Petite mise à jour pour ceux du fond :
Gaspar Noé, c’est un réalisateur culte.

Le jusqu’au bout-isme de cet homme en font un auteur précieux et singulier dans le panorama du cinéma français.

En attestent Irréversible et ses vertigineux plans-séquences, étirant jusqu’au malaise les moments horribles (L’extincteur !!! le viol !!!) comme les moments légers (cette discussion dans le métro !!! la scène du lit !!!). Sa structure à rebours n’était qu’un élément parmi de nombreux autres (musique, photo, montage, violence de l’illustration, TOUS les acteurs…) qui confèrent au film une aura unique. Une source d’inspiration certaine pour Nicolas Winding Refn (Drive)
Enter The Void se situait également dans l’étirement : le film commençait en coup de poing puis virait trip hallucinogène aérien, le tout sur 2h30 !!!
Entre les deux de nombreux court-métrages s’intégrant dans un thème exploité de façons différentes par plusieurs réalisateurs (Destricted, 8, 7 jours à la havane, The Théâtre bizarre 2…) Son ton unique lui permettant de surnager systématiquement au dessus de la sélection.

gaspard_noe________c_house__jean_picon_668694726_north_1500x1132

Malheureusement, pas grand monde n’a vu ses films au cinéma ; 50 000 entrées pour Enter The Void, 500 000 pour Irréversible – l’effet beurk/bravo de Cannes. C’est dommage parce qu’ils constituent, au même titre qu’un Pina, ou un Gravity, une expérience unique dont les salles obscures sont un des moyen les plus certains d’en capter toute la saveur.

Bref. Un réalisateur qu’on ADORE, et dont vous pouvez voir les « magnifiques » affiches ci-dessous dont certaines, évidemment, ne sont destinées qu’à faire monter la chaleur du buzz !

LOVE sera donc « un mélodrame sexuel sur un triangle amoureux ». Évidemment.
MAJ – Le film a été présenté en séance de minuit au dernier Festival de Cannes, qui a eu lieu du 13 au 25 mai 2015.
Jetez un œil à nos deux critiques du film, l’une centrée sur l’émotion parcourant le film, l’autre revenant sur l’aura sensitive typique du cinéma de Noé. Si le film ne fait pas l’unanimité au sein de la rédaction, il est clairement un de ces objets filmiques uniques qu’il faudra absolument voir cet été !

INFORMATIONS

la critique de MAXIME
la critique d’ADELE
la contre-critique de Pierre
CANNES 2015 : les autres films de la sélection officielle
Affiches explicites de LOVE

Titre original : Love
Réalisation : Gaspar Noé
Scénario : Gaspar Noé
Acteurs principaux : Karl Glusman, Aomi Muyock, Klara Kristin
Pays d’origine : France
Sortie : 15 juillet 2015
Durée : 2h14min
Distributeur : Wild Bunch Distribution
Synopsis : Au cours d’une longue journée pluvieuse, Murphy va se retrouver seul dans son appartement à se remémorer sa plus grande histoire d’amour, deux ans avec Electra. Une passion contenant toutes sortes de promesses, de jeux, d’excès et d’erreurs…

Synopsis :
Un 1er janvier au matin, le téléphone sonne. Murphy, 25 ans, se réveille entouré de sa jeune femme et de son enfant de deux ans. Il écoute son répondeur. Sur le message, la mère d’Electra lui demande, très inquiète, s’il n’a pas eu de nouvelle de sa fille disparue depuis longtemps. Elle craint qu’il lui soit arrivé un accident grave. Au cours d’une longue journée pluvieuse, Murphy va se retrouver seul dans son appartement à se remémorer sa plus grande histoire d’amour, deux ans avec Electra. Une passion contenant toutes sortes de promesses, de jeux, d’excès et d’erreurs…

BANDE-ANNONCE

L’article date du 05 novembre 2014