Hier soir s’est tenue la 38ème édition des César, organisée par l’Académie des arts et techniques du cinéma. Présentée par Antoine de Caunes et sous la présidence cette année de , la cérémonie s’est déroulée comme à l’habitude au Théâtre du Châtelet à Paris.
On vous propose de faire un récapitulatif complet des nominés et nominations !

Affiche de la 38ème cérémonie des César

 

  •  Intervenants

Jamel Debbouze, président de la cérémonie
Antoine de Caunes, maître de cérémonie
Lambert Wilson, pour la remise du César du meilleur espoir féminin
Ludivine Sagnier, pour la remise du César du meilleur premier film
Isabelle Carré, pour la remise du César du meilleur acteur dans un second rôle
Manu Payet, pour la remise du César du meilleur film d’animation
Céline Sallette, pour la remise du César de la meilleure adaptation
Marina Foïs, pour la remise du César du meilleur espoir masculin
Franck Gastambide, pour la remise du César de la meilleure photographie
Franck Gastambide, Medi Sadoun et Jib Pocthier, pour la remise du César du meilleur son
Olga Kurylenko, pour la remise du César du meilleur film étranger
Émilie Simon et Thomas Dutronc, pour la remise du César de la meilleure musique
Laurent Lafitte, pour la remise du César du meilleur scénario original
Virginie Ledoyen et Joey Starr, pour la remise du César de la meilleure actrice dans un second rôle
Guilaine Londez, pour la remise du César du meilleur film documentaire
Audrey Lamy, pour la remise du César des meilleurs décors et du César du meilleur montage
Michel Hazanavicius, pour la remise du César d’honneur
François Damiens, pour la remise du César des meilleurs costumes
Aïssa Maïga, pour la remise du César du meilleur court-métrage
Charlotte Gainsbourg, pour la remise du César du meilleur réalisateur
Omar Sy, pour la remise du César de la meilleure actrice
Bérénice Bejo, pour la remise du César du meilleur acteur
Jamel Debbouze, pour la remise du César du meilleur film

 Nominations
  •  Meilleur film

Amour de Michael Haneke
Les Adieux à la reine de Benoît Jacquot
Camille redouble de Noémie Lvovsky
Dans la maison de François Ozon
De rouille et d’os de Jacques Audiard
Holy Motors de Léos Carax
Le Prénom de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière

  •  Meilleur réalisateur

Michael Haneke pour Amour
Benoît Jacquot pour Les Adieux à la reine
Noémie Lvovsky pour Camille redouble
François Ozon pour Dans la maison
Jacques Audiard pour De rouille et d’os
Léos Carax pour Holy Motors
Stéphane Brizé pour Quelques heures de printemps

  •  Meilleur acteur

Jean-Louis Trintignant pour le rôle de Georges dans Amour
Jean-Pierre Bacri pour le rôle de Damien Hauer dans Cherchez Hortense
Patrick Bruel pour le rôle de Vincent Larchet dans Le Prénom
Denis Lavant pour le rôle de Monsieur dans Holy Motors
Vincent Lindon pour le rôle d’Alain Evrard dans Quelques heures de printemps
Fabrice Luchini pour le rôle de Germain Germain dans Dans la maison
Jérémie Renier pour le rôle de Claude François dans Cloclo

  •  Meilleure actrice

Emmanuelle Riva pour le rôle d’Anne dans Amour
Marion Cotillard pour le rôle de Stéphanie dans De rouille et d’os
Catherine Frot pour le rôle d’Hortense Laborie dans Les Saveurs du palais
Noémie Lvovsky pour le rôle de Camille dans Camille redouble
pour le rôle de Louise Wimmer dans Louise Wimmer
Léa Seydoux pour le rôle de Sidonie Laborde dans Les Adieux à la reine
Hélène Vincent pour le rôle d’Yvette Evrard dans Quelques heures de printemps

  •  Meilleur acteur dans un second rôle

Guillaume de Tonquédec pour le rôle de Claude dans Le Prénom
Samir Guesmi pour le rôle d’Eric dans Camille redouble
Benoît Magimel pour le rôle de Paul Lederman dans Cloclo
Claude Rich pour le rôle de Sébastien Hauer dans Cherchez Hortense
Michel Vuillermoz pour le rôle du père de Camille dans Camille redouble

  •  Meilleure actrice dans un second rôle

Valérie Benguigui pour le rôle d’Elisabeth dans Le Prénom
Judith Chemla pour le rôle de Josépha dans Camille redouble
Isabelle Huppert pour le rôle d’Eva dans Amour
Yolande Moreau pour le rôle de la mère de Camille dans Camille redouble
Edith Scob pour le rôle de Céline dans Holy Motors

  •  Meilleur espoir masculin

Matthias Schoenaerts pour le rôle d’Ali dans De rouille et d’os
Félix Moati pour le rôle de Victor dans Télé gaucho
Kacey Mottet Klein pour le rôle de Simon dans L’Enfant d’en haut
Pierre Niney pour le rôle de Maxime dans Comme des frères
Ernst Umhauer pour le rôle de Claude Garcia dans Dans la maison

  •  Meilleur espoir féminin

Izïa Higelin pour le rôle de Louise dans Mauvaise Fille
Alice de Lencquesaing pour le rôle de Camille dans Au galop
Lola Dewaere pour le rôle de Nina dans Mince alors !
Julia Faure pour le rôle de Louise dans Camille redouble
India Hair pour le rôle d’Alice dans Camille redouble

