.
5 93 766 1 091 676
9 MAD MAX : FURY ROAD
Warner Bros.
7 73 199 2 285 338
10 COMME UN AVION
UGC Distribution
3 72 266 301 267

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Steven Spielberg lance l’AFI Movie Club avec Le Magicien d’Oz