  •  Meilleur scénario original

Amour – Michael Haneke
Adieu Berthe – Bruno Podalydès et Denis Podalydès
Camille redouble – Noémie Lvovsky, Florence Seyvos, Maud Ameline et Pierre-Olivier Mattei
Holy Motors – Léos Carax
Quelques heures de printemps – Florence Vignon et Stéphane Brizé

  •  Meilleure adaptation

De rouille et d’os – Jacques Audiard et Thomas Bidegain, adapté du recueil de nouvelles Rust and Bone de Craig Davidson
38 témoins – Lucas Belvaux, adapté du roman Est-ce ainsi que les femmes meurent ? de Didier Decoin
Les Adieux à la reine – Gilles Taurand et Benoît Jacquot, adapté du roman Les Adieux à la reine de Chantal Thomas
Dans la maison – François Ozon, adapté du roman Le Garçon du dernier rang de Juan Mayorga
Le Prénom – Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, adapté de la pièce Le Prénom de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière

  •  Meilleurs décors

Les Adieux à la reine – Katia Wyszkop
Amour – Jean-Vincent Puzos
Cloclo – Philippe Chiffre
Holy Motors – Florian Sanson
Populaire – Sylvie Olivé

  •  Meilleurs costumes

Les Adieux à la reine – Christian Gasc
Augustine – Pascaline Chavanne
Camille redouble – Madeline Fontaine
Cloclo – Mimi Lempicka
Populaire – Charlotte David

  •  Meilleure photographie

Les Adieux à la reine – Romain Winding
Amour – Darius Khondji
De rouille et d’os – Stéphane Fontaine
Holy Motors – Caroline Champetier
Populaire – Guillaume Schiffman

  •  Meilleur montage

De rouille et d’os – Juliette Welfling
Les Adieux à la reine – Luc Barnier
Amour – Monika Willi
Camille redouble – Annette Dutertre et Michel Klochendler
Holy Motors – Nelly Quettier

  •  Meilleur son

Cloclo – Antoine Deflandre, Germain Boulay, Eric Tisserand
Les Adieux à la reine – Brigitte Taillandier, Francis Wargnier et Olivier Goinard
Amour – Guillaume Sciama, Nadine Muse, Jean-Pierre Laforce
De rouille et d’os – Brigitte Taillandier, Pascal Villard et Jean-Paul Hurier
Holy Motors – Erwan Kerzanet, Josefina Rodriguez, Emmanuel Croset

  •  Meilleure musique

De rouille et d’os – Alexandre Desplat
Les Adieux à la reine – Bruno Coulais
Camille redouble – Gaëtan Roussel et Joseph Dahan
Dans la maison – Philippe Rombi
Populaire – Rob et Emmanuel d’Orlando

  •  Meilleur premier film

Louise Wimmer de Cyril Mennegun
Augustine d’Alice Winocour
Comme des frères d’Hugo Gélin
Populaire de Régis Roinsard
Rengaine de Rachid Djaïdani

  •  Meilleur film d’animation

Ernest et Célestine de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier
Edmond était un âne de Franck Dion
Kirikou et les hommes et les femmes de Michel Ocelot
Oh Willy de Emma de Swaef et Marc Roels
Zarafa de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie

  •  Meilleur film documentaire

Les Invisibles de Sébastien Lifshitz
Bovines ou la vraie vie des vaches d’Emmanuel Gras
Duch, le maître des forges de l’enfer de Rithy Panh
Journal de France de Claudine Nougaret et Raymond Depardon
Les Nouveaux Chiens de garde de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

  •  Meilleur film étranger

Argo de Ben Affleck • États-Unis
À perdre la raison de Joachim Lafosse • Belgique
Bullhead (Rundskop) de Michaël R. Roskam • Belgique
Laurence Anyways de Xavier Dolan • Canada
Oslo, 31 août (Oslo, 31. august) de Joachim Trier • Norvège
La Part des anges (The Angels’ Share) de Ken Loach • Royaume-Uni
Royal Affair (En kongelig affære) de Nikolaj Arcel • Danemark, Suède, République tchèque

  •  Meilleur court-métrage

Le Cri du homard de Nicolas Guiot
Ce n’est pas un film de cow-boys de Benjamin Parent
Ce qu’il restera de nous de Vincent Macaigne
Les Meutes de Manuel Schapira
La Vie parisienne de Vincent Dietschy

  •  César d’honneur

Kevin Costner pour l’ensemble de sa carrière

Pour résumer, Amour décroche 5 César, De Rouille et d’Os 4, Les Adieux à la Reine 3 et Le Prénom repart avec 2 récompenses.
En terme de déception, le prix revient malheureusement à Camille Redouble, qui partait pourtant avec 13 nominations et qui ne récolte aucun César. De même pour Holy Motors, qui avait pourtant 9 nominations.
Kevin Costner, ému, nous a proposé un très beau moment grâce à un discours tendre et vrai. On a eu droit à un Jean-Louis Trintignant qui a reçu son prix.. directement par téléphone !
On aura pu relever un peu de longueur dans certains remerciements, un peu d’ennui concernant le fameux téléphone entre Debbouze et De Caunes (certains moments étaient quand même assez gênants) et un prénom dévoilé du film Le Prénom lors d’un extrait.
En terme général, cette cérémonie était meilleure que celle de l’an passé et on ne peut que s’en féliciter !

Et vous, qu’en avez-vous pensé de cette 38ème cérémonie ?

1
Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Le plus récent Le plus ancien Le plus populaire
Me notifier des